CUNNINGHAM MERCE (1919-2009)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

À la pointe des nouvelles technologies

Évoluant avec le siècle, Merce Cunningham est aussi l'un des premiers à avoir vraiment entamé des recherches sur la danse et l'image avec la vidéo, ne se contentant pas de simples appositions, mais s'efforçant à chaque fois d'ouvrir un nouvel espace et un nouveau point de vue pour le spectateur. Il reprend, muni d'une petite caméra, les interrogations qui ont présidé à ses trouvailles. Il remarque que l'œil de la caméra se substitue à celui du spectateur et se trouve confronté à un espace à deux dimensions. Par contre, l'utilisation de plusieurs caméras permet de multiplier les points de vue, contrairement à ce qu'il est possible de voir dans une salle. Cunningham se saisit ainsi des techniques de l'image pour multiplier les angles de vue et démultiplier l'espace de la danse. Ses collaborations avec des réalisateurs attitrés sont très fructueuses. Avec Charles Atlas (de 1973 à 1983, dans un premier temps), il crée des œuvres spécifiquement télévisuelles comme Blue Studio (1975), fondée sur des incrustations (une technique qui consiste à évider une forme dans une première image et à la remplir par une seconde) et des changements d'angle de prise de vue, ou encore Channel/Inserts (1981), où la version filmée crée l'illusion de deux films projetés en même temps, que le spectateur doit monter lui-même. De 1985 à 1991, il collabore ensuite avec Elliott Caplan, réalisant notamment Beach Birds for Camera (1991), une œuvre majeure qui lui permet de dépasser les limites du théâtre. Il travaille de nouveau avec Charles Atlas pour Wiews for video (2005) et Wiews on Stage (2005), deux parties d'une création complexe qui, conçue pour l'image et la scène, suggère une algèbre volée à la caméra et ses mouvements de ralenti, d'accélérés ou de review.

À partir des années 1990, Merce Cunningham s'empare de l'ordinateur. Il invente un logiciel de chorégraphie assistée par l'ordinateur qu'il nomme Life Forms, puis Dance Forms, et qu'il utilise, depuis la création de Trackers en 1991, pour toutes ses pièces. Il travaille alors en entrant un mouvemen [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 5 pages


Écrit par :

Classification


Autres références

«  CUNNINGHAM MERCE (1919-2009)  » est également traité dans :

SUMMERSPACE (M. Cunningham)

  • Écrit par 
  • Jean-Claude DIÉNIS
  •  • 175 mots

Dans un décor pointilliste et solaire de Robert Rauschenberg, Merce Cunningham (1919-2009) crée Summerspace le 17 août 1958, sur une musique de Morton Feldman, dans le cadre de l'American Dance Festival. Il s'agit d'une danse lyrique. Dans un lie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/summerspace/#i_14966

BALLET

  • Écrit par 
  • Bernadette BONIS, 
  • Pierre LARTIGUE
  •  • 12 645 mots
  •  • 21 médias

Dans le chapitre « Les pionniers de la danse moderne »  : […] Il existe une danse plus spécifiquement américaine qui dès le début du siècle bâtit sa propre histoire sur le terrain préparé par Isadora Duncan. Cet art est teinté de mysticisme. Ainsi, piétiste, autodidacte, delsartienne, Ruth Saint Denis (1877-1968) se sent une seconde Isis. Ce rêve de l'Orient, où elle n'ira qu'en 1921, la fait danser pieds nus. Épouse de Ted Shawn, elle fonde la Denishawn Sc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ballet/#i_14966

BROWN TRISHA (1936-2017)

  • Écrit par 
  • Bernadette BONIS, 
  • Jean-Claude DIÉNIS, 
  • Agnès IZRINE
  •  • 1 829 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le bouillonnement new-yorkais »  : […] Simone Forti conseille à Trisha Brown de s'installer à New York. Désormais, c'est sur la côte est que se forgera leur destin. Trisha signe avec Forti et Dick Levine des Improvisations structurées dont le titre indique clairement la nature. Dans le studio de Merce Cunningham, passage obligé pour tous les danseurs de sa génération, elle profite des leçons de Robert Dunn et se familiarise avec les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/trisha-brown/#i_14966

