BOXE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Diagoras de Rhodes et ses fils, Euthymos de Locres, Theagenes de Thasos, Glaukos, Varasdakis d'Arménie : noms ensevelis dans la poussière du temps. Ils témoignent pourtant que le pugilat faisait partie du programme des jeux de l'Olympie antique. Et même si le ceste, fait de bandes de cuir parallèles ou entrelacées, auxquelles les Romains ajoutèrent des sortes de clous plombés — ainsi que le rappelle une planche fameuse du De arte gymnastica de Mercurialis — n'a que peu de rapport avec le gant des boxeurs modernes. Si ce n'est pas d'hier que les hommes se sont battus à coups de poing, nul doute cependant que l'Angleterre du xviie siècle n'ait été, avec son goût des paris et des rudes distractions encouragées par les seigneurs de la cour, le lieu de naissance du pugilisme tel que nous le connaissons. James Figg, considéré comme le premier champion britannique en 1719, qui fut peint par William Hogarth et installa au cœur de Londres une arène avec gradins, puis Jack Broughton, qui créa en 1743 les premières règles « officiellement » reconnues, donnèrent le départ d'une longue histoire. Dès 1811, le deuxième combat remporté par Tom Cribb sur le Noir venu des États-Unis Tom Molineaux réunit dans la campagne anglaise près de vingt-cinq mille spectateurs. Ce temps est celui d'une boxe à poings nus, décrite avec une verve joyeuse par Arthur Conan Doyle dans son roman Rodney Stone. Les London Prize Ring Rules de 1838, puis, à partir de 1891, les règles dites du [huitième] marquis de Queensberry — rédigées en réalité en 1865-1867 par John Graham Chambers — vont codifier véritablement ce sport.

Le Pugiliste

Photographie : Le Pugiliste

Copie romaine d'un original attribué à Apollonios d'Athènes (Ier siècle av.  J.-C.). Bronze. Musée nationale des Thermes, Rome. 

Crédits : Art Resource, New York/ Alinari

Afficher

Car telle est bien la caractéristique de la boxe : il ne s'agit pas d'une vulgaire bagarre de rues, mais bien d'un affrontement strictement codifié entre deux hommes ne pouvant se frapper de leurs poings, désormais gantés, qu'au-dessus de la ceinture, au cours de rounds d'une durée de trois minutes (chez les professionnels) séparés par une minute de repos. Mais comme elles sont longues ces trois minutes de combat pour les protagonistes, dont la condition physique comme la technique et le coup d'œil doivent être parfaits et bien au-delà de leur seul courage, afin qu'ils gardent une chance de vaincre.

Le 8 juillet 1889, John Lawrence Sullivan — qui aura d'ailleurs en mars 1888 livré à Chantilly, face à Charles Mitchell, le premier combat connu en France — bat Jake Kilrain lors du dernier Championnat du monde à poings nus. Lorsque, après dix ans de règne, il cède son titre à James J. Corbett — « Gentleman Jim » —, le 7 septembre 1892 à La Nouvelle-Orléans, l'ère actuelle commence. Le titre des poids lourds, appelé également titre toutes catégories, a toujours constitué la couronne la plus prisée. Si James J. Jeffries (tenant du titre de 1899 à 1905), Jack Dempsey (de 1919 à 1926) et Rocky Marciano (de 1952 à 1955, retiré invaincu après 49 victoires en 49 combats) ont été les plus remarquables des champions blancs, les boxeurs noirs, après avoir eu le plus grand mal, étant donné le contexte racial de l'époque, à accéder au combat décisif, affirmèrent une suprématie d'ensemble indiscutable. Jack Johnson (de 1908 à 1915) réussit ce que l'on avait empêché le Jamaïquain Peter Jackson d'atteindre quinze ans plus tôt ; Joe Louis Barrow (de 1937 à 1958) fut pour certains le meilleur boxeur de tous les temps ; Cassius Clay, devenu ensuite Muhammad Ali, « le plus grand », connut une trajectoire extraordinaire, de 1964 à 1977 ; ses confrontations avec Joe Frazier et George Foreman, qualifiées chacune de « combat du siècle », restent dans les mémoires. Si Larry Holmes, champion du monde de 1978 à 1985, et Evander Holyfield, de multiples fois champion du monde entre 1990 et 1999, furent de talentueux pugilistes, Mike Tyson, qui devint en novembre 1986, à vingt ans, le plus jeune champion du monde des lourds de l'histoire, gâcha sa carrière en raison de ses frasques. Le Britannique Lennox Lewis, vainqueur notamment de Mike Tyson en 2002, se retira en 2004 alors qu'il était champion du monde en titre.

