PASTEL, botanique

La guède, ou pastel, est une plante tinctoriale (Isatis tinctoria L.) dont les feuilles, par fermentation, abandonnent une couleur bleue voisine de l'indigo. L'usage du pastel était déjà connu en Mésopotamie, en Égypte pharaonique et dans le monde gréco-romain.

Cité sous le nom de guesde dans les chartes du xie siècle, le pastel devait prendre une importance croissante au Moyen Âge. Dans le Haut-Languedoc, on confectionnait, après fermentation des feuilles, des pains de pastel que l'on empilait les uns sur les autres : cette masse bleuissait de l'intérieur pendant une quinzaine de jours, puis on la pétrissait pour la mouler, finalement, en boules ou « coques ». Un pastel de rare qualité était ainsi exporté dans toute l'Europe.

Éliminé peu à peu par l'indigo, introduit au xviie siècle, le pastel subsistera néanmoins comme plante fourragère jusqu'au xixe siècle.

—  Jacques MÉRAND

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Écrit par :

Classification


Autres références

«  PASTEL, botanique  » est également traité dans :

CRUCIFÈRES

  • Écrit par 
  • Marie-Claude NOAILLES
  •  • 2 480 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Caractères généraux »  : […] condiment (moutarde...) ou légume (chou, navet...). On extrait de l'huile des graines de colza et de caméline. Certaines espèces servent de fourrage. D'autres enfin ont des propriétés tinctoriales, autrefois réputées, comme le pastel ou Isatis (teinture bleue […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cruciferes/#i_11429

ERFURT

  • Écrit par 
  • François REITEL
  •  • 776 mots
  •  • 1 média

Erfurt est la capitale du Land de Thuringe, qui était, jusqu’en 1990, un des cinq Länder de la République démocratique allemande […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/erfurt/#i_11429

TEINTURES PRÉCIEUSES DE LA MÉDITERRANÉE (exposition)

  • Écrit par 
  • Monique LÉVI-STRAUSS
  •  • 1 086 mots

Le pastel, appelé aussi guède, est une plante crucifère, seule source d'indigo indigène en Europe. Ses tiges sont broyées en une pâte (pastel) que l'on façonne en boules appelées coques ou cocagnes. Il fallait un long travail de fermentation pour parvenir à teindre les tissus en bleu. Employé pur au Moyen Âge, ou renforcé à l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/teintures-precieuses-de-la-mediterranee/#i_11429

Pour citer l’article

Jacques MÉRAND, « PASTEL, botanique », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 septembre 2017. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/pastel-botanique/