ONG (organisations non gouvernementales)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le sigle O.N.G. apparaît pour la première fois dans la Charte des Nations unies de 1945. La version française de l'article 71 précise que « le Conseil économique et social peut prendre toutes dispositions utiles pour consulter les organisations non gouvernementales qui s'occupent de questions relatives à sa compétence. Ces dispositions peuvent s'appliquer à des organisations internationales et, s'il y a lieu à des organisations nationales, après consultation du membre intéressé de l'Organisation ». Ce faisant, la Charte distingue expressément deux catégories d'O.N.G. ; d'une part, les « organisations internationales non gouvernementales » (O.I.N.G.), d'autre part, les organisations non gouvernementales locales, dont l'accréditation officielle dépend de l'aval de l'État, ce qui introduit d'emblée une hypothèque sur leur statut. Même si la portée de l'article 71 instituant un statut consultatif est limité au champ de compétences du Conseil économique et social, les O.N.G. vont jouer un rôle important dans l'ensemble du système des Nations unies et au-delà dans toute la vie internationale. Les O.N.G. sont aujourd'hui des acteurs majeurs des relations internationales auprès des États et des organisations intergouvernementales, qui restent formellement les seuls sujets du droit international – « sujets primaires » dans le cas des États, « sujets secondaires » dans le cas des organisations internationales nées de la volonté des États. Face à ces deux sujets identifiés et reconnus, les O.N.G. forment une nébuleuse, dont la diversité et la complexité vont de pair avec l'absence de définition juridique ou de statut commun.

Si l'expression O.N.G. est récente, le phénomène est beaucoup plus ancien. À côté des relations entre entités politiques, notamment les États, se sont toujours développées les activités privées et les initiatives individuelles les plus diverses. Il suffit de penser aux ordres religieux, aux œuvres caritatives, aux sociétés savantes ou aux compagnies privées. Au xixe siècle encore, à côté des grandes internationales ouvrières et des mouvements philanthropiques, c'est Henry Dunant qui fonde la Croix-Rouge internationale et Pierre de Coubertin qui restaure le mouvement olympique. Alfred Nobel institue les prix qui porteront son nom et Andrew Carnegie multiplie les fondations et construit le palais de la Paix de La Haye.

Un juriste américain, Philip Jessup, a parlé de « droit transnational » pour évoquer cette multiplicité d'échanges transfrontières qui dépassaient les relations interétatiques du droit international public classique. De son côté, le juriste français Georges Scelle a rajeuni la vieille notion de « droit des gens » pour mettre les individus au cœur du commerce international. Mais il serait réducteur d'assimiler tous les « acteurs non étatiques » des relations internationales à des O.N.G. Il faut sans doute revenir à la distinction introduite entre société politique et « société civile », alors que depuis Aristote jusqu'à Locke ces deux notions étaient confondues, societas civilis étant l'expression de la communauté politique. C'est avec les Principes de philosophie du droit d'Hegel que l'opposition entre société civile et État se trouve formalisée, avant d'être développée par toute la sociologie du xixe siècle, de Karl Marx à Auguste Comte. Aujourd'hui c'est une vision tripartite qui prévaut, avec face à la « société politique » – le monde des États et des organisations intergouvernementales – une « société économique » dominée par les entreprises multinationales, qui doit elle-même être distinguée de la « société civile » proprement dite, même si ces trois sphères ne sont pas sans interférences, comme le montre la place prise par les grandes fondations privées, telles que la Fondation Soros ou la Fondation Bill Gates, dans la vie des O.N.G. comme dans celle des États et des organisations intergouvernementales. Cette distinction a du moins le mérite de faire apparaître la vo [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 5 pages

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par :

Classification

Autres références

«  ONG (organisations non gouvernementales)  » est également traité dans :

ACTION ET DROIT HUMANITAIRES - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre CABOUAT
  •  • 687 mots

Février-octobre 1863 À l'initiative d'Henry Dunant, création à Genève du Comité international et des Sociétés nationales de secours aux militaires blessés. 22 août 1864 Signature de la Convention de Genève pour l'amélioration du sort des militaires blessés dans les armées en campagne. 11 mars 1865 Création de la Croix-Rouge française. 1867 La première Conférence internationale de la Croix-Rouge a […] Lire la suite

