NOUVELLE-ANGLETERRE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Région du nord-est des États-Unis, la Nouvelle-Angleterre est constituée de six États : le Maine, le New Hampshire, le Vermont, le Massachusetts, le Rhode Island et le Connecticut.

Le capitaine John Smith, qui en explora les côtes en 1614, baptisa ainsi cette région en l'honneur de marchands londoniens. La région fut peuplée dès 1620 par les puritains venus d'Angleterre dont l'aversion pour l'oisiveté et le luxe fut très utile aux communautés naissantes, la somme de travail à accomplir étant alors considérable et la main-d'œuvre rare. Au xviie siècle, la haute estime de la population pour un clergé instruit et des dirigeants éclairés stimula le développement des écoles publiques et d'institutions d'instruction supérieure comme les universités Harvard (Cambridge, Massachusetts ; 1636) Yale (Killingworth puis transférée à New Haven, Connecticut ; 1701). Isolées, les colonies de la Nouvelle-Angleterre mirent au point un système de gouvernement représentatif, accordant une grande importance aux réunions municipales, au droit de vote et aux libertés civiles. Au départ, la région se distinguait par ses fermes fonctionnant en autarcie mais les forêts abondantes, les cours d'eau navigables et les ports naturels encouragèrent bientôt le développement de la construction navale et du commerce maritime transatlantique.

Au xviiie siècle, la Nouvelle-Angleterre devint un foyer d'agitation révolutionnaire revendiquant l'indépendance de la Grande-Bretagne et ses patriotes jouèrent un rôle déterminant dans la fondation de la nouvelle nation des États-Unis d'Amérique. Au cours des premières décennies de la république, la région soutint avec vigueur le système de douane national et la politique du parti fédéraliste. Au xixe siècle, la Nouvelle-Angleterre se distingue culturellement par son épanouissement littéraire et un attachement profond à l'évangile qui se manifesta souvent sous forme de soutien aux réformes : tempérance, abolition de l'esclavage, amélioration de la vie dans les prisons et les asiles d'aliénés, abandon du travail des enfa [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Classification


Autres références

«  NOUVELLE-ANGLETERRE  » est également traité dans :

BOSTON

  • Écrit par 
  • Laurent VERMEERSCH
  •  • 1 595 mots
  •  • 2 médias

Capitale de l’État du Massachusetts et principale ville de Nouvelle-Angleterre, Boston, avec ses 673 000 habitants en 2016, est au cœur de la dixième agglomération des États-Unis (4,8 millions d’habitants). Elle est également la deuxième agglomération de la mégalopole BosWash (Boston-Washington), dont elle constitue le maillon septentrional. Sa place dans l’histoire de la nation américaine, son dy […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/boston/#i_21443

COTTON JOHN (1584-1652)

  • Écrit par 
  • Pierre-Yves PÉTILLON
  •  • 796 mots

Le pasteur puritain qui allait devenir la plus grande figure de « la Plantation du Seigneur » en Nouvelle-Angleterre est né en 1584. Le mouvement qui milite pour que l'Église d'Angleterre extirpe d'elle-même les « reliques du papisme » et tout ce qui subsiste dans les églises du royaume de la liturgie romaine traverse une période noire : la reine Élisabeth, afin de réduire à la discipline les préd […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/john-cotton/#i_21443

ELIOT JOHN (1604-1690)

  • Écrit par 
  • Bernard ROUSSEL
  •  • 136 mots

Né en Angleterre, ordonné ministre dans l'Église anglicane, John Eliot émigra, en 1631, à Boston. Pasteur de Roxbury (1632), il prêche aux Indiens, dont il étudie les langues, à Nonantum, puis à Natick. Son activité est soutenue par la Société pour la propagation de l'Évangile dans la Nouvelle-Angleterre. Plusieurs centaines d'Indiens, qui vivent dans des cités à eux, se convertissent. Tout en pou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/john-eliot/#i_21443

ÉTATS-UNIS D'AMÉRIQUE (Le territoire et les hommes) - Géographie

  • Écrit par 
  • Jacqueline BEAUJEU-GARNIER, 
  • Catherine LEFORT, 
  • Laurent VERMEERSCH
  •  • 19 931 mots
  •  • 16 médias

