PERAHIA MURRAY (1947- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le pianiste et chef d'orchestre américain Murray Perahia naît à New York, le 19 avril 1947, dans une famille d'origine italienne. Il reçoit dès l'âge de trois ans ses premières leçons de piano. Jeanette Haien, assistante d'Abram Chasins – lui-même élève de Josef Hofmann et de Leopold Godowski –, le prend en charge trois ans plus tard. Il parachève sa formation à la High School of Performing Arts de New York. En 1964, il étudie la composition avec Carl Bamberger, à la Mannes School of Music de Manhattan, où il s'initie aussi à la direction d'orchestre. Jusqu'à ses vingt-cinq ans, Murray Perahia suivra donc une voie assez éloignée de celle qui est habituellement prise par les apprentis solistes les plus ambitieux. En dehors de quelques leçons occasionnelles données par Artur Balsam et Mieczyslaw Horszowski, il ne prend les conseils de personne et travaille seul. Il se produit rarement en récital mais collabore parfois avec des orchestres de chambre. En 1967, il se fait remarquer au festival de Marlboro et joue avec Pablo Casals, Alexander Schneider et Rudolf Serkin. Ce dernier, conquis, le choisit comme assistant au prestigieux Curtis Institute of Music de Philadelphie, où il enseigne. L'année suivante, Murray Perahia fait ses débuts de pianiste au Carnegie Hall de New York, sous la baguette d'Alexander Schneider. Mais ce n'est pas encore l'heure de la célébrité. Le charme discret de la musique de chambre – avec les Quatuors Guarneri, de Budapest et Galimir – le tient quelques années encore à l'écart du devant de la scène. Un parcours très atypique donc, privé de l'aura que donne le soutien d'un maître réputé et plus centré sur la musique que sur la virtuosité galopante qui fait les succès [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Pierre BRETON, « PERAHIA MURRAY (1947- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 mai 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/murray-perahia/