MORTLes sociétés devant la mort

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Le monde des morts

Le monde des morts
Crédits : Encyclopædia Universalis France

vidéo

Mobilier funéraire, art égyptien, Moyen Empire

Mobilier funéraire, art égyptien, Moyen Empire
Crédits : Bridgeman Images

photographie


Étudier d'un point de vue anthropologique les questions relatives à la mort, c'est essayer d'esquisser les grandes lignes des comportements des hommes face à la mort, au cours des âges et dans les principales aires culturelles de l'humanité.

Le présent article n'examinera cependant pas le cas des sociétés préhistoriques sur lesquelles, au fond, on ne connaît que peu de choses certaines. De même, laissant de côté les attitudes individuelles, il se situera, à la fois diachroniquement et synchroniquement, à deux niveaux :

– Celui des types de comportements ethniques ou nationaux réglés par la coutume, inspirés par les croyances, ordonnés par le contrôle social. À l'évolution dans le temps s'ajoute la disparité dans l'espace : c'est ainsi qu'à Madagascar les Merina manifestent une grande intimité avec les morts, que les tribus de la côte est excluent les défunts de la communauté et bannissent même leur souvenir et que les pêcheurs Vezo de la côte ouest défendent une position intermédiaire.

– Celui des systèmes philosophiques et religieux nécessairement moins nombreux que les types de comportements, mais qui, simultanément, les expriment et les justifient. À cet effet, on pourrait distinguer trois périodes inégalement actualisées selon les aires de civilisation : celle de la pensée « archaïque » (faute d'un terme meilleur) ou des sociétés sans machinisme ; celle des grandes religions monothéistes ; enfin, la période moderne où la laïcisation, l'urbanisation et l'industrialisation deviennent des faits majeurs et des idées-forces. Mais, par-delà les différences qu'on peut rencontrer, un certain nombre d'archétypes universels semblent devoir s'imposer.

Les groupes humains, même les plus « archaïques », n'ont pas manqué d'être frappés par la brutalité et l'inévitabilité de la mort. Néanmoins, la conscience collective, s'emparant des réalités perçues ou vécues, les insère en des complexes imaginaires, parfois d'une étonnante originalité. C'est ainsi que la mort a pu être rapprochée du sommeil, de l' [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 13 pages




Écrit par :

  • : professeur de sociologie à l'U.E.R. des sciences sociales de l'université de Paris-V.

Classification


Autres références

«  MORT  » est également traité dans :

MORT - Les interrogations philosophiques

  • Écrit par 
  • René HABACHI
  •  • 7 525 mots

« Je trouve bon qu'on n'approfondisse pas l'opinion de Copernic : mais ceci !... Il importe à toute la vie de savoir si l'âme est mortelle ou immortelle. » L'insistance de Pascal marque symboliquement le tournant d'une philosophie de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mort-les-interrogations-philosophiques/

ABYDOS

  • Écrit par 
  • Christiane M. ZIVIE-COCHE
  •  • 2 683 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Histoire et mythe »  : […] Les origines d'Abydos remontent aux époques les plus anciennes de l'histoire égyptienne puisqu'on y a trouvé des tombes ou cénotaphes des rois des deux premières dynasties, qualifiées de « thinites » par Manéthon. En fait, des traces de la période prédynastique, dite de Nagada, y ont également été mises en évidence. Le rôle dévolu, durant les deux […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/abydos/#i_8790

ANUBIS

  • Écrit par 
  • Yvan KOENIG
  • , Universalis
  •  • 492 mots
  •  • 4 médias

Le dieu adopte la forme d’un canidé noir couché sur une chapelle ou ce qui en tient lieu, avec une bandelette autour du cou. Anubis prend aussi l’apparence d’un homme à tête de chien ou de chacal . Le nom du dieu, « Inpou », évoque un jeune chien. Anubis fut particulièrement adoré dans le dix-septième nome de la Haute-Égypte, nome sur lequel on a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anubis/#i_8790

ARIÈS PHILIPPE (1914-1984)

  • Écrit par 
  • Hervé KEMPF
  •  • 1 309 mots

Philippe Ariès naît le 21 juillet 1914 à Blois (Loir-et-Cher). Ce lieu de naissance n'est qu'une étape dans la carrière de son père, ingénieur en électricité, qui va le conduire à Paris à partir de 1920. Mais le berceau de la famille est ailleurs : au xviii e siècle, les ancêtres ont émigré du Comminges vers la Martinique, avec Bordeaux pour port […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/philippe-aries/#i_8790