ACTION HUMANITAIRE INTERNATIONALE

  • Écrit par 
  • Pierre GARRIGUE
  • , Universalis
  •  • 7 273 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'humanitaire dans la guerre froide »  : […] Au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, deux événements de nature très différente ouvrent une nouvelle phase dans l'histoire du mouvement humanitaire. Le premier est l'adoption, le 10 décembre 1948, par les Nations unies de la Déclaration universelle des droits de l'homme. L'acte de 1948, s'il s'inspire des précédents des révolutions française et américaine, représente dans la vie internation […] Lire la suite

AFGHANISTAN

  • Écrit par 
  • Daniel BALLAND, 
  • Gilles DORRONSORO, 
  • Mir Mohammad Sediq FARHANG, 
  • Pierre GENTELLE, 
  • Sayed Qassem RESHTIA, 
  • Olivier ROY, 
  • Francine TISSOT
  • , Universalis
  •  • 34 335 mots
  •  • 21 médias

Dans le chapitre « Le retour de l'insurrection »  : […] Après leur défaite en 2001, les Talibans se regroupent au Pakistan et parviennent à développer une insurrection dont le développement rapide s'explique par la conjonction de différents facteurs. D’abord, l'incurie et la corruption du gouvernement afghan offrent une image de corruption et de passivité aux Afghans. Au niveau du district, ce dernier est largement absent, ce qui laisse souvent les po […] Lire la suite

ALTERMONDIALISME

  • Écrit par 
  • Christophe AGUITON, 
  • Isabelle SOMMIER
  •  • 5 468 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les victimes de la mondialisation »  : […] La convergence la plus naturelle ne serait-ce que pour des raisons symboliques, s'est réalisée avec les mouvements qui représentent les premières victimes de la mondialisation : mouvements de chômeurs et de paysans pauvres. Ces derniers se sont regroupés, au milieu des années 1990, dans Via Campesina, où l'on trouve, aux côtés de syndicats du Nord comme la Confédération paysanne, l'Assemblée des […] Lire la suite

AMNESTY INTERNATIONAL

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 788 mots

Créé en 1961, à l'inspiration de Peter Benenson, avocat britannique, Amnesty International est une organisation internationale non gouvernementale. Cette organisation, dont le siège est à Londres, œuvre en faveur des personnes emprisonnées pour des « raisons de conscience », hommes ou femmes auxquels leurs croyances, leur origine ethnique ou leur appartenance religieuse ou politique valent de se […] Lire la suite

ASSISTANCE TECHNIQUE

  • Écrit par 
  • Gérard DESTANNE DE BERNIS
  •  • 7 543 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Naissance et évolution »  : […] L'expression d'assistance technique est née à la fin des années trente pour désigner l'aide accordée par les États-Unis aux pays de l'Amérique latine. Déjà, avant la création de l'O.N.U., l'Organisation des Nations unies pour le secours et le relèvement fournissait une véritable assistance technique aux pays dévastés. À peine la guerre achevée, les États-Unis et l'U.R.S.S. instauraient des progra […] Lire la suite

BANGLADESH

  • Écrit par 
  • Alice BAILLAT
  •  • 8 391 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Une « success story » du développement ? »  : […] Les progrès économiques et sociaux de ces dernières décennies amènent la Banque mondiale à parler d’une success story du développement. Selon les Nations unies, la majorité des Objectifs du millénaire pour le développement seront atteints en 2015 : 98 p. 100 des enfants ont accès à l’école primaire depuis 2001 et les inégalités d’accès entre filles et garçons, tant au niveau du primaire que du s […] Lire la suite

BERNE CONVENTION DE (1979)

  • Écrit par 
  • Sandrine MALJEAN-DUBOIS
  •  • 788 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le rôle du comité permanent »  : […] Le comité permanent, organe directeur de cette convention, est constitué par les représentants des parties. Il veille à ce que les dispositions de la Convention suivent l’évolution des besoins de la vie sauvage. Il est notamment compétent pour faire des recommandations aux États et amender les annexes à la Convention, où sont énumérées les espèces protégées. Avec l’aide des organisations non gouv […] Lire la suite

C.I.O. (Comité international olympique)

