DIX OTTO (1891-1969)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Depuis les années 1970, la renommée du peintre allemand Otto Dix a largement dépassé les frontières de son pays. Des rétrospectives à Milan, Paris, Madrid ont permis au public international de reconnaître en lui l'un des artistes les plus singuliers du xxe siècle.

La confrontation avec l'expressionnisme, le passage par Dada et par la Nouvelle Objectivité, où il joue un rôle capital, marquent autant d'étapes dans une œuvre qui se distingue par une critique féroce de la société. Face à la guerre ou aux turpitudes de la grande ville, le recours à la caricature devient le moyen de saisir le réel dans toute sa violence.

« DadaDix »

Otto Dix est né le 2 décembre 1891 dans une famille ouvrière de Gera, près de Dresde. Son père était mouleur dans une fonderie. Son intérêt pour l'art lui est venu, enfant, d'un cousin, Fritz Amann, peintre régionaliste auquel il rendait souvent visite dans son atelier. Après ses études primaires, il se tourna vers un apprentissage de peintre décorateur. Cet apprentissage terminé, il obtint à l'automne de 1909, grâce à son ancien instituteur, une bourse d'études pour l'École des arts décoratifs de Dresde, où il fut élève jusqu'en 1914.

De cette scolarité datent ses premières œuvres connues : dessins, aquarelles, quelques tableaux de petits formats. D'une manière vaguement impressionniste, Dix représente d'abord des paysages de Thuringe. En 1912, une exposition Van Gogh, à Dresde, est pour lui une révélation, qui l'incite à se rapprocher du mouvement sur lequel toute l'attention du milieu artistique est en train de se focaliser en Allemagne : l'expressionnisme.

Cette influence de Van Gogh l'oriente vers un maniement plus savant des couleurs, une recherche de contrastes et d'effets de lumière, la volonté de traduire subjectivement le dynamisme vital de la nature. Elle se conjugue à celle de Nietzsche, qui lui donne à imaginer le monde en fonction d'un système de violentes forces opposées : la Vie et la Mort, Éros [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  DIX OTTO (1891-1969)  » est également traité dans :

CENSURE (art)

  • Écrit par 
  • Julie VERLAINE
  •  • 2 630 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Images du pouvoir, pouvoir des images »  : […] Progressivement abolie dans ses formes historiques dans la plupart des États libéraux modernes, la censure n'a pour autant pas disparu. Elle réapparaît avec force lors de crises politiques graves : de 1914 à 1919, de 1939 à 1945, puis lors des guerres de décolonisation. Les belligérants décrètent l'état d'urgence et instaurent sur toute forme d'expression jugée antipatriotique un contrôle sévère, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/censure-art/#i_15654

LES DÉSASTRES DE LA GUERRE (exposition)

  • Écrit par 
  • Françoise COBLENCE
  •  • 1 096 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L’image à l'épreuve des guerres »  : […] Le parcours débute avec les guerres napoléoniennes : moment charnière où la peinture héroïque et la glorification du sacrifice pour la patrie (Antoine Jean Gros, Napoléon sur le champ de bataille d'Eylau, le 9   février 1807 ) font place à l’accent mis sur la douleur individuelle et anonyme, l’effondrement (Théodore Géricault, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-desastres-de-la-guerre/#i_15654

NOUVELLE OBJECTIVITÉ

  • Écrit par 
  • Lionel RICHARD
  •  • 2 142 mots

Dans le chapitre « L'objet et la technique »  : […] À la suite de difficultés matérielles et politiques – la ville de Mannheim était située en Rhénanie, alors sous occupation militaire française –, Hartlaub ne put mettre sur pied son exposition qu'en 1925, du 14 juin au 13 septembre. À l'exception d'un Suisse, Niklaus Stoecklin, les trente-deux peintres retenus par lui étaient allemands. Pour la plupart, ils étaient assez bien connus : Max Beckman […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nouvelle-objectivite/#i_15654

Voir aussi

Pour citer l’article

Lionel RICHARD, « DIX OTTO - (1891-1969) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 avril 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/otto-dix/