ARRÊT CARDIAQUE

  • Écrit par 
  • François BOURNÉRIAS
  •  • 331 mots

On définit par arrêt cardio-circulatoire la suspension brutale de l'activité cardiaque efficace d'un sujet, chez qui tel événement n'était pas prévisible. Du point de vue médico-légal, l'arrêt cardiaque est synonyme de mort subite. Les causes les plus importantes d'arrêt cardio-circulatoire sont : les troubles aigus du rythme cardiaque survenant le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arret-cardiaque/#i_8790

AU ROYAUME DES OMBRES. LA PEINTURE FUNÉRAIRE ANTIQUE (exposition)

  • Écrit par 
  • Mathilde MAHÉ
  •  • 958 mots

L'exposition qui s'est tenue au musée de Saint-Romain-en-Gal - Vienne, du 8 octobre 1998 au 30 janvier 1999 –  Au royaume des ombres, la peinture funéraire antique  – visait à faire comprendre, à partir de documents archéologiques et iconographiques, le sens que pouvait revêtir la mort pour les Anciens, et la place qu'occupaient les défunts, ces « […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/au-royaume-des-ombres-la-peinture-funeraire-antique/#i_8790

CARNAVAL

  • Écrit par 
  • Annie SIDRO
  •  • 6 181 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le mythe de l'homme sauvage »  : […] Dans les différentes civilisations ou religions, il existe des croyances liées à la circulation des « âmes errantes », ou « âmes des morts », à un moment propice de l'année, celui qui facilite leur accession à l'univers qui leur est réservé, le monde éthéré ou céleste. C'est ainsi que Halloween, fête liée à la tradition celtique, se situe le 1 er […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/carnaval/#i_8790

CHAMPS D'URNES CIVILISATION DES

  • Écrit par 
  • Alain DUVAL
  •  • 578 mots

Définie par l'école archéologique allemande, la civilisation dite des « champs d'urnes » se caractérise par l'usage de la crémation et le dépôt des cendres du défunt dans des urnes rassemblées en de grandes nécropoles (d'où leur nom). Ce rite funéraire apparaît en Europe centrale à la fin de l'Âge du bronze moyen (soit au ~ xiii e  s.), se répand e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/civilisation-des-champs-d-urnes/#i_8790

CHARON

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 144 mots

Dans la mythologie grecque, fils de l'Érèbe et de la Nuit. Charon, le nocher des Enfers, avait pour tâche de faire traverser les marais de l'Achéron dans sa barque aux âmes des défunts qui avaient reçu une sépulture. En paiement, il prenait la pièce de monnaie placée dans la bouche des cadavres. Il lui était interdit de faire passer des vivants, et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charon/#i_8790

CHASSE

  • Écrit par 
  • Xavier PATIER
  •  • 7 042 mots

Dans le chapitre « L'agonie de la chasse ? »  : […] De toutes les activités de l'homme, la chasse est peut-être celle qui est, en peu d'années, devenue la plus inavouable : il y a une ou deux générations on se glorifiait d'être chasseur. Aujourd'hui, sauf dans le domaine rural ignoré sinon méprisé par la majorité, on s'en excuse, ou plutôt l'on s'en cache. Dans une civilisation marquée par la présen […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chasse/#i_8790

COMA

  • Écrit par 
  • Marie-Elisabeth FAYMONVILLE, 
  • Geneviève LABORIT, 
  • Henri LABORIT, 
  • Steven LAUREYS, 
  • Pierre MAQUET
  •  • 3 189 mots
  •  • 3 médias

Le coma est un état caractérisé par la perte de la conscience et par la perte plus ou moins complète des fonctions de relation qui en sont le corollaire : sensibilité et motricité. Cependant, certaines fonctions végétatives (qui entretiennent la nutrition) sont relativement conservées. Cet état intermédiaire entre la vie et la mort pose au médecin […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/coma/#i_8790

DANSE MACABRE

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 623 mots
  •  • 1 média

À la fin du Moyen Âge occidental, l'obsession de la mort hante les esprits. On voit alors apparaître dans le théâtre, la poésie, la musique et les arts plastiques le thème allégorique du pouvoir égalisateur de la mort. Il s'agit de l'évocation littéraire ou de la représentation picturale d'une danse où des personnages vivants placés hiérarchiquemen […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/danse-macabre/#i_8790

DESTIN

  • Écrit par 
  • Catherine CLÉMENT
  •  • 2 486 mots

S'il faut définir philosophiquement le destin, le résultat de cette conceptualisation doit contenir l'expression, d'une part, d'un déterminisme et, d'autre part, d'une saisie de ce déterminisme au moment de la mort : mort par anticipation ou saisie rétrospective. On aurait par exemple la formulation suivante : « enchaînement des causes et des effe […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/destin/#i_8790

