MANTRA

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Les mantras, formules sacrées à usage liturgique, rituel, spirituel ou magique, jouent un rôle essentiel dans la tradition socio-religieuse indienne, de l'époque védique (− IIe millénaire) à nos jours et, avec le bouddhisme, ils se sont répandus au Tibet, en Asie du Sud-Est et en Extrême-Orient. Les formes et usages des mantras sont très variés ; le nombre en est immense. Ils ont fait l'objet d'abondantes spéculations. Malgré cette diversité et la longue durée de leur emploi, une vue d'ensemble en reste possible dans la mesure où ils reposent partout sur la croyance dans les pouvoirs de la parole, en particulier de la parole rituelle.

Le mot mantra est fait sur la racine sanskrite man (« penser ») avec le suffixe tra servant à former les mots qui désignent des instruments ou des objets. Ce serait donc un instrument de pensée, mais d'une pensée spécialement intense et efficace, car porteuse de toute l'énergie de la parole. On pourrait définir les mantras, dans leur usage le plus général, comme des formules, syllabes ou sons, isolés ou groupés, pourvus ou dépourvus de sens littéral, qui représentent ou, plus exactement, qui sont la forme phonique, la plus haute et la plus puissante, de divinités ou d'entités naturelles ou surnaturelles et qui, par là, sont chargés d'une efficacité considérable, utilisable, conformément à des règles précises, par ceux qui y sont habilités. Il y a lieu de distinguer les mantras du védisme, ceux de l'hindouisme et ceux du bouddhisme.

Le védisme

Dans les Veda, les mantras sont les portions versifiées – strophes (ṛc), formules sacrificielles (yajus) ou mélodies (sāman) – accompagnant les rites. Prières, invocations, énoncés rituels, les mantras védiques ont la forme de poèmes, de louanges, d'injonctions ou de descriptions des effets à obtenir par le rite qu'ils accompagnent. Ils sont de longueur très variable. S'y ajoutent les prières et formules magiques de l'Atharvaveda. Les jeux ver [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 6 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  MANTRA  » est également traité dans :

HINDOUISME

  • Écrit par 
  • Anne-Marie ESNOUL
  •  • 9 181 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Vers la simplicité des rites »  : […] Les grands sacrifices brahmaniques, qui étaient déjà en déclin avant notre ère, disparaissent de plus en plus. Des rites plus simples les remplacent ; bien souvent, ils n'exigent plus l'intervention d'exécutants attitrés s'interposant entre le fidèle et son dieu. Toutefois, quoique le rite soit jugé insuffisant pour conduire à la Délivrance, sa val […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hindouisme/#i_8769

INDE (Arts et culture) - L'art

  • Écrit par 
  • Raïssa BRÉGEAT, 
  • Marie-Thérèse de MALLMANN, 
  • Rita RÉGNIER
  •  • 49 131 mots
  •  • 62 médias

Dans le chapitre « Le lieu saint »  : […] À la conception du corps cosmique vint se juxtaposer celle du « lieu saint ». Les montagnes, les roches et les pierres, les rivières et les étangs, les forêts et les arbres isolés, habités par des déités, devinrent les accessoires de base d'un paysage idéal résumant l'univers. Groupés naturellement ou reconstitués artificiellement, ils composaient […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/inde-arts-et-culture-l-art/#i_8769

KĪRTAN

  • Écrit par 
  • Jean VARENNE
  •  • 189 mots

En Inde, la prédication sectaire à caractère dévotionnel prend volontiers la forme de récitations de textes sacrés, accompagnés de chants et de commentaires parlés. Ce type de manifestation religieuse, d'origine certainement très ancienne, a pris au Moyen Âge le nom sanskrit de bhâjan ( bhājana , « participation »), son objectif étant, en effet, d' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kirtan/#i_8769

