MILLION DOLLAR BABY (C. Eastwood)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Clint Eastwood a eu soixante-quinze ans en 2005, quelques mois après avoir reçu à Hollywood, pour Million Dollar Baby, les deux oscars les plus prestigieux, ceux du meilleur film et du meilleur réalisateur. Acteur depuis les années 1950, aux États-Unis puis en Italie où on l'avait remarqué dans les westerns de Sergio Leone, producteur et metteur en scène depuis 1971, couvert de prix et de récompenses glanées dans les grands festivals mondiaux, il est reconnu aujourd'hui comme un maître d'œuvre et un auteur assez libre pour tourner ce qu'il veut : quand Warner, qui généralement produit et distribue ses films, a fait la fine bouche devant le projet de Million Dollar Baby, Eastwood a su trouver ailleurs le financement nécessaire. Lavé des accusations de violence, voire de fascisme, lancées contre lui par des critiques qui lui reprochaient son interprétation d'un policier brutal dans le cycle de L'Inspecteur Harry, de 1971 à 1988, il perpétue aux yeux du monde ce classicisme américain qu'a imposé, entre autres, la longue carrière de John Ford. Les meilleurs de ses films récents, depuis le superbe western crépusculaire qu'était The Unforgiven (Impitoyable) en 1992, expriment le regard qu'un vieil homme porte sur lui-même, sans doute, mais plus encore sur une Amérique dans laquelle il ne se reconnaît plus. À la fin de Million Dollar Baby, ce n'est pas le personnage qu'il incarne qui meurt. Lui se borne à disparaître, avec l'élégance qu'on lui connaît, au bout d'un couloir.

Million Dollar Baby est inspiré d'une nouvelle de F. X. Toole, une figure du monde de la boxe, un entraîneur et soigneur qui passa sa vie au coin des rings. Pourtant Clint Eastwood, lors de la présentation de son film à la presse, a répété qu'il ne s'agissait pas d'une histoire de boxe. Paradoxe ou plaisanterie. C'est bien une histoire de boxe, comme il s'en e [...]

Million Dollar Baby, de Clint Eastwood

Million Dollar Baby, de Clint Eastwood

Photographie

Comment transmettre des valeurs dans un monde en déliquescence ? Cette question traverse comme un fil rouge une bonne part de l'œuvre de Clint Eastwood. Ici, le cinéaste et acteur avec Hilary Swank dans Million Dollar Baby. 

Crédits : W. Wallace, Merie/ Warner Bros./ The Kobal Collection/ Picture Desk

Afficher


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages


Écrit par :

  • : professeur d'histoire, historien de cinéma, président de l'Association française de recherche sur l'histoire du cinéma

Classification

Pour citer l’article

Jean-Pierre JEANCOLAS, « MILLION DOLLAR BABY (C. Eastwood) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 13 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/million-dollar-baby/