FRÉDÉRIC III (1415-1493) empereur germanique (1440-1493)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Empereur germanique (1440-1493), né le 21 septembre 1415 à Innsbruck (Autriche), mort le 19 août 1493 à Linz.

Fils du duc Ernest d'Autriche, Frédéric hérite, en 1424, à la mort de celui-ci, des possessions des Habsbourg en Autriche (Styrie, Carinthie, Carniole et Gorizia). Devenu l'aîné de la dynastie en 1439, il est élu, l'année suivante, roi des Romains, mais son règne va être miné par les conflits avec les membres de sa famille ainsi qu'avec une noblesse rebelle et puissante. En tant que tuteur de Ladislas le Posthume (1440-1457), fils de son cousin le roi germanique Albert II, Frédéric III tente d'exploiter à son profit les revendications de son pupille aux trônes de Bohême et de Hongrie. Mais les seigneurs rebelles le forcent à laisser Ladislas partir se faire couronner à Prague plus tôt que prévu (1453). À la mort du jeune homme (de leucémie), en 1457, la maison des Habsbourg perd temporairement la Bohême et la Hongrie, qui élisent respectivement pour rois Georges de Podebrady et Mathias Ier Corvin en 1458.

La révolte de la noblesse autrichienne, les querelles avec les princes allemands et l'incapacité à mener des réformes gouvernementales contraignent Frédéric III à se retirer presque complètement des affaires germaniques. Cela renforce l'insatisfaction allemande et entraîne la multiplication des prétendants au trône, parmi lesquels figure le propre frère de Frédéric, Albert VI. Cependant la mort d'Albert (1463) et la cession du Tyrol par Sigismond, le cousin de Frédéric, au fils de celui-ci, Maximilien, permettra la réunification de l'Autriche, déchirée entre deux branches rivales de la maison des Habsbourg depuis 1379.

Frédéric III améliore les relations du royaume avec l'Église. En voyage en Italie, il reçoit la croix lombarde début 1452 et devient le 19 mars 1452 le dernier empereur à être couronné par un pape à Rome.

Frédéric III ne parviendra jamais à pacifier la frontière orientale [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages


Classification


Autres références

«  FRÉDÉRIC III (1415-1493) empereur germanique (1440-1493)  » est également traité dans :

ALLEMAGNE (Histoire) - Allemagne médiévale

  • Écrit par 
  • Pierre-Roger GAUSSIN
  •  • 14 146 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « L'Allemagne au XVe siècle »  : […] En fait, le règne d'Albert II (1437-1439) fut une courte transition, d'autant que, parmi les Habsbourg, Albert était l'un des moins pourvus, et qu'il fut plutôt héritier des titres et des biens de la maison de Luxembourg. Peu de temps après sa mort, le pouvoir effectif passa, en Bohême, à un seigneur tchèque, Georges de Podebrady, qui devint roi (1457-1471) et, en Hongrie, à un seigneur hongrois, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/allemagne-histoire-allemagne-medievale/#i_10748

GEORGES DE PODEBRADY (1420-1471) roi de Bohême (1458-1471)

  • Écrit par 
  • Anne BEN KHEMIS
  •  • 756 mots

Hussite de tradition, Georges de Podebrady est un nationaliste tchèque. Son arrière-grand-père avait repris l'usage de la langue slave dans sa famille, son père était le bras droit de Jean Žižka, général des troupes hussites contre l'empereur Sigismond, héritier du trône de Bohême. Georges ou Jiri grandit dans le tumulte des guerres hussites, menées par des troupes populaires mais bien entraînées. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/georges-de-podebrady/#i_10748

HABSBOURG

  • Écrit par 
  • Jean BÉRENGER
  •  • 2 295 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La monarchie universelle : l'empire de Charles Quint (1519-1555) »  : […] La monarchie universelle était bien le but de Frédéric III, qui l'exprima dans sa devise A.E.I.O.U. ( Austriae est imperare orbi universo. Il appartient à l'Autriche de régner sur tout l'univers). Élu empereur en 1440 pour défendre les intérêts de la chrétienté et des princes allemands en Europe orientale, il ne ressemblait guère à son illustre ancêtre du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/habsbourg/#i_10748

MATHIAS Ier CORVIN (1443-1490) roi de Hongrie (1458-1490)

  • Écrit par 
  • Lajos ELEKES, 
  • Universalis
  •  • 905 mots

Roi de Hongrie (1458-1490) né le 24 février 1443 à Kolozsvár (Transylvannie ; auj. Cluj, en Roumanie), mort le 6 avril 1490 à Vienne. Mátyás Hunyadi, surnommé Mathias Corvin, est le fils cadet de János Hunyadi. Après la mort de son père (en 1456) et de son frère aîné (en 1457), Mathias hérite de vastes terres. À la mort du roi de Hongrie Ladislas V le Posthume (Habsbourg), la diète générale organ […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mathias-ier-corvin/#i_10748

MORAT BATAILLE DE (22 juin 1476)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 219 mots

Victoire majeure de la Confédération helvétique dans la guerre menée de 1474 à 1476 contre la Bourgogne, cette bataille s'est déroulée aux portes de la ville de Morat (Murten), située à côté du lac éponyme, à l'ouest de Berne et à l'est du lac de Neuchâtel. Les Suisses étaient entrés en guerre parce qu'ils étaient alliés à l'empereur Frédéric III, qui régnait sur le Saint Empire romain germanique […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bataille-de-morat/#i_10748

Pour citer l’article

« FRÉDÉRIC III (1415-1493) - empereur germanique (1440-1493) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 13 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/frederic-iii-1415-1493-empereur-germanique-1440-1493/