OṂ

  • Écrit par 
  • Jean VARENNE
  •  • 866 mots

Monosyllabe qui constitue, selon la tradition hindoue, le mantra par excellence, c'est-à-dire la meilleure expression rituelle sonore du sacré. Les religions indiennes (hindoue, bouddhique, jaïn) utilisent, en effet, dans leurs liturgies respectives, non seulement des chants et des prières de type classique, mais aussi de brèves formules, souvent d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/om/#i_8769

SĀVITRĪ

  • Écrit par 
  • Jean VARENNE
  •  • 363 mots

Mot sanskrit ( sāvitrī , l'« incitatrice ») qui désigne d'abord une formule rituelle utilisée dans la cérémonie de l'initiation ( upanayana ). Au moment où le jeune garçon de bonne caste atteint l'âge de raison, vers huit ans, il est introduit dans le monde des adultes par le maître spirituel (guru) qui l'adopte en lui communiquant la teneur d'une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/savitri/#i_8769

SIKKIM

  • Écrit par 
  • François DURAND-DASTÈS, 
  • Chantal MASSONAUD
  • , Universalis
  •  • 3 231 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les monastères et les temples »  : […] Le Sikkim compte soixante-sept monastères ; le plus ancien, Hum-ri, fut construit au début du xv e  siècle par un lama tibétain lors d'un voyage dans le pays. Il fut reconstruit en 1955. sGrub-sde gsang snags (Dubde), construit en 1644 par Lha-btsun chen-po, mKha'-spyod dPal-ri (Katchō Palri), construit en 1682, Mel-li et bKra-shis-sding (Tashiding […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sikkim/#i_8769

ŚIVA ou SHIVA ET SHIVAÏSME

  • Écrit par 
  • Pierre-Sylvain FILLIOZAT
  •  • 8 174 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Les trois catégories, le pur et l'impur »  : […] Le śaivasiddhānta classe les choses en trois catégories : pati , « maître », paśu , « bétail » (c'est-à-dire les âmes individuelles gouvernées par le maître), pāśa , « lien », qui attache les âmes individuelles aux objets du monde. Il les répartit aussi entre deux domaines : le pur et l'impur. La catégorie pati comprend : Śiva ; un ensemble d'êtres […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/siva-shiva-et-shivaisme/#i_8769

TANTRISME

  • Écrit par 
  • André PADOUX
  •  • 9 466 mots

Dans le chapitre « Le tantrisme bouddhique »  : […] Les pratiques et spéculations qu'on vient de voir sont aussi étrangères que possible à l'esprit du bouddhisme ancien, qui condamnait l'idolâtrie et la croyance à l'efficacité des rites. Elles se retrouvent pourtant, sous des formes très voisines, dans le Mahāyāna. Peut-être né – développé en tout cas – comme le tantrisme hindou dans la zone himala […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tantrisme/#i_8769

VEDA

  • Écrit par 
  • Jean VARENNE
  •  • 13 414 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les mantras »  : […] Les mantras sont en très large majorité des strophes de trois ou quatre vers (ou plus, mais rarement moins), bâties selon des règles prosodiques strictes ; on peut citer, parmi les plus courantes, la gāyatrī (qui comporte trois vers de huit syllabes), la triṣṭubh (avec quatre vers de onze syllabes), l' anuṣṭubh (quatre vers de huit syllabes), la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/veda/#i_8769

VIṢṆU ou VISHNU ET VICHNOUISME

  • Écrit par 
  • Anne-Marie ESNOUL
  •  • 8 942 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Puṇḍra, dikṣā et mantra »  : […] Le fidèle vaiṣṇava se distingue par une marque ( puṇḍra ) qu'il se trace sur le front avec de la cendre ; ce signe se compose de trois lignes verticales dont seule celle du milieu est parfaitement droite ; les deux autres, légèrement obliques, se rapprochent un peu vers leur base. On en a donné diverses interprétations ; l'une des plus courantes vo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/visnu-vishnu-et-vichnouisme/#i_8769

Voir aussi

Pour citer l’article

André PADOUX, « MANTRA », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 07 mars 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/mantra/