MAXIMILIEN Ier (1459-1519) empereur germanique (1493-1519)

Fils de l'empereur Frédéric III, qui meurt en 1493, le jeune Maximilien, roi des Romains, prend en 1508 le titre d'« Empereur romain élu » sans être couronné par le pape, épouse Marie de Bourgogne, fille de Charles le Téméraire mort devant Nancy en 1477, s'affirme par les brillantes qualités de son esprit, les fantaisies de son tempérament à la fois prodigue, mystique et chevaleresque, aspirant à la tiare, et ami de Dürer et des humanistes. Rassembleur de terres, il réunit à son domaine par héritage la Styrie et le Tyrol. Il défend contre Louis XI l'héritage de sa femme. En 1482, après la mort de Marie, il signe avec le roi de France le traité d'Arras qui laisse à celui-ci la Picardie et la Bourgogne ducale, et prévoit le mariage de Marguerite, fille de Maximilien, avec le Dauphin. Après la mort de Louis XI, en 1493, par le traité de Senlis, Charles VIII, qui a épousé Anne de Bretagne, renvoie Marguerite à son père et abandonne à celui-ci l'Artois, la Franche-Comté, le Charolais. Maximilien marie son fils Philippe à Jeanne la Folle, fille de Ferdinand le Catholique et d'Isabelle de Castille, et, plus tard, son petit-fils et sa petite-fille aux enfants du roi de Hongrie et de Bohême : Marie avec Louis de Hongrie qui mourra à Mohacs, Ferdinand, qui sera roi de Hongrie (1526) et de Bohême (1527) avec Anne de Hongrie (1521). Dans ses entreprises, Maximilien a été entravé par l'hostilité des États de Flandre qu'il a combattus à Guinegatte (1479), mais qui le reconnaissent en 1489 comme tuteur de son fils mineur Philippe. Reprenant le rôle traditionnel des Habsbourg, il chasse en 1490 les Turcs des provinces autrichiennes ; en 1492, par la bataille de Villach, il les refoule jusqu'en Bosnie. Par son mariage avec Maria Bianca Sforza, fille de Galeas Sforza, duc de Milan, il prend pied en Italie et s'oppose aux rois de France : en 1515, François Ier lui impose la reconnaissance de la cession du Milanais. En 1499, par le traité de Bâle, il a dû reconnaître l'indépendance des cantons helvétiques.


pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Écrit par :

  • : doyen de la faculté des lettres et sciences humaines de Strasbourg

Classification


Autres références

«  MAXIMILIEN I er (1459-1519) empereur germanique (1493-1519)  » est également traité dans :

ALLEMAGNE (Histoire) - Allemagne médiévale

  • Écrit par 
  • Pierre-Roger GAUSSIN
  •  • 14 148 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Le règne de Maximilien (1493-1519) »  : […] Devenu empereur sans nulle difficulté, Maximilien se montra un grand prince, cultivé, appliqué, réfléchi. Il devait renforcer puissamment la position des Habsbourg dans l'Empire et en Europe, plus d'ailleurs par des alliances matrimoniales que par des conquêtes, de sorte que déjà l'on pouvait dire : Tu, felix Austria, nube. L' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/allemagne-histoire-allemagne-medievale/#i_10749

ALTDORFER ALBRECHT (1480 env.-1538)

  • Écrit par 
  • Pierre VAISSE
  •  • 2 753 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Un milieu humaniste »  : […] de Baldung ou de Matthias d'Aschaffenbourg (Grünewald), sans parler de celui de Dürer. Cette absence est d'autant plus surprenante qu'il collabora lui aussi aux travaux de propagande par l'image commandés dans la deuxième décennie du siècle par l'empereur Maximilien Ier : Altdorfer peignit en effet à l'aquarelle une partie des planches du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/albrecht-altdorfer/#i_10749

ANNE DE BRETAGNE (1477-1514) duchesse de Bretagne (1488-1514) et reine de France

  • Écrit par 
  • Jean FAVIER
  •  • 367 mots

Fille de François II, duc de Bretagne, et de Marguerite de Foix, Anne devint duchesse de Bretagne à la mort de son père conformément à une décision prise par les états convoqués à cette fin en 1486. Par le traité du Verger (19 août 1488), le roi Charles VIII avait donné son […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anne-de-bretagne/#i_10749

AUTRICHE

  • Écrit par 
  • Roger BAUER, 
  • Jean BÉRENGER, 
  • Annie DELOBEZ, 
  • Christophe GAUCHON, 
  • Félix KREISSLER, 
  • Paul PASTEUR
  •  • 34 061 mots
  •  • 20 médias