CAGE JOHN

  • Écrit par 
  • Daniel CHARLES
  •  • 3 368 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Débuts et formation »  : […] Né le 5 septembre 1912 à Los Angeles, fils d'un inventeur réputé (John Milton Cage), John Cage fait de brillantes études secondaires. Parallèlement, il apprend le piano avec sa tante Phoebe, puis avec miss Fannie Charles-Dillon, compositeur ; il songe à vouer son existence à l'exécution des œuvres d'Edvard Grieg. Il étudie de 1928 à 1930 à Pomona College et se passionne pour les écrits de Gertrude […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/john-cage/#i_14966

CAGE JOHN - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 669 mots

5 septembre 1912 John Milton Cage, Jr., naît à Los Angeles. 1938 John Cage entame ses recherches sur le piano préparé à la Cornish School of the Arts de Seattle. 1939 John Cage compose Imaginary Landscape n o  1 , qui constitue l'acte de naissance de la « musique électronique vivante » ( live electronic music ), et First Construction (in Metal) , pour sextuor de percussions. 1940 John Cage com […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cage-reperes-chronologiques/#i_14966

CHORÉGRAPHIE - L'art de créer les gestes

  • Écrit par 
  • Agnès IZRINE
  •  • 3 693 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre «  La chorégraphie moderne et contemporaine »  : […] Le xx e  siècle va révolutionner l'idée même de ce que peut être une chorégraphie grâce à la danse moderne puis contemporaine. On attribue traditionnellement ce renouveau à deux américaines, Isadora Duncan (1877- 1927) et Loïe Fuller (1862-1928). En réalité, c'est un mouvement qui apparaît presque simultanément aux États-Unis et en Allemagne au tout début du xx e  siècle. La conception qui pré […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/choregraphie-l-art-de-creer-les-gestes/#i_14966

DANSE

  • Écrit par 
  • Marie-Françoise CHRISTOUT, 
  • Serge JOUHET
  •  • 5 063 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre « La danse théâtrale »  : […] Lorsque la danse se présente sous la forme du ballet et qu'elle devient un spectacle en Europe, la plastique prend une place considérable qui l'éloigne de ses origines magiques et religieuses. La définition qu'en donne Théophile Gautier ressortit à l'esthétique du spectateur : « La danse est l'art de montrer les formes élégantes et correctes dans diverses positions favorables au développement des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/danse/#i_14966

DANSER SA VIE (exposition)

  • Écrit par 
  • Agnès IZRINE
  •  • 1 446 mots

Dans le chapitre « Danse et performance »  : […] Le dernier volet de l'exposition, « Danse et performance », visite les liens, anciens ou récents, qui unissent deux arts dans une authentique proximité. Depuis le mouvement dada (1916-1923), l'art tend à faire éclater l'espace d'exposition de l'œuvre pour retrouver la vie et la rue dans la perspective d'annihiler la barrière entre art noble et culture populaire. Cette préoccupation va toucher un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/danser-sa-vie/#i_14966

DÉVELOPPEMENT DU HAPPENING SELON ALLAN KAPROW - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Hervé VANEL
  •  • 731 mots

1922 Projetant la future dissolution de l'art dans la vie, Piet Mondrian écrit : « L'art est déjà en partielle désintégration – mais sa fin serait prématurée. Les conséquences du Néoplasticisme sont effrayantes. » Allan Kaprow prolongera cette intuition. 1943 Quelques années avant qu'Allan Kaprow ne s'en occupe définitivement, Piet Mondrian déclare encore : « Je pense que l'élément destructif es […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/developpement-du-happening-selon-allan-kaprow-reperes-chronologiques/#i_14966

TUDOR DAVID (1926-1996)

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 856 mots

Né le 20 janvier 1926 à Philadelphie, le pianiste et compositeur américain David Tudor est initié très tôt à la musique. Il étudie l'orgue et la théorie musicale avec H. William Hawke, le piano avec Josef Martin et Irma Wolpe Rademacher, la composition et l'analyse musicale avec Stefan Wolpe. Encore adolescent, il débute sa carrière professionnelle en tant qu'assistant organiste à l'église Saint M […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/david-tudor/#i_14966

Voir aussi

Pour citer l’article

Agnès IZRINE, « CUNNINGHAM MERCE - (1919-2009) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 05 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/merce-cunningham/