PALMALES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Archipel des Seychelles : palmiers

Archipel des Seychelles : palmiers
Crédits : Michele Falzone/ Getty Images

photographie

Palmiers : aires de répartition

Palmiers : aires de répartition
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Feuilles

Feuilles
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Feuille flabelliforme, détail

Feuille flabelliforme, détail
Crédits : Randy Wells/ Photodisc/ Getty Images

photographie

Tous les médias


Classification et phylogénie

L'ensemble systématique des Palmiers est divisé en neuf sous-familles définies par des combinaisons variées des caractères mentionnés ci-dessus.

Classification selon les caractères

Classification selon les caractères

Tableau

Principaux caractères permettant de classer les Palmiers. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

L'étude du groupe implique une famille naturelle aux nombreuses tendances évolutives imbriquées. Aucune des sous-familles ne peut être considérée comme entièrement primitive ou totalement évoluée. Toutefois, les Coryphoïdées et les Borassoïdées paraissent être les types les plus archaïques.

Les affinités avec les autres Monocotylédones sont différemment estimées par les auteurs. Pour E. J. Corner (1966), les monocotylédones dériveraient des Palmiers. A. B. Rendle (1930) considère que les Palmales et les Arales sont étroitement apparentées par leurs inflorescences (spadices entourés de spathes) et il les réunit pour former les Spadiciflores.

Tel est l'avis de A. Cronquist (1981) qui groupe Arales, Cyclanthales, Pandanales et Arécales (Palmiers) dans la même sous-classe, celle des Arécidées, bien qu'il juge que les affinités qui lient ces ordres soient lâches.

J. B. Hutchinson (1959) et P. B. Tomlinson (1961) estiment que les rapports entre les Arécales et les Arales sont limités mais que, par contre, des liens existent entre Palmales et Liliales. L'étude du pollen par G. Thanikaimoni (1970) a apporté des indications de valeur pour la systématique et la phylogénie et conduit à des conclusions semblables.


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 5 pages


Écrit par :

  • : professeur à l'université de Genève, directeur du département de biologie végétale

Classification

Pour citer l’article

Jacques MIÈGE, « PALMALES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 30 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/palmales/