MUSETTE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Instrument de musique à vent, à anches, de la famille des cornemuses (dans les campagnes françaises, on appelle aussi musette une sorte de hautbois avec ou sans clés). On rencontre déjà la musette au xiiie siècle. Le bourdon assure la basse du grand et du petit chalumeau ; la faible tessiture de l'instrument lui permet alors d'émettre une douzaine de notes seulement. C'est, cependant, au xviie siècle que fut créée la musette pour laquelle de nombreux compositeurs français écrivirent pendant deux siècles. Il s'agit d'une cornemuse perfectionnée : un soufflet remplace le « porte-vent » ; il est actionné par le bras gauche ; les bourdons anciens, encombrants parce que volumineux, sont réduits et enroulés à la manière du cervelas. Esprit Philippe Chédeville (1696-1762) écrivit beaucoup pour elle, de même que Michel Corrette, Jean-Baptiste Anet, Jacques Aubert et Boismortier.

La musette est aussi un jeu d'orgue, de la famille des anches courtes et régales. C'est encore le nom donné à une composition musicale, écrite dans le style joué par l'instrument, donc de caractère pastoral, avec pédale (imitant le bourdon) ; elle est de rythme ternaire (comme la danse de société, en vogue au xviiie siècle, qui porte aussi le nom de musette) et prit place dans la suite instrumentale (Couperin, Rameau, Bach, Haendel). Enfin, on donna le nom de bal musette en France, vers 1910, aux bals populaires, où l'accordéon tenait le rôle principal ; l'orchestre musette, pour la même raison, comprend toujours cet instrument, auquel s'ajoutent ordinairement un saxophone et une percussion légère.

—  Pierre-Paul LACAS

Écrit par :

  • : psychanalyste, membre de la Société de psychanalyse freudienne, musicologue, président de l'Association française de défense de l'orgue ancien

Classification


Autres références

«  MUSETTE  » est également traité dans :

HOTTETERRE LES (XVIIe-XVIIIe s.)

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 579 mots

Famille de musiciens français, facteurs d'instruments à vent, compositeurs, interprètes virtuoses à la Chambre du roi, sur la flûte, le hautbois, la musette, le cromorne... Le père, Loys (mort entre 1620 et 1625), était artisan tourneur et exerçait à la Courneuve-Boussey (près d'Évreux). Trois de ses huit enfants s'intéressèrent à la musique. Jehan (mort en 1691) fit partie à Versailles, vers 1650 […] Lire la suite

PRIVAT GEORGES dit JO (1919-1996)

  • Écrit par 
  • Pierre MONICHON
  •  • 493 mots

Grande vedette de l'accordéon traditionnel, Jo Privat demeura, jusqu'à ses derniers moments, un défenseur acharné de la chanson populaire française, qu'il voulait préserver de l'influence anglo-américaine. Il mena cette lutte en participant très efficacement à des rencontres et à des prestations à l'occasion desquelles il donnait le maximum de lui-même pour faire revivre la grande tradition du m […] Lire la suite

CORNEMUSE

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 1 038 mots

Instrument à vent qui se compose d'au moins deux tuyaux à anche simple ou double. Les anches sont mises en mouvement par une alimentation d'air provenant de la pression du bras de l'instrumentiste sur un réservoir taillé dans une peau (ou dans un tissu caoutchouté), le sac. Les tuyaux sont fichés dans des alvéoles en bois (les montures) fixées au sac. Celui-ci est gonflé soit par la bouche (au mo […] Lire la suite

HORNER YVETTE (1922-2018)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 575 mots
  •  • 1 média

Reine du bal musette et coqueluche du Tour de France dans les années 1950-1960, l’accordéoniste Yvette Horner a su magnifier le « piano du pauvre » avec virtuosité et audace . Née à Tarbes (Hautes-Pyrénées) le 22 septembre 1922, Yvette Horner (de son vrai nom Yvette Hornère) s’initie à la musique dès son plus jeune âge grâce aux concerts donnés au Théâtre des Nouveautés, alors propriété de sa fami […] Lire la suite

VERCHUREN ANDRÉ (1920-2013)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 429 mots

L'accordéoniste français André Verchuren fut une figure emblématique des bals musette. Tout au long de sa carrière, il enchaîna les galas, sillonnant les routes de France et relançant avec d'autres la tradition des bals populaires au lendemain de la Seconde Guerre mondiale. Auteur de nombreux tubes, tels que Les Fiancés d’Auvergne , On va faire la j ava et Le Chouchou de mon c œur , il rencontra […] Lire la suite

ORCHESTRE

  • Écrit par 
  • Michel PHILIPPOT
  •  • 6 751 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Les ensembles quelconques d'instruments »  : […] Le mot orchestre, dans le langage courant, a souvent une signification vague que précise seulement le contexte. Ainsi, lorsqu'il ne s'agit pas d'un opéra de type classique, on parle d'orchestre de théâtre. En effet, la composition de l'orchestre de l'opéra classique ou romantique est la même que celle de l'orchestre symphonique de l'époque correspondante. Mais, pour des raisons qui étaient liées s […] Lire la suite

VENT INSTRUMENTS À

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 6 489 mots
  •  • 22 médias

Dans le chapitre « Les anches doubles : la famille des hautbois »  : […] À côté des cornemuses, des cromornes, des musettes et des bombardes, les divers chalumeaux (haulx-bois opposés aux bas-bois précurseurs des bassons) sont les ancêtres à la fois des hautbois à perce conique et à anche double et des clarinettes à perce cylindrique et à anche simple. Ils furent très répandus au Moyen Âge et à la Renaissance. Perfectionnés en France au milieu du xvii e  siècle, ils de […] Lire la suite

Pour citer l’article

Pierre-Paul LACAS, « MUSETTE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 27 mars 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/musette/