PAESTUM

Médias de l’article

Temple de Cérès, Paestum

Temple de Cérès, Paestum
Crédits : Istituto Geografico De Agostini

photographie

Paestum

Paestum
Crédits : Kathleen Campbell, Tony Stone Images/ Getty

photographie

Guerriers samnites en marche, IVe siècle avant J.-C.

Guerriers samnites en marche, IVe siècle avant J.-C.
Crédits : Istituto Geografico De Agostini

photographie

Tombe du Plongeur, parois latérales, art grec

Tombe du Plongeur, parois latérales, art grec
Crédits : Index/ The Bridgeman Art Library/ Getty

photographie

Tous les médias


Le site de Paestum, en grec Poseidônia, s'élève à 35 kilomètres au sud de Salerne, en retrait de la côte, sur un banc de calcaire épargné par les tremblements de terre et dominant de peu une plaine d'alluvions fertiles apportées notamment par le Sele au nord, et le Salso au sud. Dans cette plaine, riche et bien protégée par les montagnes environnantes, se rencontraient une route côtière nord-sud, une transversale reliant, par la haute vallée du Sele, l'arrière-pays et même l'Adriatique à la mer Tyrrhénienne, enfin une voie qui, par le Valle di Diano et Sala Consilina, gagnait les villes de la côte ionienne. Le Sele (dans l'Antiquité, le Silaris) faisait frontière entre l'Italie centrale et l'Italie méridionale, entre la Campanie et la Lucanie, et marquait l'extrême avancée méridionale de la civilisation étrusque aux confins de la Grande-Grèce. Des installations paléolithiques ont été reconnues sur les pentes proches ; le site fut occupé dès le Néolithique, et les nécropoles voisines (Gaudo surtout) attestent qu'il ne cessa de l'être depuis la fin de l'Âge du bronze. On a retrouvé un peu de céramique chypriote et mycénienne, ce qui indique des contacts au moins indirects avec le monde égéen dès le ~ xive ou le ~ xiiie siècle, mais la ville ne fut fondée que vers ~ 625, peut-être par les Sybarites qui souhaitaient en faire une tête de pont pour leur commerce, peut-être aussi par des colons thessalo-béotiens débarqués vers le milieu du ~ viie siècle à l'embouchure du Sele, où ils fondèrent un important sanctuaire de Héra Argienne (Héraïon du Silaris). Poseidônia, ville grecque, puis lucanienne à partir de la fin du ~ ve siècle, connut une grande prospérité commerciale jusqu'au ~ ier siècle. Les Romains, victorieux des Lucaniens, y installèrent en ~ 273 une colonie [...]


pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Écrit par :

  • : agrégée de l'Université, ancien membre de l'École d'archéologie d'Athènes, chargée de recherche au C.N.R.S.

Classification


Autres références

«  PAESTUM  » est également traité dans :

LES TOMBES PEINTES DE PAESTUM (exposition)

  • Écrit par 
  • Mathilde MAHÉ
  •  • 1 213 mots

À une centaine de kilomètres au sud de Naples, sur le rivage tyrrhénien, se dressent les imposants vestiges de la cité de Paestum , l'ancienne Poseidônia fondée par des colons grecs venus de Sybaris au viie siècle avant J.-C. : ses trois temples doriques constituent les édifices les mieux conservés de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-tombes-peintes-de-paestum/#i_29256

CAMPANIE

  • Écrit par 
  • Noëlle de LA BLANCHARDIÈRE
  •  • 2 808 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Grecs et Étrusques »  : […] À l'autre extrémité de la Campanie, vers le sud, Paestum, de fondation plus récente, ressuscite vraiment la Poseidonia des Grecs. Le mur d'enceinte qui court sur plus de quatre kilomètres et surtout les trois magnifiques temples en font l'ensemble grec le mieux conservé de l'Italie méridionale. Les métopes du Musée qui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/campanie/#i_29256

GRÈCE ANTIQUE (Civilisation) - Les arts de la Grèce

  • Écrit par 
  • Pierre DEVAMBEZ, 
  • Agnès ROUVERET
  •  • 18 519 mots
  •  • 31 médias

Dans le chapitre « La production en série de tombes peintes à Paestum au IVe siècle avant J.-C. »  : […] De Paestum proviennent en outre une série de tombes peintes datées du ive siècle avant J.-C., au moment de la domination lucanienne. Dans ce milieu mixte, se généralise l'usage d'orner de peintures l'intérieur des tombes appartenant aux personnages les plus importants. On dispose ainsi d'une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/grece-antique-civilisation-les-arts-de-la-grece/#i_29256

ORDRES, architecture

  • Écrit par 
  • Bernard HOLTZMANN, 
  • Claude MIGNOT, 
  • Éliane VERGNOLLE
  •  • 13 405 mots
  •  • 23 médias

Dans le chapitre « La place du décor dans les ordres »  : […] éléments de son élévation, de discrètes moulures décorées : au temple d'Héra I de Paestum (vers 530 av. J.-C.), l'échine des chapiteaux est ceinte d'un petit motif ciselé de fleurs de lotus et de rosettes alternées, tandis que l'architrave est couronnée d'une moulure à feuilles qui tient lieu de taenia ; à la rotonde du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ordres-architecture/#i_29256

SÉPULTURE

  • Écrit par 
  • Roland MARTIN
  •  • 4 535 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Le décor funéraire et ses diverses valeurs »  : […] Les découvertes de Paestum ont montré que la qualité du décor n'est pas liée à la monumentalité de la tombe. Les nécropoles de Paestum comportent des tombes à fosses dont les parois sont composées de quatre dalles posées de chant et couvertes par une cinquième ; ce sont ces dalles qui ont, aux iv […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sepulture/#i_29256

Pour citer l’article

M.-F. BILLOT, « PAESTUM », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 24 septembre 2017. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/paestum/