MÉMOIRE DE TRAVAIL

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le modèle à composants multiples de Baddeley et Hitch

S’étant rendu compte qu’il était possible de continuer à conduire des raisonnements verbaux sans erreur, alors que la mémoire à court terme était saturée par le maintien concurrent de huit chiffres, Baddeley et Hitch conclurent que la mémoire de travail différait de la mémoire à court terme et que les fonctions de stockage et de traitement de l’information qui la caractérisent devaient être assurées par des systèmes distincts et indépendants. Ils proposèrent ainsi que le maintien de l’information en mémoire de travail est supporté par une boucle phonologique, au sein de laquelle l’information verbale pourrait être maintenue par répétition subvocale, alors que les traitements (par exemple, la tâche de raisonnement) seraient contrôlés par un administrateur central (central executive). Cette dernière composante peut être comprise comme l’ensemble des fonctions exécutives qui, en contrôlant l’attention, permettent de sélectionner les informations pertinentes, de choisir les procédures à leur appliquer, de superviser cette application et d’en contrôler les résultats. Rapidement, la boucle phonologique s’est vu adjoindre son pendant pour le maintien de l’information visuo-spatiale (le calepin visuo-spatial). Ces registres mémoriels sont conçus dans le modèle de Baddeley comme des systèmes esclaves coordonnés par l’administrateur central. Le succès de ce modèle, probablement dû à sa simplicité et à son aspect heuristique, ne s’est jamais démenti, et d’innombrables travaux expérimentaux, observations neuropsychologiques et études en neuro-imagerie sont venus confirmer l’existence de ses diverses composantes. En 2000, une nouvelle structure, le buffer épisodique, a été ajoutée au modèle. Directement lié aux systèmes esclaves, le buffer épisodique aurait pour fonction d’en intégrer les éléments dans des représentations multimodales reflétant notre expérience sensible du monde, où se mêlent informations visuelles, spatiales, sonores, tactiles, mais aussi sémantiques et émotionnel [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages

Écrit par :

  • : professeur ordinaire, université de Genève (Suisse)
  • : professeure en psychologie du développement, directrice du laboratoire de développement cognitif du département de psychologie, université de Fribourg (Suisse)

Classification

Autres références

«  MÉMOIRE DE TRAVAIL  » est également traité dans :

APPRENTISSAGE DE LA PRODUCTION ÉCRITE DE TEXTES

  • Écrit par 
  • Denis ALAMARGOT, 
  • Lucile CHANQUOY
  •  • 1 910 mots

Dans le chapitre « L’importance de la mémoire »  : […] La maîtrise de l’activité de rédaction de texte dépend non seulement des apprentissages scolaires mais aussi du développement du système cognitif. L’apprentissage en est doublement contraint par l’acquisition de connaissances et habiletés préalables et par le développement des fonctions mentales impliquées dans l’activité. Outre la mémoire à long terme – pour le stockage des connaissances en lien […] Lire la suite

BADDELEY ALAN DAVID (1934- )

  • Écrit par 
  • Pierre BARROUILLET
  •  • 434 mots

Alan David Baddeley est un psychologue britannique né en 1934. Ayant soutenu une thèse de doctorat en 1962 à l’université de Cambridge, il a dirigé pendant plus de vingt ans, de 1974 à 1995, l’unité de psychologie appliquée du Medical Research Council de Cambridge, avant d’occuper un poste de professeur à l’université de Bristol. Il est depuis 2003 professeur à l’université de York. Spécialiste d […] Lire la suite

DÉVELOPPEMENT DES FONCTIONS EXÉCUTIVES (psychologie)

  • Écrit par 
  • Olivier HOUDÉ
  •  • 1 268 mots

Les fonctions exécutives (F.E.) sont des capacités du cortex préfrontal, à l’avant du cerveau, et plus exactement d’un circuit pariéto-frontal, qui contrôlent l’exécution des conduites, le choix des stratégies, la prise de décision. Les trois principales F.E. sont la mémoire de travail, l’inhibition et la flexibilité ( switching en anglais). La mémoire de travail consiste à maintenir, mettre à j […] Lire la suite

DYSCALCULIE DÉVELOPPEMENTALE

  • Écrit par 
  • Marie-Pascale NOËL
  •  • 1 159 mots

Dans le chapitre « Influence de facteurs cognitifs généraux »  : […] Les enfants dyscalculiques ont globalement des performances plus faibles que les enfants sans troubles d’apprentissage dans des tests mesurant la mémoire de travail et la résistance à l’interférence. La mémoire de travail nous permet de retenir un nombre limité d’informations pendant un court laps de temps alors que nous traitons ces informations. Par exemple, lorsque nous résolvons une multiplic […] Lire la suite

EMDR (eye movement desensitization and reprocessing)