Dans le chapitre « Les climats de l'Est »  : […] À l'est, les zones climatiques forment des bandes sensiblement ouest-est qui s'arrêtent à la limite des Grandes Plaines et se différencient surtout par les températures ; au-delà du 100 e  méridien, c'est la sécheresse et l'humidité ou bien l'altitude qui jouent le rôle dominant, et les zones climatiques s'allongent plutôt du nord au sud, sauf sur la côte pacifique où la latitude redevient le fact […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/etats-unis-d-amerique-le-territoire-et-les-hommes-geographie/#i_21443

ÉTATS-UNIS D'AMÉRIQUE (Le territoire et les hommes) - Histoire

  • Écrit par 
  • Claude FOHLEN, 
  • Annick FOUCRIER, 
  • Marie-France TOINET
  •  • 33 175 mots
  •  • 55 médias

Dans le chapitre «  Découvertes et explorations »  : […] Le continent nord-américain entre assez tard dans l'histoire, par rapport à l'Amérique centrale et méridionale. Les « grandes découvertes » ont, en effet, pratiquement ignoré les immenses espaces situés au nord du golfe du Mexique, reconnu par Hernán Cortés au cours de son voyage de 1519. Les premiers explorateurs furent des Espagnols qui découvrirent la Floride et le «  Nouveau Mexique ». En 1513 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/etats-unis-d-amerique-le-territoire-et-les-hommes-histoire/#i_21443

ÉTATS-UNIS D'AMÉRIQUE (Arts et culture) - La littérature

  • Écrit par 
  • Marc CHÉNETIER, 
  • Rachel ERTEL, 
  • Yves-Charles GRANDJEAT, 
  • Jean-Pierre MARTIN, 
  • Pierre-Yves PÉTILLON, 
  • Bernard POLI, 
  • Claudine RAYNAUD, 
  • Jacques ROUBAUD
  •  • 40 198 mots
  •  • 25 médias

Dans le chapitre « Le mémorial de la plantation dans le désert : 1620-1702 »  : […] Les magistrats et les pasteurs des « plantations » calvinistes en Nouvelle-Angleterre ne sont pas les premiers à relater le début des colonies anglaises dans le Nouveau Monde. Ce privilège revient au capitaine John Smith (1579-1631), l'aventurier élisabéthain dont le récit de la première expédition en Virginie et de la fondation de Jamestown, A True Relation of... Virginia , publié en 1608 avant d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/etats-unis-d-amerique-arts-et-culture-la-litterature/#i_21443

ÉTATS-UNIS D'AMÉRIQUE (Arts et culture) - L'architecture

  • Écrit par 
  • Claude MASSU
  •  • 12 008 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « La Nouvelle-Angleterre »  : […] En Nouvelle-Angleterre, au xvii e  siècle, l'architecture des colons connaît des débuts modestes. Le bois constitue le matériau le plus utilisé pour des maisons austères généralement à deux niveaux ancrés dans le sol par la cheminée de brique ou de pierre placée au centre. Parmi les témoignages qui ont subsisté de cette époque, on peut citer la maison aux sept pignons ( The House of the seven gabl […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/etats-unis-d-amerique-arts-et-culture-l-architecture/#i_21443

HUTCHINSON ANNE (1591 env.-1643)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 448 mots

Bannie de la colonie de la baie du Massachusetts pour ses convictions religieuses, Anne Hutchinson figure parmi les pionniers qui fondèrent la colonie de Rhode Island. Baptisée le 20 juillet 1591 à Alford, dans le Lincolnshire, en Angleterre, Anne Marbury est fille de pasteur et grandit dans une atmosphère studieuse. Elle épouse en 1612 un commerçant, William Hutchinson. Le couple décide d'émigrer […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anne-hutchinson/#i_21443

MATHER COTTON (1663-1728)