Rocky Marciano

Photographie : Rocky Marciano

Le boxeur américain Rocky Marciano (1923-1969) défend son titre de champion du monde des poids lourds, en 1953, contre Roland La Starza. Il est le seul boxeur à n'avoir jamais connu la défaite au cours de sa carrière. 

Crédits : Keystone/ Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

Joe Louis

Photographie : Joe Louis

Le boxeur américain Joe Louis (1914-1981), champion du monde des poids lourds, conserve son titre devant Joe Walcott, au Yankee Stadium de New York, le 25 juin 1948. 

Crédits : Keystone/ Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

Muhammad Ali contre Sonny Liston

Photographie : Muhammad Ali contre Sonny Liston

Cassius Clay, qui vient de prendre le nom de Muhammad Ali, domine à nouveau Sonny Liston (KO à la première reprise) lors du match revanche pour le titre mondial des poids lourds, en 1965. 

Crédits : Bettmann/ getty Images

Afficher

En 1891, il n'y avait que trois catégories : lourds, au-dessus de 71,667 kg ; moyens, au-dessous d [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages

Médias de l’article

Le Pugiliste

Le Pugiliste
Crédits : Art Resource, New York/ Alinari

photographie

Rocky Marciano

Rocky Marciano
Crédits : Keystone/ Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Joe Louis

Joe Louis
Crédits : Keystone/ Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Muhammad Ali contre Sonny Liston

Muhammad Ali contre Sonny Liston
Crédits : Bettmann/ getty Images

photographie

Afficher les 6 médias de l'article


Écrit par :

  • : écrivain, directeur du Musée du sport français, membre de l'Académie internationale olympique

Classification

Autres références

«  BOXE  » est également traité dans :

BOXE - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Pierre LAGRUE
  •  • 429 mots

1719 James Figg est le premier champion d'Angleterre de boxe à poings nus ; il conservera son titre jusqu'en 1734.17 août 1743 Publication, à l'initiative de l'Anglais Jack Broughton, d'un premier code de la boxe, The Rules to Be Observed in All Battl […] Lire la suite

BOXE : CODIFICATION

  • Écrit par 
  • Pierre LAGRUE
  •  • 119 mots
  •  • 1 média

Le journaliste Graham Chambers rédige les douze règles dites « du [huitième] marquis de Queensberry », John Sholto Douglas. Elles seront publiées en 1867. Il s'agit de la première véritable codification de la boxe anglaise telle que nous la connaissons aujourd'hui. La durée des rounds est fixée à 3 minutes, séparées par une minute de repos ; c'est après un comp […] Lire la suite

ALI MUHAMMAD, CASSIUS CLAY puis (1942-2016)

  • Écrit par 
  • Pierre LAGRUE
  •  • 2 048 mots
  •  • 1 média

Il se proclamait « le plus grand ». Et, de fait, il l'était. Peu de champions ont laissé une empreinte si profonde dans l'histoire du sport que le boxeur Cassius Clay, devenu Muhammad Ali ; peu de sportifs se sont engagés avec une telle force de conviction dans la défense de leurs idées et d'un idéal du monde – ce qui lui valut d'être déchu de son titre, privé de son passeport et lui coûta les pl […] Lire la suite

ARGÜELLO ALEXIS (1952-2009)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 554 mots

Le boxeur nicaraguayen Alexis Argüello fut champion du monde professionnel dans trois catégories : les poids plumes (1974-1976), super-plumes (1978-1980) et légers (1981-1983). Alexis Argüello est né le 19 avril 1952 à Managua. Il devient boxeur professionnel en 1968, mais se contente de combattre dans son pays natal jusqu'en 1974. Cette année-là, il décide de se rendre au Panamá pour tenter de c […] Lire la suite

ARMSTRONG HENRY (1912-1988)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 472 mots

