MÉTALLURGES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Rites de fécondité

Dieux et hommes peuvent naître de la pierre. Le mythe de telles naissances se retrouve dans de nombreux folklores ; le Christ lui-même sera dit « fils de la petra genetrix » selon une ancienne tradition roumaine. Pour la mythologie océanienne, quand l'homme fut formé avec de la terre rouge, cette couleur résultait de son mélange avec le sang des dieux ; selon d'autres mythes, qui possèdent un sens identique, le dieu façonne chaque enfant dans la forge, il le structure sur l'enclume grâce à son marteau. Aussi, les rites de fécondité reviennent-ils aux forgerons qui se les transmettent dans le secret sous la forme de petits mystères.

L'initiation donnée par le forgeron est comparable au rite du passage de l'adolescence à la maturité dans les sociétés archaïques. Tel le jeune homme devenant physiologiquement adulte, le métal change d'état. Le four est analogue à la cabane de la brousse africaine dans laquelle s'opère l'initiation du néophyte ; il désigne le ventre maternel dans lequel le métal régresse jusqu'à l'état embryonnaire afin de pouvoir devenir contemporain de la création du monde. Ce stade dépassé, il prend sa place dans l'ordre cosmique. Le passage par le feu, la torture endurée par le métal trouve son analogue dans les séries d'épreuves initiatiques : il faut nécessairement passer par la mort avant de parvenir à la résurrection.

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  MÉTALLURGES  » est également traité dans :

ALCHIMIE

  • Écrit par 
  • René ALLEAU, 
  • Universalis
  •  • 13 655 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « L'alchimie chinoise »  : […] La Chine n'a pas connu de solution de continuité entre le stade technico-magique de la métallurgie et l'apparition de l'alchimie. Les confréries de forgerons chinois, détenteurs du plus prestigieux des arts magiques, ont exercé, comme l'a montré Granet, une influence directe et profonde sur les premières conceptions alchimiques taoïstes. Par leurs […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alchimie/#i_11104

TERRE SYMBOLISME DE LA

  • Écrit par 
  • Gilbert DURAND
  •  • 3 895 mots

Dans le chapitre « La terre diurne »  : […] La terre diurne, cultivée, est symbolisée dans la théogonie par Déméter-Cérès qui appartient à la deuxième, sinon à la troisième génération divine ; elle est essentiellement la déesse du blé ; et l'odyssée de la déesse à la recherche de sa fille Perséphone-Proserpine ne fait qu'indiquer le rythme cyclique qui fait passer du diurne au nocturne, et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/symbolisme-de-la-terre/#i_11104

Voir aussi

Pour citer l’article

Jean DELUZAN, « MÉTALLURGES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 11 janvier 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/metallurges/