DEUIL

  • Écrit par 
  • Sylvie METAIS
  •  • 1 334 mots
  •  • 1 média

Dans le langage courant, le mot « deuil » renvoie à deux significations. Est appelé deuil l'état affectif douloureux provoqué par la mort d'un être aimé . Mais deuil signifie tout autant la période de douleurs et de chagrins qui suit cette disparition. Le deuil est donc constitutif d'une perte d'objet, au sens psychanalytique d'objet d'amour. Freud […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/deuil/#i_8790

DÉVELOPPEMENT (biologie) - Le développement animal

  • Écrit par 
  • Marc-Yves FISZMAN, 
  • Thomas HEAMS, 
  • Lieba LAZARD, 
  • Andras PALDI, 
  • Alain PRIVAT, 
  • Patricia SIMPSON
  •  • 16 172 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Sénescence et mort »  : […] Avec l'accession à l'âge adulte, la croissance marque le pas, puis elle cesse. Les corrélations fonctionnelles sont parfaitement établies, l'activité de l'organisme a atteint sa plénitude. Mais l'organisme continue d'évoluer et les processus de vieillissement apparaissent dès la fin de la période de maturation sexuelle. Leur durée est extrêmement […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/developpement-biologie-le-developpement-animal/#i_8790

DOM

  • Écrit par 
  • Yvan BARBÉ
  •  • 387 mots

Peuple nomade du nord de l'Inde. Les Dom vivent dispersés dans les plaines du Bihar, du Bengale et du Pendjab. Qualifiés de « sans forme » par les brahmanes, ils constituent une caste tribale située au plus bas de l'échelle sociale. Au Bihar, les Maghaiya Dom (dont le nom provient du vieux royaume du Magadha) sont essentiellement nomades et spécial […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dom/#i_8790

DROGUE

  • Écrit par 
  • Alain EHRENBERG, 
  • Olivier JUILLIARD, 
  • Alain LABROUSSE
  • , Universalis
  •  • 12 110 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « La « bonne » perception de soi  »  : […] Que soit en cause l'évaluation sociale ou l'évaluation personnelle, l'usage des drogues est ainsi lié à la perception que chacun peut avoir de son corps et de sa vie. Les substances qui ne nourrissent pas ont cet étrange privilège d'avoir toujours quelque effet sur la pensée. Louis Lewin écrit : « Rien dans la nature n'est peut-être plus extraordi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/drogue/#i_8790

EAUX SYMBOLISME DES

  • Écrit par 
  • Gilbert DURAND
  •  • 4 077 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'eau diluviale »  : […] Le déluge est à la fois cataclysme vengeur et fin purificatrice d'un monde corrompu. Eliade a bien montré l'universalité des mythes diluviaux qui, des Sémites aux populations du Pacifique, de l'Atlantide aux légendes des Andes, associent l'engloutissement par l'eau au devenir, d'abord sous une forme lunaire, puis au devenir tout court, au Temps. L […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/symbolisme-des-eaux/#i_8790

ÉGYPTE ANTIQUE (Civilisation) - La religion

  • Écrit par 
  • Jean VERCOUTTER
  •  • 11 361 mots
  •  • 24 médias

Dans le chapitre « La religion funéraire »  : […] Aussi loin que l'on remonte dans le passé, les Égyptiens ont toujours cru à une survie après la mort. Dès le Néolithique, les cadavres sont enterrés près des demeures des vivants, ils sont orientés et pourvus de provisions et de mobilier funéraire, comme s'ils continuaient à faire partie de la communauté humaine, ou du moins comme s'ils avaient le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/egypte-antique-civilisation-la-religion/#i_8790

ÉGYPTE DES PHARAONS (notions de base)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 3 520 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Le monde des morts »  : […] Les anciens Égyptiens croyaient à la survie après la mort selon une conception dualiste. Momifié, le corps devenu impérissable prolonge son existence dans le monde sous-terrain tandis que ses principes spirituels poursuivent une vie éternelle dans le monde céleste où ils rejoignent la suite du pharaon uni au Soleil. Cette vie éternelle est conditi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/egypte-des-pharaons/#i_8790

ENFERS ET PARADIS

  • Écrit par 
  • Olivier CLÉMENT, 
  • Mircea ELIADE
  •  • 6 307 mots
  •  • 3 médias

