CARELMAN JACQUES (1929-2012)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Dessinateur humoristique, illustrateur de livres, peintre, sculpteur et décorateur de théâtre, Jacques Carelman est surtout connu pour son Catalogue d'objets introuvables.

Né à Marseille en 1929, Jacques Carelman s'installe comme dentiste à Paris en 1956. Il se consacre également à diverses activités artistiques : décoration théâtrale, illustration de livres, peinture et sculpture. Dès 1962, il réalise les décors et les costumes pour plusieurs pièces de théâtre de Molière, Gogol, Dostoïevski ou Raymond Queneau. Ses sculptures-machines lui sont inspirées par la littérature : Mécaniques pour Cyrano (1965), la Hie et le Diamant (d'après Locus Solus de Raymond Roussel), Machine à inspirer l'amour (d'après Le Surmâle d'Alfred Jarry), Machine de la colonie pénitentiaire (d'après Franz Kafka, 1975). Certaines de ses machines sont présentées en 1975 lors de l'exposition itinérante Machines célibataires, organisée par Harald Szeemann, dans les principaux musées d'art moderne européens.

Jacques Carelman illustre de nombreux ouvrages classiques, tels que les contes des Mille et Une Nuits ou les Fables de La Fontaine en rébus, mais aussi ceux d'écrivains contemporains, comme Noël Arnaud, François Caradec, Jacques Lacarrière et Claude Roy. En outre, il revendique avoir participé à la réalisation de plusieurs affiches pendant les événements de Mai-68.

En 1969, Jacques Carelman devient membre du Collège de 'pataphysique. Il collectionne les instruments de musique, les jeux, des objets en spirale... Cette idée d'accumulation liée à son goût pour les machines lui inspire un Catalogue d'objets introuvables (1969), comme une cafetière pour masochiste dont le bec verseur est du côté de l'anse ou la machine à mettre les points sur les i. L'auteur parodie ici le Catalogue de la manufacture d'armes et cycles de Saint-Étienne du début du xxe siècle, en utilisant la même mise en page, le même style de

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Classification


Autres références

«  CARELMAN JACQUES (1929-2012)  » est également traité dans :

OUPEINPO (Ouvroir de peinture potentielle)

  • Écrit par 
  • Thieri FOULC
  •  • 817 mots
  •  • 1 média

1980, sous l'égide de François Le Lionnais, un des fondateurs de l'Oulipo pour la littérature, par Jacques Carelman et Thieri Foulc. D'autres artistes intègrent ensuite l'Oupeinpo : Aline Gagnaire, Jean Dewasne, Tristan Bastit, Jack Vanarsky, Olivier O. Olivier, Brian Reffin Smith, Guillaume Pô, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oupeinpo/#i_54829

Pour citer l’article

« CARELMAN JACQUES - (1929-2012) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 17 novembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/jacques-carelman/