KEMP MARTIN (1942- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Vers une « nouvelle histoire du visuel »

Sa double formation marque profondément ses thèmes de recherche et ses méthodes. La plus grande partie de son travail est consacrée aux relations qu'entretiennent les modèles et les conceptions de la nature avec les théories et les pratiques de l'art. Dès le début de sa carrière, il s'attache à recomposer les liens entre des épisodes marquants du naturalisme artistique depuis la Renaissance jusqu'au xxe siècle à travers les sciences de l'optique, l'anatomie, la médecine et l'histoire naturelle.

Aujourd'hui, ses travaux tendent vers une « nouvelle histoire du visuel » qui explore un large éventail d'images, des sciences aux arts en passant par la technologie et les arts appliqués. Pour l'historien de l'art devenu « historien de la représentation visuelle », comme il se définit lui-même, le diagramme d'une molécule produit par un ordinateur est aussi pertinent qu'une œuvre de Michel-Ange. Derrière la provocation apparente d'une telle proposition, se dessine un programme de recherche cohérent et prometteur. En témoignent par exemple sa création d'un Centre for Visual Studies à Oxford (1999) et, chose peu commune pour un historien, la rubrique hebdomadaire qu'il s'est vu offrir par la célèbre revue scientifique Nature sous les titres évocateurs de « Art et science », « Science et image » et « Science et culture ». Une sélection de ces articles est publiée dans les ouvrages Visualizations (2000) et Seen/unseen (2006). Pour Martin Kemp, cet élargissement nécessaire du territoire de l'historien correspond à des recompositions dans la sphère artistique : signe d'un profond mouvement culturel de notre époque, la notion d'« art » elle-même se transforme, parfois même se dissout, en s'ouvrant à une variété d'artefacts qui n'ont pas forcément été conçus en fonction de finalités artistiques, que ce soit dans l'art contemporain ou dans les choix « artistiques » de plus en plus élastiques des galeries et des musées.


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages


Écrit par :

  • : professeur d'études sociales des sciences et de la médecine à l'université de Lausanne, directeur de la fondation Claude-Verdan, musée de la Main, Lausanne

Classification


Autres références

«  KEMP MARTIN (1942- )  » est également traité dans :

THE SCIENCE OF ART, Martin Kemp

  • Écrit par 
  • François-René MARTIN
  •  • 1 229 mots

Depuis les travaux de Panofsky sur la naissance de la perspective linéaire à la Renaissance, ou sur le versant théorique de l'imaginaire artistique d'Albrecht Dürer, l'histoire de l'art mesure mieux l'importance des relations entre la science et l'art. L'affinité q […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/the-science-of-art/#i_14841

Voir aussi

Pour citer l’article

Francesco PANESE, « KEMP MARTIN (1942- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/martin-kemp/