Sur les diverses représentations des Pays des Morts, de nombreux ouvrages ont été écrits, mais nous sommes encore loin d'avoir une bonne description de tous les « enfers », champs Élysées et îles des Bienheureux qui constituent la géographie funéraire de l'humanité. Il serait imprudent de réduire cette multiplicité de paysages à quelques types nett […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/enfers-et-paradis/#i_8790

ÉPICURE (~341-~270)

  • Écrit par 
  • Graziano ARRIGHETTI
  •  • 6 205 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les dieux, la mort et la douleur »  : […] C'est là, entre autres, un des éléments du quadruple remède qui condense en quatre brèves propositions toute la doctrine épicurienne du bonheur : il ne faut pas craindre les dieux ; l'idée de la mort ne doit pas troubler l'âme ; on peut facilement atteindre le bonheur ; le mal est aisément supportable. Nous avons déjà parlé du troisième point ; c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/epicure/#i_8790

EUTHANASIE

  • Écrit par 
  • Véronique RACHET-DARFEUILLE
  •  • 2 946 mots

Parmi les débats et les réformes suscités par l'emprise sans précédent des sciences et des techniques sur le corps humain, l'euthanasie est devenue une question emblématique pour les médecins, les juristes, les philosophes et parfois les sociologues, débordant le seul angle de la légalité. L'alternative « laisser vivre » ou « laisser mourir » est […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/euthanasie/#i_8790

FAIT DIVERS

  • Écrit par 
  • Christine LETEINTURIER
  •  • 2 304 mots

Dans le chapitre « Définition et typologie »  : […] Le fait divers est le plus souvent défini aujourd'hui par la négative ; il ne relève d'aucune actualité, ni politique, ni économique, ni sociale, ni culturelle... Il peut néanmoins illustrer à l'occasion un fait de société. Cette conception doit beaucoup à la définition que Roland Barthes en a donnée en 1966 dans ses Essais critiques  : « Le fait d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fait-divers/#i_8790

GLADIATEURS

  • Écrit par 
  • Jean-Claude DUMONT
  •  • 1 019 mots
  •  • 2 médias

Les gladiateurs (en latin gladiatores , de gladius , glaive) sont des hommes donnés en spectacle dans des combats à mort. L'usage vient sûrement d'Étrurie où, sur des fresques tombales, Phersu, démon masqué de la mort ( ?), se livre à des jeux préfigurant ceux des gladiateurs romains ; des couples de combattants armés sont représentés sur des urne […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gladiateurs/#i_8790

GRÈCE ANTIQUE (Civilisation) - La religion grecque

  • Écrit par 
  • André-Jean FESTUGIÈRE, 
  • Pierre LÉVÊQUE
  •  • 20 050 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « La période mycénienne »  : […] C'est un bouleversement complet qu'entraîne la conquête de la Grèce par les Grecs, Indo-Européens qui apportent avec eux un héritage spirituel profondément différent de celui de la Méditerranée préhellénique : leur religion patriarcale privilégie les dieux par rapport aux déesses et honore essentiellement non les divinités chthoniennes (de la terr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/grece-antique-civilisation-la-religion-grecque/#i_8790

GUERRE MONDIALE (PREMIÈRE) - Mémoires et débats

  • Écrit par 
  • André LOEZ
  •  • 4 506 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Vers une histoire de l'intime et de l'expérience de guerre »  : […] Cette tension interprétative entre tenants de l'histoire culturelle et ceux d'une histoire sociale revisitée a contribué au dynamisme de la recherche. Parallèlement, le renouvellement des problématiques a amené les historiens à soulever des questions qu'ils abordaient peu jusqu'alors. En particulier, l'attention portée aux individus et à leurs témo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guerre-mondiale-premiere-memoires-et-debats/#i_8790

HUNS

  • Écrit par 
  • Michel KAZANSKI
  •  • 3 681 mots
  •  • 16 médias

Dans le chapitre « Les sites archéologiques »  : […] On ne peut différencier, dans les steppes européennes, les sites de la fin du iv e  siècle et de la première moitié du v e  siècle laissés par les Huns de ceux des autres nomades. En effet, ces sites, principalement des tombes, offrent une synthèse d'éléments anciens, propres à une population nomade indigène (notamment alano-sarmate), et d'élément […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/huns/#i_8790

INDIVIDU

  • Écrit par 
  • Catherine CLÉMENT
  •  • 4 626 mots

Dans le chapitre « Les doubles »  : […] Dans un article sur « la catégorie psychologique du double » (in Mythe et pensée chez les Grecs ), J.-P. Vernant a analysé la façon équilibrée dont les Grecs conjuguent les représentations du double. Équilibrée, car la représentation de l'immobile statique, sous le mode de la pierre, première figure de la mort, n'est pas séparable de son autre, re […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/individu/#i_8790