Dans le chapitre « L'État patrimonial des Habsbourg (XIIIe-XVIe s.) »  : […] grandeur de l'empereur Frédéric III furent en partie réalisés par l'extraordinaire mariage de son fils Maximilien (1493-1519) avec l'héritière de Charles le Téméraire, Marie de Bourgogne, qui lui apporta les Pays-Bas, mais fut à l'origine de la longue lutte entre la maison de France et la maison d'Autriche. Bien mieux, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/autriche/#i_10749

BELGIQUE - Histoire

  • Écrit par 
  • Guido PEETERS
  •  • 20 610 mots
  •  • 16 médias

Dans le chapitre « Une galerie de princes »  : […] et les Suisses. Il échoua lamentablement par son entêtement (1477). Sa fille Marie de Bourgogne et surtout son gendre Maximilien Ier ont quelque peu restauré la situation du « temps du bon duc Philippe ». Le jeune Philippe le Beau eut un règne court mais fructueux sur les régions belges. Son mariage avec Jeanne de Castille se révéla plus […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/belgique-histoire/#i_10749

DÜRER ALBRECHT (1471-1528)

  • Écrit par 
  • Pierre VAISSE
  •  • 4 519 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « L'apogée et la retraite (1505-1520) »  : […] car sa production picturale va se ralentir considérablement au cours des années suivantes et se limiter à des œuvres mineures. La raison principale en est sans doute son activité au service de l'empereur Maximilien Ier, pour qui il doit exécuter ou diriger différents travaux, ingrats pour la plupart (par exemple le monstrueux Arc de triomphe […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/albrecht-durer/#i_10749

HABSBOURG

  • Écrit par 
  • Jean BÉRENGER
  •  • 2 296 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La monarchie universelle : l'empire de Charles Quint (1519-1555) »  : […] hostile aux aventures guerrières, mais tenace, il fit pourtant la fortune de la dynastie en mariant son fils Maximilien avec l'orpheline de Malines, Marie de Bourgogne. La mort de Charles le Téméraire devant Nancy en 1477 ne devait pas profiter aux Valois, malgré l'habile politique de Louis XI. Par son mariage, Marie de Bourgogne apportait aux […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/habsbourg/#i_10749

MARIE DE BOURGOGNE (1457-1482) duchesse de Bourgogne (1477-1482)

  • Écrit par 
  • Josiane COEKELBERGHS-CUYPERS
  •  • 269 mots

Fille unique du duc de Bourgogne Charles le Téméraire et de sa seconde épouse Isabelle de Bourbon. En 1477, âgée de vingt ans, Marie prend la tête des États bourguignons à la suite de la mort accidentelle de son père devant Nancy. Sa jeunesse et son inexpérience politique lui font perdre une partie de ses États. Louis XI, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marie-de-bourgogne/#i_10749

MORT DE CHARLES LE TÉMÉRAIRE

  • Écrit par 
  • Vincent GOURDON
  •  • 206 mots
  •  • 1 média

Louis XI, l'empereur Frédéric III, les Cantons suisses. Battu par ces derniers à Grandson et à Morat (1476), il est tué près de Nancy. Sa fille Marie, épouse de Maximilien de Habsbourg, transmet ses biens à sa descendance sauf le duché de Bourgogne et les villes picardes « récupérés » par Louis XI. L'échec du Téméraire confirme les frontières […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mort-de-charles-le-temeraire/#i_10749

PAYS-BAS

  • Écrit par 
  • Christophe DE VOOGD, 
  • Frédéric MAURO, 
  • Guido PEETERS, 
  • Christian VANDERMOTTEN
  • , Universalis
  •  • 35 589 mots
  •  • 24 médias

Dans le chapitre « Réflexes particularistes régionaux (fin du XVe siècle et XVIe siècle) »  : […] Entre-temps, avec l'assentiment des états généraux, Marie de Bourgogne avait épousé Maximilien d'Autriche, lequel, après la mort prématurée de son épouse (1482), assuma la régence pour leur jeune fils Philippe le Beau. Les problèmes resurgirent, car Maximilien tentait de poursuivre la politique de Charles le Téméraire, s' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pays-bas/#i_10749

Pour citer l’article

Georges LIVET, « MAXIMILIEN Ier (1459-1519) - empereur germanique (1493-1519) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 octobre 2017. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/maximilien-ier/