MANDÉISME

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Problème des origines et rapports avec le christianisme

Le véritable problème posé par le mandéisme est celui de ses origines. Est-il né en Mésopotamie ou en Palestine ? Bien que l'ensemble de ses écrits n'ait été constitué qu'après la naissance de l'islam, c'est-à-dire au viiie siècle, la secte apparaît comme beaucoup plus ancienne. Elle est attestée avec sûreté dès le ive siècle et assez probablement aux environs de l'an 200. Cela semble prouvé par les textes, du moins par leurs parties les plus primitives et aussi par le fait que le manichéisme est né au sein d'une secte baptiste, qui est presque certainement le mandéisme.

Mais peut-on remonter plus haut dans le temps et, surtout, envisager que le mandéisme est né en Palestine plutôt qu'en Babylonie ? Plusieurs faits semblent l'indiquer. Tout d'abord, l'écriture mandéenne est très proche du nabatéen, c'est-à-dire de l'écriture des nomades de la vallée du Jourdain. D'autre part, le vocabulaire contient un grand nombre de mots araméens d'origine « occidentale », c'est-à-dire palestinienne. Surtout, les doctrines de la secte comportent un grand nombre d'éléments qui semblent inséparables de l'histoire du peuple juif et du sol palestinien. C'est le cas, en particulier, pour l'importance donnée au Jourdain, considéré comme le fleuve du salut, et à la ville de Jérusalem, envisagée comme le centre de la révélation et du combat entre la lumière et les ténèbres. Si l'on ajoute à cela le fait que les mandéens se donnent le nom de « nazaréens », on peut conclure qu'on se trouve dans une ambiance juive et palestinienne.

Faut-il aller jusqu'à admettre que les mandéens sont les disciples attardés, mais fidèles de Jean-Baptiste ? Le problème est difficile, parce que les textes qui mettent le plus en relief la personne de Jean-Baptiste semblent compter parmi les plus récents. Aussi plusieurs auteurs pensent-ils que les mandéens n [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages


Écrit par :

  • : professeur à l'Université libre de Bruxelles

Classification


Autres références

«  MANDÉISME  » est également traité dans :

ISLAM (La religion musulmane) - Les fondements

  • Écrit par 
  • Jacques JOMIER
  •  • 12 611 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La doctrine de l'islam à La Mekke (612-622) »  : […] Durant ces dix premières années, le visage de l'islam se dessina peu à peu. Religion de l'abandon à Dieu, il dut apparaître à plus d'un contemporain comme une nouvelle secte monothéiste à côté de toutes celles qu'avait déjà connues le Proche-Orient. Bien que marqué nettement par un prophétisme et une eschatologie d'origine biblique ou parabiblique, il avait avant tout ce cachet arabe indéniable q […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/islam-la-religion-musulmane-les-fondements/#i_33852

NAZARÉENS, religion

  • Écrit par 
  • André PAUL
  •  • 395 mots

Les auteurs du Nouveau Testament appellent Jésus soit le « Nazôréen » ( nazôraios  ; cf. Matth., ii , 23 : « On l'appellera Nazôréen »), soit le « Nazaréen » ( nazarênos ) : ces deux formes ont la même signification et sont dérivées de Nazareth, le village d'où, selon la tradition des Évangiles, Jésus était issu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nazareens-religion/#i_33852

Pour citer l’article

Jean HADOT, « MANDÉISME », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/mandeisme/