INTIMITÉ

  • Écrit par 
  • Lilyane DEROCHE-GURCEL
  •  • 2 162 mots

Dans le chapitre « La chaleur du foyer et l'imaginaire de la sécurité »  : […] À l'intérieur même de la relation intime, en supposant que les « démons » extérieurs soient domptés, les difficultés proviennent du dedans, qu'il s'agisse de l'espace dans lequel elle se déploie ou du temps qui en mesure la constance. François de Singly, s'inspirant pour partie de Simmel et de son étude sur le pont et la porte, met l'accent sur la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/intimite/#i_8790

JEPHTÉ, juge d'Israël (~XIIe s.)

  • Écrit par 
  • Marie GUILLET
  •  • 459 mots

Personnage dont l'histoire est rapportée dans la Bible au Livre des Juges ( x - xii ), Jephté est issu de la tribu de Gad ; chassé de son pays par ses demi-frères parce qu'il est le fils d'une femme étrangère, il se réfugie dans le pays de Tod et devient chef de bande. Mais ses frères viennent bientôt le supplier de devenir leur chef pour combattre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jephte-juge-d-israel/#i_8790

JOUISSANCE

  • Écrit par 
  • Raoul VANEIGEM
  •  • 1 413 mots

Dans le chapitre « Émancipation contemporaine »  : […] Le xx e  siècle a vu s'émanciper, ou commencer à s'émanciper, ce qu'une tradition, inébranlée jusque-là, n'avait cessé de refouler et d'opprimer : la classe des travailleurs manuels, la femme, l'enfant et le corps humain. Freud montre le rôle des désirs insatisfaits dans les traumatismes qui perturbent l'équilibre mental et somatique. Wilhelm Reic […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jouissance/#i_8790

JUNG CARL GUSTAV (1875-1961)

  • Écrit par 
  • Étienne PERROT
  •  • 5 208 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Individuation et totalité »  : […] Ce monde renouvelé est l'aboutissement de ce que Jung a dénommé le processus d'individuation . Il explique ce terme par le fait que, tant que l'être n'a pas réalisé la venue à la conscience et l'intégration des contenus archétypiques de l'inconscient, ceux-ci sont projetés, de façon positive ou négative selon le cas, dans des figures extérieures, s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/carl-gustav-jung/#i_8790

LAMENTATION, genre littéraire

  • Écrit par 
  • Véronique KLAUBER
  •  • 877 mots

Composition par laquelle le poète met en forme le topos du regret et du deuil à l'occasion d'un départ, d'une mort ou d'une calamité publique. Qu'il parle en son nom ou au nom de la communauté entière, il doit convertir l'émotion en mots, sans cesse renouvelés et cependant conformes à la tradition, car la douleur, elle, est toujours identique à el […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lamentation-genre-litteraire/#i_8790

LA MORT N'EN SAURA RIEN, RELIQUES D'EUROPE ET D'OCÉANIE (exposition)

  • Écrit par 
  • Jérôme COIGNARD
  •  • 1 023 mots

« La mort n'en dira rien/Priez les dévots mornes/Nous dansons sur les tombes/La mort n'en saura rien. » Ce dernier vers, tiré de « Funérailles », un poème du recueil Le Guetteur mélancolique de Guillaume Apollinaire, sert de titre à l'une des expositions des plus singulières. Les expositions thématiques sont encore trop rares en France où l'on pr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-mort-n-en-saura-rien-reliques-d-europe-et-d-oceanie/#i_8790

L'INVENTION DE LA TABLE DE MORTALITÉ (J. Dupâquier)

  • Écrit par 
  • Bernard VALADE
  •  • 1 391 mots

L'histoire des sciences sociales est désormais à la mode ; la préhistoire des disciplines dont elles sont formées l'est également. Le dernier livre de Jacques Dupâquier, L'Invention de la table de mortalité (PUF, 1996), le montre bien. Mais il n'est pas seulement une bonne illustration de cette curiosité nouvelle : en traitant de la progressive co […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/l-invention-de-la-table-de-mortalite/#i_8790

MAÂT

  • Écrit par 
  • Yvan KOENIG
  • , Universalis
  •  • 332 mots
  •  • 1 média

Gracieuse déesse égyptienne, représentée anthropomorphe généralement assise et coiffée d'une plume d'autruche qui écrit le hiéroglyphe de son nom, Maât est parfois représentée agenouillée, ailée et coiffée du disque solaire. Les premières mentions de cette déesse sont attestées dans les Textes des pyramides sous l’Ancien Empire. Maât symbolise l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maat/#i_8790

