MALINKÉ

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Au nombre d'environ 6,2 millions dans les années 2000, les Malinké sont localisés dans l'est du Mali (77 000), mais on les trouve également, mêlés à d'autres populations, au Sénégal (440 000), en Gambie (590 000), en Guinée (2 800 000), en Guinée-Bissau (140 000), dans le nord de la Côte-d'Ivoire (1 500 000) et au Burkina Faso. Certains groupes dioula, spécialisés dans les activités commerciales, leur sont étroitement apparentés.

Comme la plupart des Mandé, les Malinké sont surtout des agriculteurs ; le mil, le sorgho, le maïs et le riz constituent l'élément essentiel de leur subsistance. Le terroir villageois présente souvent un aspect caractéristique « en auréole ». Trois zones concentriques s'y succèdent : au centre, des jardins, intérieurs au village, enrichis par les déchets domestiques et où l'on cultive en particulier le maïs, céréale de soudure ; puis des champs permanents, tout autour du village ; plus loin, des champs de brousse, cultivés en rotation, sur brûlis ; les bas-fonds, enfin, sont aménagés en rizières. Dans certains villages, le « maître de la terre » répartit les parcelles entre les familles et accomplit les rites de fertilité du sol : l'institution, qui n'est pas propre aux Malinké, n'est pas chez eux systématiquement présente. La répartition sexuelle des tâches agricoles est très stricte : la culture du riz, par exemple, constitue un domaine exclusivement féminin ; par contre, les cultures commerciales, en particulier l'arachide, sont effectuées par les hommes. L'élevage du bétail constitue une activité annexe dont l'importance est plus sociale qu'économique.

La famille étendue patrilinéaire constitue l'unité sociale de base. La filiation, l'héritage et la succession se font en ligne paternelle. Le mariage s'accompagne du versement d'une importante compensation matrimoniale en bétail (autrefois en esclaves et en cauris) et de travaux effectué [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages


Écrit par :

  • : chargé de cours à l'université de Paris-VIII, assistant de recherche à l'École pratique des hautes études

Classification


Autres références

«  MALINKÉ  » est également traité dans :

CLASSES D'ÂGE, anthropologie

  • Écrit par 
  • Denise PAULME
  •  • 2 279 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Classes d'âge et structures sociales »  : […] Défini comme l'ensemble des individus d'une population déterminée dont l'âge est compris entre des limites données, le groupe d'âge informel ne se confond pas avec la classe d'âge proprement dite. Celle-ci porte un nom, possède certains biens (blasons, rituels, chants), se désigne un chef, qui est chargé d'appliquer les décisions prises en commun. Ses membres accomplissent ensemble certains travau […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/classes-d-age-anthropologie/#i_33662

GUINÉE

  • Écrit par 
  • Monique BERTRAND, 
  • Bernard CHARLES, 
  • Agnès LAINÉ
  • , Universalis
  •  • 19 483 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Révolution sociale »  : […] La révolution politique a entraîné une certaine révolution dans les structures sociales ainsi que dans les comportements et les mentalités. En Afrique, au sud du Sahara, la plupart des nouveaux États, faute d'avoir pu surgir de nations, se sont donné pour objectif l'intégration des populations que la colonisation avait circonscrites à l'intérieur des frontières. Cette intégration est trop souvent […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guinee/#i_33662

GUINÉE-BISSAU

  • Écrit par 
  • Francis SIMONIS
  •  • 3 629 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « L’État mandingue du Gabu (xiiie-xixe siècles) »  : […] L’État mandingue du Gabu, situé à l’est du pays, naît de l’avancée, au xiii e  siècle, des Malinké menés par Tiramagan Traoré, principal lieutenant de Soundiata (ou Sunjata) Keita, fondateur de l’empire du Mali. Les provinces occidentales de l’empire Malinké, à l’origine simples colonies de peuplement, entrent en contact avec les Portugais dès le xv e  siècle et nouent avec eux de solides relation […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guinee-bissau/#i_33662

ÉPOPÉE

  • Écrit par 
  • Emmanuèle BAUMGARTNER, 
  • Maria COUROUCLI, 
  • Jocelyne FERNANDEZ, 
  • Pierre-Sylvain FILLIOZAT, 
  • Altan GOKALP, 
  • Roberte Nicole HAMAYON, 
  • François MACÉ, 
  • Nicole REVEL, 
  • Christiane SEYDOU
  •  • 11 798 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « L'épopée à caractère historique »  : […] L'épopée à caractère historique apparaît dans des sociétés au pouvoir centralisé, dont les lieux d'identification se situent dans la constitution d'États ou d'empires et dans une organisation sociale stricte où le griot, héritier de son statut, apparaît autant comme un médiateur que comme un artiste de la parole. Les épopées de l'Afrique de l'Ouest peuvent être une interprétation métaphorique de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/epopee/#i_33662

KOUROUMA AHMADOU (1927-2003)

  • Écrit par 
  • Jean-Louis JOUBERT
  •  • 781 mots

L'écrivain ivoirien Ahmadou Kourouma est né en 1927 à Togobala, près de Boundiali, à la frontière entre Côte d'Ivoire et Guinée. Appartenant à une famille d'ancienne chefferie, il aimait à rappeler le souvenir de son grand-père, général du grand Samory, qui avait su organiser la résistance armée à la conquête française. D'ailleurs son nom, Kourouma, signifie « guerrier ». Alors qu'il étudie les ma […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ahmadou-kourouma/#i_33662

MANDÉ

  • Écrit par 
  • Roger MEUNIER
  •  • 221 mots

Noyau de l'Empire mandingue, les Mandé forment un immense groupe ethno-linguistique en Afrique de l'Ouest. Ils s'étendent de la boucle du Niger jusqu'à l'océan Atlantique, du Sénégal au Liberia. Les Mandé occidentaux sont principalement les Soussou et les Dialonké. Peut-être venus du haut Sénégal, ils submergèrent le territoire de l'actuelle Guinée, vers le xiii e  siècle, avant d'être refoulés pa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mande/#i_33662

Pour citer l’article

Roger MEUNIER, « MALINKÉ », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 04 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/malinke/