Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

NICKEL

Composés du nickel

Le nickel forme des composés dans lesquels il a la valence 0, 2, 3 ou 4, la valence 2 étant la valence normale.

Le protoxyde de nickel NiO peut être obtenu par calcination d'un sel (nitrate, carbonate, sulfate) ou par oxydation du sulfure de nickel. Il est soluble dans les acides minéraux, mais n'est pas soluble dans l'eau. Il est utilisé dans l'industrie de l'émaillage, de la poterie, et comme catalyseur. L'hydroxyde de nickel Ni(OH)2 est de couleur verte ; il est utilisé dans les accumulateurs alcalins. Il existe d'autres oxydes : NiO2 et Ni3O4.

Le nickel est bivalent. Ses sels sont jaunes à l'état anhydre et leurs solutions sont vertes. Le sulfure NiS existe à l'état naturel. Le sulfate NiSO4,7H2O cristallise en prismes orthorhombiques à 15 0C. Le sulfate NiSO4,6H2O est obtenu par cristallisation à une température plus élevée. Le nickel forme avec les sulfates alcalins les sulfates doubles de la série magnésienne. Le chlorure NiCl2,6H2O cristallise en cristaux verts déliquescents. Le sulfate et le chlorure de nickel sont surtout utilisés en électrolyse comme constituants principaux des bains de nickelage.

On emploie le nitrate de nickel hydraté (Ni(NO3)2,6H2O), pour la préparation de catalyseurs utilisés dans l'industrie chimique et pétroléochimique, surtout dans le raffinage du pétrole et la synthèse d'élastomères.

Les sels de nickel forment des complexes avec l'ammoniaque.

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : ingénieur au Centre national des arts et métiers
  • : directeur de recherche émérite au CNRS, centre de physique théorique de l'École polytechnique, Palaiseau
  • : ingénieur géologue
  • : directeur technique et commercial de l'International Nickel France

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Médias

Propriétés physiques et mécaniques

Propriétés physiques et mécaniques

Nickel : caractéristiques mécaniques

Nickel : caractéristiques mécaniques

Utilisations du nickel dans le monde

Utilisations du nickel dans le monde

Autres références

  • ACIER - Technologie

    • Écrit par Louis COLOMBIER, Gérard FESSIER, Guy HENRY, Joëlle PONTET
    • 14 176 mots
    • 10 médias
    Le nickel trouve également de très fréquents emplois dans les aciers alliés. Il présente deux différences essentielles avec le chrome : il se dissout dans la ferrite et ne forme pas de carbures ; il abaisse le point de transformation α → γ, mais non γ → δ, de sorte que le domaine d'existence de l'austénite...
  • AIMANTS

    • Écrit par Roger FONTAINE
    • 6 273 mots
    • 13 médias
    La découverte en 1931 par Mishima d'un alliage de fer, de nickel et d'aluminium (30 p. 100 Ni, 12 p. 100 Al, 58 p. 100 Fe) présentant des propriétés d'aimant permanent intéressantes (Br = 0,95 T, Hc = 34 220 A ( m-1) ouvre la voie à une nouvelle classe de matériaux...
  • ALLIAGES

    • Écrit par Jean-Claude GACHON
    • 7 362 mots
    • 5 médias
    La figure représente un système à composés intermédiaires. La combinaison de nickel (Ni) au titane (Ti) peut en effet donner :
  • CADMIUM

    • Écrit par Alexandre TRICOT
    • 8 050 mots
    • 6 médias
    Des hydroxydes de cadmium et de nickel mis en tubes ou en plaques et baignés dans un électrolyte, forment un élément susceptible d'être chargé électriquement puis déchargé. L'électrolyte est une solution aqueuse de potasse, d'où son nom d'alcalin.
  • Afficher les 25 références

Voir aussi