MÉSOLITHIQUE

  • Écrit par 
  • Michel ORLIAC
  •  • 6 947 mots
  •  • 20 médias

Dans le chapitre « Les Mésolithiques et la mort »  : […] La plupart des sépultures découvertes dans les abris occupés au Mésolithique ancien diffèrent peu, par la position du corps ou les dépôts qui l'accompagnent, de celles du Paléolithique supérieur ; elles sont souvent associées à de l'ocre rouge, à des parures, exceptionnellement à des galets coloriés. Sur la rive gauche du Mas-d'Azil, Piette a déco […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mesolithique/#i_8790

MÉTAMORPHOSE

  • Écrit par 
  • Alain DELAUNAY
  •  • 1 305 mots
  •  • 1 média

L'imaginaire de la métamorphose recouvre tous les aspects de la connaissance symbolique : les mythologies, les récits sacrés, les cultes à mystères, les contes et légendes, les folklores, les rêves, les fantasmes, les inventions littéraires, etc. La métamorphose est la voie privilégiée des théophanies. Les dieux ou déesses se métamorphosent et méta […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/metamorphose/#i_8790

MOMIES, Égypte

  • Écrit par 
  • Françoise DUNAND, 
  • Roger LICHTENBERG
  •  • 4 687 mots
  •  • 6 médias

Pour les anciens Égyptiens, la mort n'est qu'un passage entre deux formes d'existence et la momification fait partie d'un ensemble de rituels dont le sens ultime n'est autre que la négation de la mort. La « deuxième vie » étant conçue comme la continuation heureuse de la vie en ce monde, une de ses conditions est la conservation du corps dont la de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/momies-egypte/#i_8790

MORTS IMAGINAIRES (M. Schneider)

  • Écrit par 
  • Guy BELZANE
  •  • 979 mots

À mi-chemin entre la biographie (récit de la vie de personnes réelles) et le roman biographique (récit de la vie de personnages fictifs), on trouve la biographie imaginaire, récit fictif de la vie de personnes réelles. Territoire singulier, exploré par quelques francs-tireurs : Borges et son Histoire de l' infamie , Simon Leys et sa Mort de Napolé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/morts-imaginaires/#i_8790

MYTHOLOGIES - Premiers panthéons

  • Écrit par 
  • Jean BOTTERO, 
  • Yvan KOENIG, 
  • Dimitri MEEKS
  • , Universalis
  •  • 6 981 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Les croyances funéraires »  : […] On sait quel prix les Égyptiens donnaient à la vie après la mort. Dans l'Ancien Empire, seul le pharaon devient dieu ; les Textes des Pyramides, attestés depuis la V e  dynastie, recouvrent les parois des parties internes de la pyramide et décrivent la résurrection du roi, qui est supposé rejoindre le dieu solaire, accompagné de ses acolytes, lorsq […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mythologies-premiers-pantheons/#i_8790

ORPHISME

  • Écrit par 
  • Marcel DETIENNE
  •  • 1 640 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les lamelles d'or »  : […] Une part importante de l' eschatologie orphique a été révélée par les tablettes trouvées en Grande-Grèce (Pétilia, Thourioi) et en Crète (Éleutherna). Enterrées avec l'initié, ces lamelles d'or portent, gravées, les formules qui serviront à leur propriétaire de mot de passe dans l'au-delà. L'âme s'y présente comme « fils de la Terre et du Ciel éto […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/orphisme/#i_8790

PHÉDON, Platon - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • François TRÉMOLIÈRES
  •  • 986 mots
  •  • 1 média

Le Phédon , ou Sur l'âme ( Phaîdon è Peri psukhès ) appartient, avec La République , le Phèdre et Le Banquet , à l'ensemble des œuvres dites de la maturité de Platon (428 env.-347 env. av. J.-C.) . Phédon y relate la mort de Socrate (399 av. J.-C.), dont il fut le témoin, et rapporte ses derniers propos, sous la forme d'un ultime dialogue du maî […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/phedon/#i_8790

POLICE SCIENTIFIQUE

  • Écrit par 
  • Robert GAURENNE, 
  • Bertrand LUDES, 
  • Hélène PFITZINGER
  • , Universalis
  •  • 10 061 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Des signes pour dater la mort d'une victime »  : […] La datation de la mort s'appuie sur l'examen du corps. Quels signes retenir pour éclairer l'enquête ? Quelle évolution naturelle conduit à une destruction complète de l'organisme, à plus ou moins brève échéance ? […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/police-scientifique/#i_8790

