PALA, art

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Terme italien, désignant traditionnellement les tableaux d'autel, aussi bien les ensembles composés de plusieurs éléments (Pala de Treviglio, par Bernardo Butinone et Bernardo Zenale ; Pala Griffoni, de Francesco del Cossa et Ercole de' Roberti) que les panneaux simples : Pala des Montefeltre, de Piero della Francesca (env. 1472), ou Pala de San Cassiano, d'Antonello de Messine (1475). Lorsque disparaissent les retables à volets, au xvie siècle, le terme de pala sert à désigner les tableaux uniques, issus précisément des grands exemples de Piero et d'Antonello : la Vierge en trône est mise comme en gloire, dans un espace monumental, sous le baldaquin, l'abside ou la coupole où elle est représentée (Pala de San Barnaba, par Botticelli, 1488 ; Pala de San Zaccaria, par Giovanni Bellini, 1505) ou dans les amples architectures ouvertes et triomphales de Titien (Pala de la Ca'Pesaro, église des Frari à Venise).

—  Marie-Geneviève de LA COSTE-MESSELIÈRE

Écrit par :

Classification


Autres références

«  PALA, art  » est également traité dans :

ANGELICO FRA (1400 env.-1455)

  • Écrit par 
  • Georges DIDI-HUBERMAN
  •  • 4 191 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Chronologie »  : […] De cette période datent également les pale de Cortone et de Pérouse, de Santa Trinità et d'Annalena (Florence) ; celles conservées aujourd'hui au Louvre, au Prado ; l'admirable Jugement dernier du musée de San Marco à Florence ainsi que les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fra-angelico/#i_17487

BERLINGHIERI LES (XIIIe s.)

  • Écrit par 
  • Marie-Geneviève de LA COSTE-MESSELIÈRE
  •  • 419 mots

L'un des traits qui caractérisent l'éclosion de la peinture toscane au xiiie siècle est la diversité des centres qui, puisant aux mêmes sources (héritage roman, apport byzantin surtout), se développent de façon autonome dans des cités pourtant voisines (Lucques et Pise, Sienne […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/berlinghieri-les/#i_17487

COSSA FRANCESCO DEL (1436 env.-env. 1478)

  • Écrit par 
  • Marie-Geneviève de LA COSTE-MESSELIÈRE
  •  • 774 mots

Avec Ercole De' Roberti (Ercole da Ferrara) et Cosme Tura, Francesco del Cossa est l'une des personnalités marquantes de l'école brillante et singulière qui se développe à Ferrare grâce à l'impulsion donnée aux arts et à la culture par Lionello, puis par Borso d'Este. Il est mentionné à Ferrare en 1456 et, de nouveau, en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francesco-del-cossa/#i_17487

DE' ROBERTI ERCOLE (1450 env.-1496)

  • Écrit par 
  • Marie-Geneviève de LA COSTE-MESSELIÈRE
  •  • 483 mots
  •  • 1 média

Formé avec Francesco Del Cossa près de Cosme Tura à Ferrare, Ercole De' Roberti fait comme lui ses débuts au palais Schifanoia, dans la salle des Mois. Travaillant, dans la plupart des cas, sur des dessins de Tura, les deux disciples […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ercole-de-roberti/#i_17487

DÜRER ALBRECHT (1471-1528)

  • Écrit par 
  • Pierre VAISSE
  •  • 4 519 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « L'apogée et la retraite (1505-1520) »  : […] de la Sainte-Trinité de 1511 (Vienne, Kunsthistorisches Museum). Avec cette œuvre, Dürer renonce au retable à volets pour le panneau simple, la pala. On sent le peintre en quête d'un nouvel ordre de beauté. Le tableau resplendit de tons irréels, éclatants et précieux, et il évoque le charme étrange et archaïque de l'émail ou de la mosaïque […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/albrecht-durer/#i_17487

PORDENONE GIOVANNI ANTONIO DE' SACCHIS dit (1484 env.-1539)

  • Écrit par 
  • Marie-Geneviève de LA COSTE-MESSELIÈRE
  •  • 336 mots

Le début de la carrière de Pordenone est tout provincial. Ses premières œuvres sont à Susegana (Vierge à l'Enfant avec quatre saints, 1516), à Pordenone (son village natal dont il prit le nom), à Udine ; il est à Trévise en 1521 (Adoration des Mages), à Crémone en 1522 (Calvaire, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pordenone/#i_17487

PRÉDELLE

  • Écrit par 
  • Marie-Geneviève de LA COSTE-MESSELIÈRE
  •  • 563 mots

Panneau inférieur du tableau d'autel, divisé en plusieurs compartiments peints ou sculptés, la prédelle est un élément important du retable, spécialement en Italie ou dans les régions influencées par l'art italien. Les vicissitudes subies par les œuvres d'art au cours des siècles, le mépris — ou l'intérêt — qu'elles ont […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/predelle/#i_17487

RETABLE

  • Écrit par 
  • Marie-Geneviève de LA COSTE-MESSELIÈRE
  •  • 1 111 mots
  •  • 3 médias

À l'origine, le retable était un simple rebord situé à l'arrière de l'autel où l'on posait les objets liturgiques. Puis l'habitude se développa d'y placer des reliques et des images vénérables. Le retable devient, au Moyen Âge, un véritable écran de pierre, de bois sculpté ou de matières précieuses — or, argent, émail — dont le plus somptueux […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/retable/#i_17487

TITIEN (1488 env.-1576)

  • Écrit par 
  • Anna PALLUCCHINI
  •  • 3 112 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Une période de vérité « olympienne » »  : […] ces peintures mythologiques lui permet de parvenir à l'effet grandiose que produit la Pala Pesaro (réalisée en 1526 pour l'église des Frari), avec le déplacement de la Vierge à droite et la fuite de l'espace entre les deux colonnes monumentales : une lumière chaude anime l'ensemble et donne une impression de vie aux superbes […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/titien/#i_17487

VASARI GIORGIO (1511-1574)

  • Écrit par 
  • André CHASTEL
  •  • 3 249 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Un artiste officiel »  : […] protections, celle d'Ottaviano dei Medici (en 1532), ce qui le lie au milieu médicéen, puis celle du banquier Altoviti, pour qui il peint la pala de l'Immaculée Conception (église des Saints-Apôtres, Florence, 1540-1541) ; cet ouvrage est comme la démonstration calculée du nouveau style syncrétique, la version vasarienne de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/giorgio-vasari/#i_17487

VÉRONÈSE (1528-1588)

  • Écrit par 
  • Terisio PIGNATTI
  •  • 2 160 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « La formation »  : […] Parmesan aussi bien que du « tonalisme » de Titien. Arrivé dans la capitale vers 1551, il s'y affirme réellement en peignant la Pala Giustinian à San Francesco della Vigna, œuvre qui, tout en reprenant la composition de la Pala Pesaro de Titien, révèle dans la vivante juxtaposition de teintes claires et lumineuses, la pureté propre à l'artiste […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/veronese/#i_17487

VIVARINI LES

  • Écrit par 
  • Marie-Geneviève de LA COSTE-MESSELIÈRE
  •  • 491 mots

Famille de peintres vénitiens. C'est dans l'atelier d'Antonio Vivarini (1410 env.-entre 1476 et 1485) que la venue sur la lagune de Masolino puis d'Uccello et d'Andrea del Castagno détermine la première réaction vénitienne aux conquêtes de la Renaissance toscane, élargissant la culture encore gothique […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-vivarini/#i_17487

Pour citer l’article

Marie-Geneviève de LA COSTE-MESSELIÈRE, « PALA, art », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 13 décembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/pala-art/