OTTON III (980-1002) empereur germanique (996-1002)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Empereur germanique (983-1002), né en juillet 980 près de Clèves, mort le 23 janvier 1002, près de Viterbe (Italie).

Fils d'Otton II (955-983) et de l'impératrice Théophano (v. 955-991), Otton est élu roi des Germains en juin 983 et couronné à Aix-la-Chapelle en décembre de la même année, peu après la mort de son père. Durant son enfance, il est enlevé par Henri le Querelleur, le duc de Bavière déposé par son père, qui espère ainsi s'assurer la régence, voire le trône. En mai 984, la diète impériale contraint cependant Henri à restituer l'enfant à sa mère, laquelle assumera la régence jusqu'à sa mort en 991. La grand-mère d'Otton, l'impératrice douairière Adélaïde, prend alors le relais jusqu'à la majorité du roi, en 994.

Répondant à l'appel du pape Jean XV qui lui demande de l'aider à mater une rébellion conduite par le noble romain Crescentius II, Otton III traverse les Alpes en 996. Déclaré roi de Lombardie à Pavie, il atteint Rome après la mort du pape. Il fait alors élire au Saint-Siège son cousin de vingt-trois ans, Bruno de Carinthie, qui prend le nom de Grégoire V. Premier pape germanique, celui-ci sacre Otton empereur le 21 mai 996. Lorsque ce dernier rentre en Germanie, Crescentius chasse Grégoire de Rome et le remplace par Jean XVI. Otton III retourne alors en Italie à la fin de l'année 997. Après s'être emparé de Rome en février 998, il exécute Crescentius, dépose Jean XVI et restaure le pape Grégoire.

Rêvant de faire renaître la gloire et la puissance de l'ancien Empire romain, Otton ambitionne de créer un État chrétien universel gouverné depuis Rome et dans lequel le pape serait soumis à l'autorité de l'empereur tant pour les questions religieuses que civiles. Il s'attelle ainsi à faire de Rome sa résidence officielle et le centre administratif de l'empire. Instituant un cérémonial de cour byzantin élaboré et rétablissant d'anciennes traditions romain [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Classification


Autres références

«  OTTON III (980-1002) empereur germanique (996-1002)  » est également traité dans :

ALLEMAGNE (Histoire) - Allemagne médiévale

  • Écrit par 
  • Pierre-Roger GAUSSIN
  •  • 14 146 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « La renaissance ottonienne »  : […] La chaîne des temps semblait renouée : en Otton, les clercs célébraient un nouveau Charlemagne. Dans la sécurité retrouvée, la vie religieuse connaissait un nouvel essor, aussi bien dans les vieux monastères de Fulda, Corvay, Saint-Gall, Tegernsee, que dans les abbayes nouvelles de Brogne, Saint-Vanne de Verdun et surtout Gorze, fondée en haute Lorraine vers 933, et qui fut le pendant de Cluny dan […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/allemagne-histoire-allemagne-medievale/#i_10700

ITALIE - Histoire

  • Écrit par 
  • Michel BALARD, 
  • Paul GUICHONNET, 
  • Jean-Marie MARTIN, 
  • Jean-Louis MIÈGE, 
  • Paul PETIT
  •  • 27 438 mots
  •  • 42 médias

Dans le chapitre « La restauration impériale »  : […] Les querelles dynastiques attirent en Italie le seul souverain puissant de l'Occident, Otton I er , roi de Germanie, qui épouse Adelaïde, veuve du roi Lothaire. Couronné roi à Pavie en 951, Otton doit intervenir dans les États pontificaux ; en 962, il est couronné empereur à Rome ; le nouvel Empire réunit donc les couronnes de Germanie et d'Italie. Otton distribue les grands commandements à ses f […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/italie-histoire/#i_10700

OTTONIENS LES

  • Écrit par 
  • Robert FOLZ
  •  • 661 mots
  •  • 1 média

Dynastie originaire de Saxe, qui régna en Allemagne après l'extinction de la maison carolingienne (919-1024) et dont l'œuvre essentielle est la fondation du Saint Empire romain germanique . Territorialement, cette fondation résulte de la réunion au royaume d'Allemagne de la zone médiane de l'Empire carolingien, qui, au traité de Verdun, avait échu à Lothaire. Ce processus fut inauguré par le premi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-ottoniens/#i_10700

SYLVESTRE II, GERBERT D'AURILLAC (938-1003) pape (999-1003)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre BORDIER
  •  • 587 mots

Né en Auvergne, Gerbert fait ses études au monastère de Saint-Géraud d'Aurillac. Il est présenté au pape Jean XIII pour sa science exceptionnelle, puis à l'empereur Otton I er  ; Adalbéron, évêque de Reims, le fait écolâtre de son studium épiscopal : Gerbert y enseigne et y fait enseigner toutes les connaissances possibles, profanes et religieuses, antiques et modernes ; lui-même acquiert une gran […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gerbert-d-sylvestre-ii/#i_10700

Pour citer l’article

« OTTON III (980-1002) - empereur germanique (996-1002) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 07 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/otton-iii/