  • Écrit par 
  • Yvan KOENIG
  • , Universalis
  •  • 893 mots

Dieu égyptien anthropomorphe ou avec une tête de faucon, Rê est coiffé du disque solaire autour duquel s’enroule un serpent (uræus). Dans sa forme naissante, il peut être représenté par un veau, un enfant, ou un scarabée. Ses aspects nocturnes lui valent d’être doté d’une tête de bélier. En tant qu’ennemi d’Apopis, il peut se manifester sous la for […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/re/#i_8790

SACHER-MASOCH LEOPOLD VON (1836-1895)

  • Écrit par 
  • Claude RABANT
  •  • 2 319 mots

Dans le chapitre « « Le Legs de Caïn » »  : […] Vivre, c'est être condamné à tuer. Le legs de Caïn, c'est ce monde défectueux où tout ce qui vit, vit de meurtre et de vol. « Le juste ne réclame rien de ce legs, il n'a point de patrie ni d'abri, il fuit le monde et les hommes » ( Prologue ). C'est un errant. Seul devant la mort, il doit « mourir comme il a vécu, en état de fuite  ». Ultime perspe […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/leopold-von-sacher-masoch/#i_8790

SALUT

  • Écrit par 
  • André DUMAS, 
  • Jean PÉPIN
  •  • 4 781 mots

Dans le chapitre « Le salut dans l'orphisme grec »  : […] Dans la religion grecque commune, le titre de « sauveur » ou « salvatrice » ( sôter et sôteira ) est décerné à plusieurs dieux et déesses. C'est une épithète ordinaire de Zeus et d'Athéna ; les Athéniens célébraient en l'honneur de tous deux une fête appelée précisément Diisôteria  ; ils offraient à Zeus sôter la troisième et dernière coupe des b […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/salut/#i_8790

SCHOPENHAUER ARTHUR (1788-1860)

  • Écrit par 
  • Jean LEFRANC
  •  • 3 154 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Une anthropologie pessimiste »  : […] Schopenhauer reproche avec virulence aux religions du Livre leur mépris de l' animalité, et la supériorité des religions de l'Inde sur ce point lui paraît manifeste. Mais il est vrai qu'avec le langage l'homme devient capable de se détacher de l'expérience immédiate, de penser le passé et l'avenir, de prendre conscience d'être mortel et de se poser […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arthur-schopenhauer/#i_8790

SOUFFRANCE

  • Écrit par 
  • Baldine SAINT GIRONS
  •  • 4 420 mots

Dans le chapitre « Certitude de la souffrance physique »  : […] Seule la souffrance physique – la «  douleur » – semblerait devoir faire l'objet d'une certitude : mieux localisée, plus sporadique et dotée de seuils d'intensité éventuellement déterminables, elle échapperait à cette suspicion qui caractérise la souffrance, dont la causalité, étant d'ordre suprasensible aussi bien que sensible, fait intervenir des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/souffrance/#i_8790

SPIRITISME

  • Écrit par 
  • Antoine FAIVRE
  •  • 1 285 mots

Le mesmérisme, qui, à la fin du xviii e siècle, avait passionné l'opinion, populaire ou scientifique, demeura un sujet d'intérêt jusqu'au milieu du xix e siècle. À Notre-Dame de Paris, Lacordaire attribuait encore le magnétisme animal à « un rayon de la puissance adamique destiné à confondre la raison humaine et à l'humilier devant Dieu ». Mais u […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/spiritisme/#i_8790

SUICIDE

  • Écrit par 
  • René ARLABOSSE, 
  • Jean-Pierre BLANADET, 
  • Baldine SAINT GIRONS
  • , Universalis
  •  • 7 381 mots
  •  • 2 médias

Le suicide trahit au premier chef le désir de surmonter l'irréversibilité, mais dans l'antécédence. « C'est parfois la peur de la mort qui pousse les hommes à la mort », disait Épicure. Mais qu'est-ce que cette crainte de la mort, sinon l'attente d'un sort inévitable ? Aussi bien, l'angoisse de mort ne s'origine point tant dans un amour de la vie q […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/suicide/#i_8790

SURVIE

  • Écrit par 
  • Raoul VANEIGEM
  •  • 1 547 mots

Le terme de survie appartient, dès son attestation la plus ancienne, au domaine du droit et de la jurisprudence. On appelle gain de survie une disposition prévoyant que les avantages de l'un des conjoints passeront à celui qui lui survivra. Les biens matériels que, de facto, le défunt perd avec la vie se trouvent ainsi conservés en d'autres mains e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/survie/#i_8790