  • Écrit par 
  • Pierre LAGRUE
  •  • 10 239 mots

Dans le chapitre « Histoire d'une institution incontournable »  : […] Le C.I.O. naît donc le 23 juin 1894 à la Sorbonne à Paris. Il compte alors treize membres : Pierre de Coubertin et Ernest Callot (France), Dimitrios Vikelas (Grèce), lord Ampthill et Charles Herbert (Grande-Bretagne), William Milligan Sloane (États-Unis), José Benjamín Zubiaur (Argentine), Leonard Albert Cuff (Nouvelle-Zélande), Jirí Guth (Bohême), Ferenc Kemény (Hongrie), Viktor Balck (Suède), Al […] Lire la suite

CROIX-ROUGE

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 561 mots
  •  • 3 médias

Organisation internationale à but humanitaire, qui a été créée pour venir en aide aux victimes des combats en temps de guerre, mais qui s'est efforcée d'étendre son action à la prévention et au soulagement de toutes les formes de détresse. La Croix-Rouge, dont le nom complet est Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, a pour origine l'initiative du Suisse Jean Henri Dunant […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

1er-31 mars 2022 Ukraine – Russie. Poursuite de la pression militaire russe et des soutiens occidentaux à l'Ukraine.

Le 31 également, selon un décompte effectué par l’ONG Centre of Research on Energy and Clean Air, les pays de l’UE ont versé à la Russie, depuis le début de la guerre, au moins 14 milliards d’euros pour la fourniture de gaz et 7 milliards d’euros pour la fourniture de pétrole.  […] Lire la suite

22 octobre 2021 Israël. Classement de six ONG palestiniennes comme « terroristes ».

Le gouvernement classe six importantes ONG palestiniennes de défense des droits humains comme « organisations terroristes ». Il s’agit d’Al-Haq, d’Addameer, de l’Union des comités du travail agricole, du centre Bisan, de Defense for Children Palestine et de l’Union des comités des femmes palestiniennes. Al-Haq, notamment, documente les exactions commises par les colons à l’encontre des Palestiniens dans les territoires palestiniens. […] Lire la suite

4 août 2021 France. Condamnation de l'État pour manquement dans la lutte contre la pollution de l'air.

Le Conseil d’État condamne l’État à payer une astreinte de 10 millions d’euros par semestre de retard, pour non-respect de la circulaire européenne de mai 2008 sur la qualité de l’air. Saisi en octobre 2015 par l’ONG Les Amis de la Terre – rejointe depuis lors par des dizaines d’associations –, le Conseil d’État avait ordonné au gouvernement, en juillet 2017, de prendre toutes les mesures nécessaires, « dans le délai le plus court possible », pour réduire les taux de dioxyde d’azote (NO2) et de particules fines inférieures à dix micromètres (PM10) en dessous des valeurs limites dans treize zones du territoire. […] Lire la suite

10 août - 15 septembre 2020 Algérie. Condamnation de journalistes.

Le 10, le tribunal de Sidi M’Hamed condamne à trois ans de prison, pour « incitation à attroupement non armé » et « atteinte à l’unité nationale », le journaliste Khaled Drareni, fondateur du site d’information Casbah Tribune et correspondant de la chaîne française TV5 Monde et de l’ONG Reporters sans frontières, qui est emprisonné depuis mars. Deux militants du Hirak jugés le même jour pour les mêmes motifs, Samir Belarbi et Slimane Hamitouche, sont condamnés à deux ans de prison, dont quatre mois ferme. […] Lire la suite

9 mars 2020 Belgique – Arabie Saoudite. Annulation de licences d'exportation d'armes vers l'Arabie Saoudite.

Le Conseil d’État, saisi par plusieurs ONG de défense des droits humains, annule dix-sept licences d’exportation d’armes vers l’Arabie Saoudite accordées en décembre 2019 par le gouvernement wallon aux entreprises FN Herstal, CMI et Mecar. Il estime qu’il existe un « risque que les armes soient utilisées à des fins non désirées dans le cadre de la guerre au Yémen ». […] Lire la suite

Pour citer l’article

Emmanuel DECAUX, « ONG (organisations non gouvernementales) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 25 septembre 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/ong-organisations-non-gouvernementales/