  • Écrit par 
  • Pierre-Yves PÉTILLON
  •  • 841 mots

Petit-fils et de John Cotton et de Richard Mather, deux grands noms des premiers temps de la « Plantation du Seigneur » en Nouvelle-Angleterre, Cotton Mather, né en 1663, l'année précédant l'installation de son père Increase Mather comme pasteur de l'importante Seconde Église de Boston, a vécu dans la hantise de ce legs prestigieux. C'est un enfant du sérail, précoce, nerveux, intimidé par la stat […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cotton-mather/#i_21443

MATHER INCREASE (1639-1723)

  • Écrit par 
  • Pierre-Yves PÉTILLON
  •  • 882 mots

La première génération de la Nouvelle-Angleterre, celle de John Winthrop, de John Cotton, de Thomas Hooker, avait établi sur le continent américain une « Plantation » où l'on pût vivre conformément aux ordonnances du Seigneur dans Ses Écritures. Née sur le sol américain, la seconde génération eut à consolider et à défendre cet héritage : Increase Mather en fut la figure principale. Né en 1639, fil […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/increase-mather/#i_21443

NANTUCKET

  • Écrit par 
  • Jacques SOPPELSA
  •  • 221 mots

L'île de Nantucket (Massachusetts), ancrée dans l'océan Atlantique à trente milles du promontoire historique du cap Cod, première vision de la terre d'Amérique pour les pionniers pèlerins du Mayflower , a longtemps servi de base aux marins pêcheurs et chasseurs de baleines de Nouvelle-Angleterre. Certains de ses petits ports, tels que Nantucket City ou New Carmarthen, étaient même, dès la fin du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nantucket/#i_21443

PILGRIM FATHERS

  • Écrit par 
  • Bernard ROUSSEL
  •  • 430 mots

Expression apparue au début du xix e  siècle aux États-Unis et née d'une référence de William Bradford à un passage de l'Épître aux Hébreux ( xi , 13 : « C'est dans la foi qu'ils sont tous morts sans avoir obtenu les choses promises ; mais ils les ont vues et saluées de loin, reconnaissant qu'ils étaient étrangers et voyageurs sur la terre ») : elle désigne les cent deux passagers qui, en décembre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pilgrim-fathers/#i_21443

PURITANISME

  • Écrit par 
  • Jean BAUBÉROT
  •  • 2 545 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le puritanisme américain »  : […] On peut distinguer deux vagues dans l'émigration puritaine durant la première moitié du xvii e  siècle. La première est celle des célèbres « Pères Pèlerins » ( Pilgrim Fathers ), puritains séparatistes des comtés du nord de l'Angleterre. Après un exil de douze ans à Leyde, ils craignirent que leur postérité ne devînt hollandaise et ne fût corrompue par un milieu qu'ils estimaient moralement peu él […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/puritanisme/#i_21443

ROYAUME-UNI - L'empire britannique

  • Écrit par 
  • Roland MARX
  •  • 21 734 mots
  •  • 46 médias

Dans le chapitre « Les premières colonies »  : […] Les établissements coloniaux se limitent surtout à l'Amérique du Nord, en particulier avec la création, en 1607, de Jamestown, dans la baie de Chesapeake, et, en 1620, de la colonie du Massachusetts par les puritains amenés d'Angleterre sur le Mayflower du capitaine John Smith, qui les débarque à New Plymouth. De grands aristocrates ou des compagnies privées développent les établissements de Vi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/royaume-uni-l-empire-britannique/#i_21443

WILLIAMS ROGER (1604 env.-1683)

  • Écrit par 
  • Bernard ROUSSEL
  •  • 356 mots

Fondateur de la colonie de Providence, aux confins de la Nouvelle-Angleterre, et avocat énergique de la liberté de conscience. Né en Angleterre, Roger Williams fit des études à Cambridge et se fit très tôt une idée sévère du radicalisme puritain. Il émigra en Amérique en 1630, mais se heurta à l'intransigeance des Bostoniens, auxquels il opposa sa conviction de l'incompétence des autorités civiles […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roger-williams/#i_21443

Pour citer l’article

« NOUVELLE-ANGLETERRE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 janvier 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/nouvelle-angleterre/