TABOU

  • Écrit par 
  • Daniel de COPPET
  •  • 5 095 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les tabous et la Loi »  : […] Que les tabous s'organisent en systèmes et que ceux-ci renvoient à des classifications qui permettent de donner un sens à toutes choses, à tout événement, à toute pratique montre bien l'importance de l'action magique par rapport à l'action pratique. On a coutume de considérer la première comme subjective et la seconde comme objective. Pourtant, un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tabou/#i_8790

TERRE SYMBOLISME DE LA

  • Écrit par 
  • Gilbert DURAND
  •  • 3 895 mots

Dans le chapitre « La terre nocturne »  : […] Selon Hésiode ( Théogonie , v , 126 sq), la Terre primordiale, la materia prima , Gaia, enfanta elle-même son époux, le ciel Ouranos. Elle est bien la Grande Mère, la Vierge primordiale. Cette Gaia originaire a de nombreux doublets et redondances au cours de la théogonie. Très souvent – et c'est là que son accent nocturne s'amplifie – elle est co […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/symbolisme-de-la-terre/#i_8790

TRANSPLANTATION D'ORGANES

  • Écrit par 
  • Henri BISMUTH, 
  • Jean-François DELFRAISSY, 
  • Jean DORMONT, 
  • Jean HAMBURGER, 
  • Didier SAMUEL
  •  • 5 602 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La définition de la mort »  : […] L'arrêt de la circulation sanguine et de la respiration sert de base à la définition de la mort dans la plupart des pays. Toutefois, les sujets maintenus en survie artificielle à la suite de traumatismes ou d'accidents cérébraux grâce aux méthodes de réanimation évoluent dans certains cas vers un état de «  coma dépassé », état caractérisé par une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/transplantation-d-organes/#i_8790

VANES

  • Écrit par 
  • Régis BOYER
  •  • 746 mots
  •  • 1 média

Dans la mythologie du Nord, les Vanes constituent avec les Ases les deux grandes familles de dieux. Mais, encore plus que pour ceux-ci, leur origine et le sens de leur nom même sont obscurs. Ils sont comparativement moins nombreux : Njördhr et ses enfants Freyr et Freyja et, peut-être, Hoenir. Leur ambivalence sexuelle est curieuse. Njördhr, qui e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vanes/#i_8790

VARNA NÉCROPOLE DE

  • Écrit par 
  • René TREUIL
  •  • 1 050 mots

L'occupation néolithique des Balkans est connue par un très vaste cimetière, découvert en 1972 à Varna (Bulgarie) et daté du IV e millénaire avant notre ère. Des fouilles ont été menées par M. Lazarov et I. Ivanov de 1972 à 1979 mettant au jour trois cents tombes sur une superficie de 3 500 mètres carrés. L'étonnante originalité des pratiques fun […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/necropole-de-varna/#i_8790

VIE

  • Écrit par 
  • Georges CANGUILHEM
  •  • 10 960 mots

Dans le chapitre « La vie et la mort »  : […] Paradoxalement, ce qui caractérise le vivant est le phénomène d'usure progressive et de cessation définitive de ces fonctions, plus que leur existence même. C'est leur mort qui qualifie les individus vivants au sein du monde, c'est son inéluctabilité qui rend sensible l'apparente exception qu'ils instituent relativement aux contraintes thermodynami […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vie/#i_8790

ZEN

  • Écrit par 
  • Claude GRÉGORY
  •  • 18 847 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le regard et le miroir »  : […] Partant de la doctrine de l' anātman , le Mahāyāna et particulièrement le chan avertissent le bouddhiste : l'objectivation qu'il fait de lui-même est le principal ob-stacle à la bodhi  ; autrement dit, l'erreur première tient à ce que précisément le préfixe latin ob annonce pour nous si bien : l'acte incessant de confondre le surgissement existent […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/zen/#i_8790

SACRÉ, religion

  • Écrit par 
  • Dominique CASAJUS, 
  • André DUMAS, 
  • Universalis
  •  • 10 203 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Universalité et fonctions du sacré »  : […] Étymologiquement, sacré s'oppose à profane. Sacré désigne ce qui est à la fois séparé et circonscrit (en latin sancire  : délimiter, entourer, sacraliser et sanctifier), tandis que profane indique ce qui se trouve devant l'enceinte réservée ( pro-fanum ). Il y a donc deux domaines, l'un qui est réglé de manière transcendante, dangereuse et capital […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sacre-religion/#i_8790

Voir aussi

Pour citer l’article

Louis-Vincent THOMAS, « MORT - Les sociétés devant la mort », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 janvier 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/mort-les-societes-devant-la-mort/