HÉRODE PALAIS D'

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'époque d'Hérode le Grand (~ 37-~ 4) est l'ère des grandes constructions en Palestine. Outre la reconstruction du Temple de Jérusalem, deux forteresses construites à son propre usage se rattachent à son nom : Hérodion et Massada. Hérodion, qui devait servir de refuge en cas de fuite, se situe à 5 km au sud de Bethléem. Suivant Flavius Josèphe (La Guerre juive, I, 673) cette forteresse abrite le tombeau d'Hérode. Hérodion est creusée dans la falaise, sur une colline à laquelle on accède par deux cents marches de marbre. L'enceinte circulaire est munie de trois demi-tours (nord, sud, ouest) et d'une tour circulaire à l'est. L'intérieur comprend un bain, un hall à colonnes et un bâtiment identifié à une synagogue, la plus ancienne conservée en Palestine. Massada, construite dans la partie montagneuse de la région de la mer Morte, contrôlait les frontières orientale et méridionale du royaume. Au sommet du rocher aride, Hérode fit construire un palais, unique dans sa perfection. L'ascension du rocher se fait par trois sentiers ; à l'aboutissement de chacun, des portes identiques donnent accès à l'enceinte, qui double une enceinte naturelle formée par l'escarpement du rocher. Les bâtiments sont en majorité groupés dans la partie nord du terrain, où se trouve aussi le palais d'habitation principal ; la partie ouest abritait les services administratifs et les habitations du personnel de la cour. Le palais du Nord, construit en trois niveaux, sur la pente du rocher, surplombe l'abîme. L'installation, luxueuse, comprend au premier niveau une cour entourée de colonnes corinthiennes et de murs décorés de fresques, avec un bain contigu, chauffé sous le sol. Le second niveau, décoré également de fresques, abrite une piscine et les escaliers menant aux logements situés au troisième niveau. Le palais de l'Ouest, destiné aux cérémonies et aux réceptions, abrite la salle du trône, la salle à manger et un bain dont le pavement en mosaïque est en partie conservé. Ce bâtiment est entouré des services de l'administration et d'un réseau imposant de magasins. Un peu à l'écart se trouve la synagogue, remaniée pendant l'occupation de la forteresse par les Zélotes, dont ce fut l'ultime refuge à partir de 66, et jusqu'en 72, lorsque Massada fut prise d'assaut par les Romains.

—  Gabrielle SED-RAJNA

Écrit par :

Classification


Autres références

«  HÉRODE PALAIS D'  » est également traité dans :

HÉRODIUM

  • Écrit par 
  • André LEMAIRE
  •  • 327 mots

Ancienne forteresse palestinienne située à une douzaine de kilomètres au sud-est de Jérusalem. Hérodium fut construite, vers ~ 20, par Hérode le Grand, qui voulut en faire une forteresse militaire communiquant par signaux lumineux avec les autres forteresses hérodiennes (Massada, Cypris, Alexandrion) en même temps que son mausolée. Hérode lui-même choisit de la bâtir à l'emplacement de sa victoire […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/herodium/#i_17938

JUDAÏSME - L'art juif

  • Écrit par 
  • Gabrielle SED-RAJNA
  •  • 6 855 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Le second Temple »  : […] L'essor du nouvel Empire perse mit fin à l'exil du peuple juif. En 538, Cyrus II, ayant conquis Babylone, autorisa les Juifs à rentrer en Judée et à reconstruire le Temple. Le compte rendu des travaux (Esdras, v-vi) ne donne aucune information concernant l'aspect du nouvel édifice. On suppose qu'il était beaucoup plus modeste que celui qu'il devait remplacer. L'inaugurat […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/judaisme-l-art-juif/#i_17938

MASSADA

  • Écrit par 
  • André LEMAIRE
  •  • 400 mots
  •  • 1 média

Éperon rocheux entouré de ravins et dominant la rive occidentale de la mer Morte, non loin de la presqu'île de Lisan qui permettait de traverser la mer à gué. Ce rocher fut fortifié par le grand prêtre Jonathan lors des guerres maccabéennes, mais c'est Hérode le Grand qui lui donna toute son importance. D'après le témoignage de Flavius Josèphe, en ~ 40, Hérode, poursuivi par les Parthes, y mit à l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/massada/#i_17938

PALESTINE

  • Écrit par 
  • Ernest-Marie LAPERROUSAZ, 
  • Robert MANTRAN
  • , Universalis
  •  • 31 607 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Les deux derniers siècles de la Jérusalem juive : de la prise de la ville par Pompée (63 av. J.-C.) à la fin de la « Guerre d'Hadrien » (135 apr. J.-C.) »  : […] Après la prise de Jérusalem par Pompée, la royauté n'est conférée à aucun des prétendants juifs ; nommé seulement grand prêtre et ethnarque, Hyrcan II (63-40) doit payer tribut aux Romains, et se soumettre au contrôle du gouverneur romain de Syrie ; en outre, les villes de la côte, celles du nord de la Transjordanie, et plusieurs autres cités, comme Samarie, lui sont enlevées. Quant à Aristobule, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/palestine/#i_17938

Pour citer l’article

Gabrielle SED-RAJNA, « HÉRODE PALAIS D' », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 17 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/palais-d-herode/