PALMALES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Archipel des Seychelles : palmiers

Archipel des Seychelles : palmiers
Crédits : Michele Falzone/ Getty Images

photographie

Palmiers : aires de répartition

Palmiers : aires de répartition
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Feuilles

Feuilles
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Feuille flabelliforme, détail

Feuille flabelliforme, détail
Crédits : Randy Wells/ Photodisc/ Getty Images

photographie

Tous les médias


Importance économique

Les palmiers, producteurs de matières grasses alimentaires ou industrielles, ont un rôle économique de premier plan. Le palmier à huile (Elaeis guineensis), objet de travaux de sélection poussés, fournit l'huile de palme, tirée de la pulpe du fruit, et l'huile de palmiste, extraite de l'amande. Le fruit du cocotier (Cocos nucifera) contient un albumen d'abord liquide (lait de coco, riche en substances de croissance utilisées dans les cultures in vitro de tissus végétaux), qui, au cours de la maturation, se solidifie pour fournir le coprah dont on tire des beurres de coco. D'autres palmiers produisent des matières grasses liquides ou solides, ordinairement consommées sur place, qui sont également tirées de la pulpe des fruits (Orbignya speciosa du Brésil donne l'huile de babassou) ou des amandes (Attalea, Acrocomia).

Outre les produits oléagineux, les palmiers procurent des fruits de consommation indigène ou commercialisés : les plus connus sont la datte, fruit de Phoenix dactylifera et accessoirement du palmier-doum (Hyphaene thebaica), et la noix de coco. La sève (vin de palme) et le bourgeon terminal (chou palmiste) de plusieurs espèces (cocotier, dattier, aréquier) sont consommés dans de nombreuses régions. Du sucre est obtenu par évaporation de la sève d'Arenga saccharifera en Indo-Malaisie, de Borassus aethiopum en Inde et de Nypa fruticans aux Philippines. Les sagous sont des fécules extraites de moelles de Metroxylon rumphii et M. sagu, de Raphia ruffia, de Caryota urens. Les feuilles de Copernicia cerifera du Brésil, de Raphia ruffia de Madagascar, les troncs de Ceroxylon andicola et de Klopstockia cerifer du Pérou sécrètent des cires qui sont commercialisées. Le sang dragon est une résine rouge exsudée par les écailles des fruits de Calamus draco. Le fruit de l'Areca catechu, ou noix d'arec, contient des alcaloïdes dont le principal est l'arécoline, anthelminthique ; il entre dans la fabrication du bétel, masticatoire répandu en Extrême-Orient. Les fibres des feuilles de Raphia ruffia servent en horticulture et en sparterie. Celles du [...]

Palmiers-dattiers à Oman

Palmiers-dattiers à Oman

Photographie

À Oman, l'agriculture (ici des palmiers-dattiers) est possible grâce aux réseaux de «falaj», galeries souterraines qui puisent l'eau dans les nappes phréatiques situées au pied des massifs montagneux. Ce système d'irrigation, fondé sur des notions de dépendance mutuelle et de... 

Crédits : A.C. Waltham/ Robert Harding Picture Library/ Getty

Afficher

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 5 pages




Écrit par :

  • : professeur à l'université de Genève, directeur du département de biologie végétale

Classification

Voir aussi

BÉTEL    COÏR    COPRAH    COROZO    HUILE DE PALME    RÔNIER    ROTIN    SAGOU

Pour citer l’article

Jacques MIÈGE, « PALMALES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/palmales/