  • Écrit par 
  • Cyril TARQUINIO
  •  • 2 813 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le cadre théorique »  : […] Nous avons retenu trois pistes théoriques susceptibles d’expliquer ce qui se passe durant la psychothérapie EMDR : – L’hypothèse du sommeil REM. Depuis la fin du xx e  siècle, les chercheurs se sont surtout intéressés aux mouvements oculaires susceptibles de constituer l’un des principes actifs de l’EMDR. Un parallèle a été fait avec ce qui se passe dans le sommeil à mouvements oculaires rapides […] Lire la suite

INHIBITION (psychologie)

  • Écrit par 
  • Olivier HOUDÉ
  •  • 1 321 mots
  •  • 1 média

L’inhibition est une forme de contrôle qui nous permet de résister aux habitudes ou automatismes, aux tentations, distractions ou interférences. L’idée selon laquelle l’inhibition est un processus central de l’adaptation n’est pas nouvelle dans les sciences de l’esprit et du cerveau, mais elle a connu un regain général d’intérêt en psychologie cognitive depuis les années 1990. La capacité d’inhibi […] Lire la suite

MÉMOIRE

  • Écrit par 
  • Francis EUSTACHE
  •  • 4 250 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Mémoire de travail et mémoire à long terme »  : […] La mémoire de travail est un système à court terme, responsable du traitement et du maintien temporaire – quelques secondes ou minutes – des informations nécessaires à la réalisation d’activités très diverses comme la compréhension d’un texte ou le raisonnement face à un problème précis. Elle est en fait composée de deux sous-systèmes satellites de stockage (la boucle phonologique et le calepin […] Lire la suite

MÉMOIRE CHEZ L'ENFANT

  • Écrit par 
  • Francis EUSTACHE
  •  • 2 444 mots

Dans le chapitre « Les différents systèmes de mémoire »  : […] La mémoire de travail permet le maintien et la manipulation d’une petite quantité d’informations, au fur et à mesure qu’elles se présentent à la conscience, pour mener à bien une activité, comme un nouvel apprentissage ou la résolution d’un problème. Cette mémoire sollicite différents processus complexes, de haut niveau d’intégration, nommés fonctions exécutives , qui jouent un rôle de coordina […] Lire la suite

NEUROSCIENCES COGNITIVES ET SOMMEIL

  • Écrit par 
  • Philippe PEIGNEUX
  •  • 1 393 mots

Dans le chapitre « Sommeil et efficience cognitive »  : […] Les études de privation de sommeil corroborent l’expérience quotidienne en démontrant que l’on ne peut restreindre ou éliminer le sommeil sans produire des effets indésirables tant au niveau cognitif que neurophysiologique. La privation de sommeil aiguë (nuit blanche) est associée à des chutes parfois spectaculaires de la performance cognitive pendant la journée suivante. Principalement, les fonc […] Lire la suite

PERCEPTION TACTILE

  • Écrit par 
  • Arlette STRERI
  •  • 1 281 mots

Le toucher est l’ensemble des sensations produites par une déformation mécanique de la peau. Classiquement, on distingue deux formes de toucher. D’une part, le toucher somesthésique correspond à la stimulation de la surface de la peau : il permet, par exemple, de ressentir une caresse ou encore une piqûre, si la stimulation douloureuse est brève. Il est possible de mesurer l’acuité tactile d’une […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

3-24 juillet 2020 France – Algérie. Création de missions sur les questions mémorielles communes.

travail de « vérité » sur les questions mémorielles entre l’Algérie et la France. Le 24, dans une démarche parallèle, le président Emmanuel Macron confie à l’historien Benjamin Stora une mission sur « la mémoire de la colonisation et de la guerre d’Algérie ».  […] Lire la suite

27-28 janvier 2014 France – Turquie. Visite d'État de François Hollande à Ankara

travail de mémoire » au sujet des massacres d'Arméniens en 1915, mais le terme « génocide » n'est pas prononcé.  […] Lire la suite

5-23 décembre 2005 France. Débat sur la loi et l'Histoire

mémoire » que la représentation politique se doit, selon eux, d'accomplir. Le 23, le quotidien Libération annonce que Nicolas Sarkozy, en tant que président de l'U.M.P., a chargé l'avocat Arno Klarsfeld de mener « un travail approfondi sur la loi, l'Histoire et le devoir de mémoire ».  […] Lire la suite

7-27 février 1997 France. Mobilisation contre le projet de loi sur l'immigration

travail clandestin dans les entreprises et en autorisant le relevé et la mise en mémoire des empreintes des demandeurs de titre de séjour étrangers à l'Union européenne. Le 11, cinquante-neuf cinéastes publient un appel à « désobéir pour ne pas se soumettre à des lois inhumaines », dans lequel ils se déclarent coupables d'avoir hébergé des étrangers […] Lire la suite

Pour citer l’article

Pierre BARROUILLET, Valérie CAMOS, « MÉMOIRE DE TRAVAIL », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 octobre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/memoire-de-travail/