INTERNATIONALES ORGANISATIONS

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Typologie

L'organisation internationale se définit comme « une association d'États établie par accord entre ses membres et dotée d'un appareil permanent d'organes assurant leur coopération dans la poursuite des intérêts communs qui les ont déterminés à s'associer » (M. Virally). Mais cette association s'effectue sous des formes très variées qu'une typologie doit souligner : le nombre plus ou moins grand d'États membres (organisations universelles et organisations régionales), l'étendue des compétences attribuées à l'organisation (organisations à compétences générales et organisations à compétences spécialisées), les modalités de fonctionnement et la nature des pouvoirs de l'organisation (organisations de coopération et organisations d'intégration).

Organisations universelles et organisations régionales

Les organisations universelles ou mondiales ont vocation à regrouper l'ensemble des États de la planète, sans considération de leur puissance ou de leur système politico-économique. L'adhésion de tout État qui le désire est quasiment un droit. Telle est la pratique actuelle de l'O.N.U. et des institutions spécialisées, qui a parfois été perturbée, en ce qui concerne l'O.N.U., par le droit de veto reconnu par la charte aux cinq membres permanents du Conseil de sécurité (États-Unis, Russie, Chine, Royaume-Uni et France). Ne demeurent aujourd'hui en dehors de l'O.N.U. que le Saint-Siège, la Suisse (absence volontaire due à sa conception de la neutralité), Taïwan (qui a été remplacé par la Chine populaire).

Toutes les autres organisations se rangent dans la catégorie très hétérogène des organisations régionales ou sous-régionales. L'expression de « région », si elle traduit l'idée d'une affinité particulière entre des États voisins, n'a de signification précise ni du point de vue géographique ni du point de vue juridique. Ses contours sont flous et varient en fonction de la seule volonté des États fondateurs de l'organisation. Tantôt la « région » coïncidera pratiquement avec un continent (sans jamais pour autant s'identifier complètement à lui : l'O.U.A. ne comprend pas l'Afrique du Sud et l'O.E.A. a expulsé Cuba en 1962 du fait de son alignement sur l'Union soviétique), tantôt, et le plus souvent, elle correspondra à une partie plus ou moins vaste d'un continent (en Amérique, où l'Amérique centrale et l'Amérique du Sud ont leur propre système d'organisations ; en Afrique, où coexistent organisations de l'Afrique occidentale, de l'Afrique orientale et de l'Afrique centrale ; en Europe, surtout, où le régionalisme est à « géométrie variable » : Conseil de l'Europe, Communauté européenne, Conseil nordique, Benelux, etc.), tantôt enfin elle pourra même s'affranchir du cadre continental (cas de l'O.T.A.N. qui a pour mission de protéger la « région de l'Atlantique nord », ce qui englobe les États-Unis, le Canada et l'Europe occidentale, contre les risques d'agression).

Toute référence géographique disparaît même dans le cas de certaines organisations économiques qui, européennes à l'origine, se sont ouvertes à des États d'autres continents (l'O.C.D.E. qui, à côté d'une majorité d'États européens, accueille les États-Unis, le Canada, le Japon, la Nouvelle-Zélande et l'Australie ; le Comecon, organisation des États socialistes, qui admit Cuba, la Mongolie et le Vietnam). Au concept d'organisation régionale se substitue alors celui d'organisation « partielle ».

Les conditions d'adhésion seront évidemment différentes de celles des organisations universelles. La condition première sera de faire partie de la région concernée, mais une condition politique jouera aussi : être en harmonie avec l'orientation dominante des États membres (par exemple, être une démocratie libérale pour devenir membre du Conseil de l'Europe ou avoir une économie de marché pour être admis à l'O.C.D.E.). Ces conditions ne sont pas toujours expressément stipulées par les chartes constitutives, mais sont en fait sous-entendues. Dans ces organisations, l'adhésion est moins un droit qu'une faveur comparable à l'entrée dans un club.

