Alchimie


ALCHIMIE

  • Écrit par 
  • René ALLEAU, 
  • Universalis
  •  • 13 669 mots
  •  • 2 médias

L'alchimie a longtemps été confondue avec l'occultisme, la magie et même la sorcellerie. Au mieux, on la réduisait à un ensemble de techniques artisanales préchimiques ayant pour objet la composition des teintures, la fabrication synthét […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alchimie/#i_0

BECHER JOHANN JOACHIM (1635-1682)

  • Écrit par 
  • Georges BRAM
  •  • 235 mots

Alchimiste allemand né à Spire et mort à Londres. En 1663, Johann Joachim Becher est professeur de médecine à l'université de Mayence où il avait obtenu ses grades de médecin en 1661. Il semble ne pas pouvoir tenir en place et commence une existence errante : en 1664, il quitte Mayence pour Munich où il occupe le poste de médecin de l'Électeur et où on dit qu'il a le plus beau laboratoire d'Europe […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/johann-joachim-becher/#i_0

DJĀBIR IBN ḤAYYĀN (VIIIe s.)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 448 mots

Il existe un volumineux corpus arabe d'environ trois mille traités, relevant de l'hermétisme et de l'alchimie, qu'on a pendant des siècles attribué dans sa totalité à Abū Mūsa Djābir ibn Ḥayyān, penseur fervent (il reçut le surnom d'al-Ṣūfi) qui, vivant au viiie siècle […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/djabir-ibn-hayyan/#i_0

ÉLÉMENTS THÉORIES DES

  • Écrit par 
  • René ALLEAU
  •  • 8 211 mots

Dans le chapitre « Les alchimistes d'Alexandrie »  : […] Marcelin Berthelot a signalé la parenté des théories platoniciennes du Timée avec celles des alchimistes grecs, contemporains et disciples des néo-platoniciens. Cette filiation était reconnue par Synesius dans son commentaire sur Démocrite et par Stephanus d'Alexandrie (vers 630 apr. J.-C.). Ce dernier déclare : « La science peut tout ; […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theories-des-elements/4-les-alchimistes-d-alexandrie/

FLAMEL NICOLAS (1330 env.-1418)

  • Écrit par 
  • Antoine FAIVRE
  •  • 483 mots

Personnage dont s'empara très tôt la légende, faisant de lui un grand alchimiste. Né près de Pontoise, Flamel vint travailler à Paris, tout près de l'église Saint-Jacques-la-Boucherie, comme écrivain public, profession d'autant plus lucrative que l'imprimerie n'était pas encore inventée. Il aurait fait, dans sa jeunesse, un rêve étrange au cours duquel un ange lui montrait un livre extraordinaire. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nicolas-flamel/#i_0

FULCANELLI

  • Écrit par 
  • Antoine FAIVRE
  •  • 359 mots

On ne sait rien de l'auteur qui signait « Fulcanelli », mais Le Mystère des cathédrales (Paris, 1926) et Les Demeures philosophales et le symbolisme hermétique dans ses rapports avec l'art sacré et l'ésotérisme du grand œuvre (Paris, 1930), parus entre les deux guerres mondiales, s'imposèrent d'emblée à l'attention […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fulcanelli/#i_0

MÉTALLURGES

  • Écrit par 
  • Jean DELUZAN
  •  • 2 230 mots

Modifier les substances, tel est, dans les diverses traditions folkloriques et mythologiques, le pouvoir des métallurges, mineurs et forgerons. Une telle science, qui s'apparente à l'alchimie, possède ses méthodes, ses techniques, son rituel, ses secrets. La Terre est femme ; comparable au ventre maternel, elle porte d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/metallurges/#i_0

PIERRE PHILOSOPHALE

  • Écrit par 
  • Sophie JANKÉLÉVITCH
  •  • 1 074 mots

Née en Égypte, puis transmise par les Arabes à l'Occident où elle commence à se répandre au début du xiie siècle, l'alchimie peut se définir dans son sens le plus commun comme l'art de la transmutation de tous les métaux vils en or ; la pierre philosophale est le moyen de réaliser cette conversion, mais aussi l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-philosophale/#i_0

VAUGHAN THOMAS (1622-1665)

  • Écrit par 
  • Antoine FAIVRE
  •  • 317 mots

Théosophe et alchimiste, frère jumeau du célèbre poète Henry Vaughan (1622-1695), Thomas Vaughan est aussi un versificateur d'un certain talent. Parmi les ésotéristes qui sont si nombreux dans l'Angleterre du xviie siècle, il est l'un des plus souvent cités ; mais son œuvre (The Works of Thomas Vaughan, Mystic and Alchemist [ […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/thomas-vaughan/#i_0