L'Américain Henry Armstrong fut le premier boxeur professionnel à détenir simultanément le titre de champion du monde dans trois catégories de poids différentes. Henry Jackson est né le 12 décembre 1912 à Columbus, dans le Mississippi. Au début de sa carrière, il adopte le pseudonyme de Melody Jackson, avant de boxer avec comme nom de ring Henry Armstrong. Henry Armstrong combat en amateur de 192 […] Lire la suite

BAER MAX (1909-1959)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 402 mots

Le boxeur américain Max Baer fut champion du monde des poids lourds en 1934-1935. Né le 11 février 1909 à Omaha, dans le Nebraska, Maximilian Adelbert Baer entame une carrière de boxeur professionnel en 1929. Il livre peut-être son plus beau combat le 8 juin 1933, contre l'ancien champion du monde des poids lourds, l'Allemand Max Schmeling, qu'il bat au dixième round. Ce succès lui permet d'affro […] Lire la suite

BENVENUTI NINO (1938- )

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 483 mots

Le boxeur italien Nino Benvenuti fut champion olympique des poids welter en 1960, champion du monde professionnel des poids super-welter en 1965-1966, puis champion du monde des poids moyens de 1967 à 1970. Giovanni (dit Nino) Benvenuti est né le 26 avril 1938 à Trieste. Ce boxeur amateur remporte le titre olympique des poids welter lors des Jeux de Rome en 1960. Passé professionnel l'année suiva […] Lire la suite

BOUTTIER JEAN-CLAUDE (1944-2019)

  • Écrit par 
  • Pierre LAGRUE
  •  • 83 mots

Champion d'Europe des poids moyens, le boxeur français Jean-Claude Bouttier, entraîné par Jean Bretonnel, défie, le 17 juin 1972 à Colombes, l'Argentin Carlos Monzón pour le titre mondial. Vaincu par abandon à la treizième reprise, il connaîtra de nouveau la défaite contre ce même adversaire le 29 septembre 1973 à Roland-Garros. Jean-Claude Bouttier, au côté de Charles Biétry, est devenu le consul […] Lire la suite

BRADDOCK JAMES (1905-1974)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 547 mots

Boxeur américain, James Braddock fut champion du monde des poids lourds de 1935 à 1937. Né le 7 juin 1905 à New York dans une famille d'immigrés irlandais, James Walter Braddock entame sa carrière de boxeur professionnel en 1926. Peu de temps après, il change son prénom en « James J. », qui deviendra « Jim ». Son manager, Joe Gould, souhaite en effet lui façonner une nouvelle identité, qui évoque […] Lire la suite

BROUGHTON JACK (1704 env.-1789)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 186 mots

Troisième champion d'Angleterre de boxe poids lourds, Jack Broughton a établi les premières règles de ce sport et inventa l'ancêtre du gant de boxe moderne. John (dit Jack) Broughton, né vers 1704, gagne d'abord sa vie en travaillant sur les docks. Il devient champion d'Angleterre, à une date incertaine, après avoir vaincu Tom Pipes et Bill Gretting. Il s'assure dans un premier temps le soutien de […] Lire la suite

Les derniers événements

1er-25 décembre 2013 Ukraine. Durcissement de l'opposition au président Viktor Ianoukovitch

Le 11, les partis d'opposition Svoboda (« Liberté », nationaliste), Batkivchtchina (« Patrie ») – qui regroupe les partisans de l'opposante emprisonnée Ioulia Timochenko – et Oudar (libéral) – la formation du champion de boxe Vitali Klitschko – rejettent l'offre du président Ianoukovitch de participer à une « table ronde nationale ». Le 15, près de trois cent mille manifestants se rassemblent de nouveau place Maïdan. […] Lire la suite

28 octobre 2012 Ukraine. Victoire électorale du Parti des régions au pouvoir

Fondée en avril 2010 par le champion de boxe Vitali Klitschko, l'Alliance démocratique ukrainienne pour les réformes arrive en troisième position, avec 14 p. 100 des suffrages et 40 députés. Le Parti communiste de Piotr Simonenko obtient 13,2 p. 100 des voix et a 32 élus. La nouvelle formation nationaliste Liberté (extrême droite) d'Oleg Tiagnibok entre au Parlement, avec 10,5 p. […] Lire la suite

Pour citer l’article

Jean DURRY, « BOXE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 21 mai 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/boxe/