Le régionalisme des organisations partielles ne doit pas être confondu avec la régionalisation mise en œuvre, pour des motifs d'efficacité, par les organisations universelles. L'O.N.U. a ainsi créé cinq commissions régionales à base géo [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 17 pages

Médias de l’article

La Société des Nations

La Société des Nations
Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

photographie

1914 à 1939. De Sarajevo à Dantzig

1914 à 1939. De Sarajevo à Dantzig
Crédits : Encyclopædia Universalis France

vidéo

Société des Nations

Société des Nations
Crédits : The Image Bank

vidéo

1945 à 1962. La décolonisation

1945 à 1962. La décolonisation
Crédits : Encyclopædia Universalis France

vidéo

Afficher les 7 médias de l'article


Écrit par :

Classification

Autres références

«  INTERNATIONALES ORGANISATIONS  » est également traité dans :

ACTION ET DROIT HUMANITAIRES - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre CABOUAT
  •  • 687 mots

Février-octobre 1863 À l'initiative d'Henry Dunant, création à Genève du Comité international et des Sociétés nationales de secours aux militaires blessés. 22 août 1864 Signature de la Convention de Genève pour l'amélioration du sort des militaires blessés dans les armées en campagne. 11 mars 1865 Création de la Croix-Rouge française. 1867 La première Conférence internationale de la Croix-Rouge a […] Lire la suite

ACTION HUMANITAIRE INTERNATIONALE

  • Écrit par 
  • Pierre GARRIGUE
  • , Universalis
  •  • 7 273 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La leçon de Solferino »  : […] C'est le spectacle de la désorganisation qui régnait à l'hôpital militaire de Scutari, où étaient accueillis les blessés de la guerre de Crimée, qui suscite la vocation de Florence Nightingale ; ce sera, quelques années plus tard, la vue du champ de bataille de Solferino qui donnera au Genevois Henri Dunant l'idée de la Croix-Rouge. Il s'agissait de tirer, sur le plan humain, les conséquences du […] Lire la suite

A.I.E.A. (Agence internationale de l'énergie atomique)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 153 mots

Créée en juillet 1957 et localisée à Vienne, l'A.I.E.A. s'est fixé deux objectifs majeurs : promouvoir l'énergie nucléaire et s'assurer de la vocation pacifique des transactions et activités nucléaires. Chaque État partie au Traité de non-prolifération bénéficie ainsi des garanties nucléaires de l'A.I.E.A. Celle-ci vérifie l'exactitude des déclarations que lui font les autorités nationales concern […] Lire la suite

ALIMENTATION (Économie et politique alimentaires) - Malnutrition dans le monde

  • Écrit par 
  • Laurence ROUDART
  •  • 7 251 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « La reconnaissance internationale du problème de la faim »  : […] La reconnaissance internationale officielle du problème de la faim remonte aux années 1930 et est suivie par la création de la FAO (décidée en 1943). L'un des buts de cette organisation est en effet de « libérer l'humanité de la faim ». Depuis lors, plusieurs déclarations internationales faisant référence à cette question ont été adoptées, dont la Déclaration universelle des droits de l'homme (19 […] Lire la suite

ALTERMONDIALISME

  • Écrit par 
  • Christophe AGUITON, 
  • Isabelle SOMMIER
  •  • 5 468 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les victimes de la mondialisation »  : […] La convergence la plus naturelle ne serait-ce que pour des raisons symboliques, s'est réalisée avec les mouvements qui représentent les premières victimes de la mondialisation : mouvements de chômeurs et de paysans pauvres. Ces derniers se sont regroupés, au milieu des années 1990, dans Via Campesina, où l'on trouve, aux côtés de syndicats du Nord comme la Confédération paysanne, l'Assemblée des […] Lire la suite

AMÉNAGEMENT LINGUISTIQUE

  • Écrit par 
  • Loïc DEPECKER
  •  • 4 727 mots

Dans le chapitre « Motivations et points de tension »  : […] La question des langues est de fait le reflet de tensions dans la société. Tout pouvoir politique a, même implicitement, une politique linguistique, ne serait-ce que parce qu'il a à correspondre avec des administrés, ce qui est le plus souvent impossible dans toutes les langues parlées sur le territoire concerné. Cette simple constatation pourrait paraître évidente, si notre vision de l'État-natio […] Lire la suite

AMNESTY INTERNATIONAL

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 788 mots

Créé en 1961, à l'inspiration de Peter Benenson, avocat britannique, Amnesty International est une organisation internationale non gouvernementale. Cette organisation, dont le siège est à Londres, œuvre en faveur des personnes emprisonnées pour des « raisons de conscience », hommes ou femmes auxquels leurs croyances, leur origine ethnique ou leur appartenance religieuse ou politique valent de se […] Lire la suite

