LES DÉSASTRES DE LA GUERRE (exposition)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Après L’Art en guerre. France 1938-1941 (musée d’Art moderne de la Ville de Paris, 2012), l’historienne Laurence Bertrand Dorléac poursuit et étend son analyse de la guerre telle que les artistes nous la donnent à voir et à penser avec l’exposition Les Désastres de la guerre. 1800-2014, présentée au musée Louvre-Lens (28 mai-6 octobre 2014). Le sous-titre de l’exposition – « Pourquoi nous n’aimons plus la guerre » – peut surprendre : si nous n’aimons plus la guerre, c’est que nous l’aurions aimée… Or qui aime la guerre, quand fut-elle aimée ou aimable ? Le début du corpus (1800) et les guerres napoléoniennes donnent une première réponse. Comme l’écrivait Chateaubriand : « L’Europe, à moins d’événements imprévus, est pour longtemps dégoûtée de combats. Napoléon a tué la guerre en l’exagérant. » Goya donne à l’exposition son point de départ, son fil conducteur et, d’une certaine façon, sa méthode. Goya, vivace et durable – les termes sont de Baudelaire –, a dépeint les « Conséquences fatales de la guerre sanglante menée en Espagne contre Bonaparte et autres caprices emphatiques » (titre original du cycle d’eaux-fortes de 1810-1815, renommé Désastres de la guerre en 1863) et montré pour toujours la folie des hommes, leur cruauté et leurs monstruosités. De nombreux artistes se réfèrent à lui, d’Édouard Manet à Hans Hartung. L’artiste chinois Yan Pei-Ming expose en 2008 une Exécution, après Goya : un Tres de Mayo rouge sang qui ne peut qu’évoquer le massacre de la place Tiananmen en 1989.

Les Désastres de la guerre, F. Goya

Photographie : Les Désastres de la guerre, F. Goya

Photographie

Cycle d'eaux-fortes réalisé par Francisco de Goya de 1810 à 1815. Ici, l'estampe no 36, intitulée « Tampoco », 15,5 cm × 20,6 cm. Le titre original du cycle des Désastres de la guerre était « Conséquences fatales de la guerre sanglante menée en Espagne contre Bonaparte et autres... 

Crédits : Collection Dagli Orti/ Musée des Arts Décoratifs Paris/ Picture Desk

Afficher


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages

Écrit par :

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Françoise COBLENCE, « LES DÉSASTRES DE LA GUERRE (exposition) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 25 novembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/les-desastres-de-la-guerre/