ARBITRAGE, droit

  • Écrit par 
  • René DAVID, 
  • René Jean DUPUY, 
  • Universalis
  •  • 10 799 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les conférences de La Haye de 1899 à 1907 »  : […] Les deux conventions de La Haye de 1899 et 1907 consacrent les trois premiers chapitres de leur titre IV au règlement de l'arbitrage. Le premier concerne la justice arbitrale en général ; il fixe l'obligation, pour les arbitres, de juger conformément aux principes du droit et prévoit la multiplication par les puissances de traités généraux ou particuliers en vue d'étendre l'arbitrage obligatoire […] Lire la suite

ASEAN (Association of South East Asian Nations) ou ANSEA (Association des nations du Sud-Est asiatique)

  • Écrit par 
  • Anne-Marie LE GLOANNEC
  •  • 225 mots

Organisation internationale fondée en août 1967 par l'Indonésie, la Malaisie, les Philippines, Singapour et la Thaïlande pour remplacer l'Association de l'Asie du Sud-Est (A.S.A.), l'Association des nations du Sud-Est asiatique vise à coordonner l'action de gouvernements hostiles à la remise en cause du statu quo politique en Asie du Sud-Est. Ses principaux objectifs comprennent : l'élimination d […] Lire la suite

ASIE (Géographie humaine et régionale) - Espaces et sociétés

  • Écrit par 
  • Philippe PELLETIER
  •  • 23 140 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Mots, limites et chevauchements  »  : […] Asie désigne habituellement un ensemble de terres situées à l'est de l'Europe. Sa délimitation varie selon les auteurs, les critères scientifiques et les surdéterminations géopolitiques. Elle est marquée par son origine européenne qui ne correspond pas aux conceptions locales traditionnelles. Ce problème géographique crucial implique l'appartenance des individus, des sociétés et des pays à une rég […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

4-31 août 2020 Liban. Explosion dévastatrice et meurtrière dans le port de Beyrouth.

Le 9 également, une trentaine de pays et d’organisations internationales promettent une aide d’urgence de plus de 250 millions d’euros au Liban, lors d’une visioconférence organisée par la France et l’ONU, exigeant que celle-ci soit « fournie directement à la population libanaise, avec le maximum d’efficacité et de transparence ». Ils conditionnent l’aide à la reconstruction du pays à la mise en œuvre de réformes institutionnelles. […] Lire la suite

19 mai 2020 Allemagne. Condamnation de la surveillance des télécommunications internationales par la Cour de Karlsruhe.

Saisie par des journalistes d’investigation et des organisations de défense des libertés, la Cour constitutionnelle de Karlsruhe juge contraire à la Loi fondamentale le programme de surveillance des télécommunications à l’étranger appliqué par le service fédéral de renseignement, qui découle d’une loi adoptée en octobre 2016. Elle estime que celui-ci viole « le droit fondamental au secret des télécommunications » qui s’applique également « aux étrangers à l’étranger », ainsi que « la liberté de la presse ». […] Lire la suite

2-19 janvier 2020 Libye. Conférence internationale de Berlin.

Le 19 se tient à Berlin une conférence sur la Libye réunissant les délégués de onze États et quatre organisations internationales. Le document final appelle à un cessez-le-feu permanent, à la fin de toute ingérence étrangère et à la relance d’un processus politique de résolution de la crise. […] Lire la suite

6 décembre 2019 Dominique. Élections législatives.

Le scrutin donne lieu à une polémique sur la révision des listes électorales réclamée par l’opposition, ainsi que par des organisations internationales, mais rejetée par le pouvoir. […] Lire la suite

26 avril 2019 Chine. Deuxième forum international sur les « Nouvelles Routes de la soie ».

Cent vingt-trois pays et vingt-neuf organisations internationales ont déjà signé des accords de coopération avec Pékin dans le cadre de la BRI. […] Lire la suite

Pour citer l’article

Patrick RAMBAUD, « INTERNATIONALES ORGANISATIONS », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 24 janvier 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/organisations-internationales/