Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

MALI EMPIRE DU (XIe-XVIIe s.)

1200 à 1300. L'Asie des Mongols - crédits : Encyclopædia Universalis France

1200 à 1300. L'Asie des Mongols

Les origines du Mali sont très mal connues. Il s'est probablement peu à peu constitué, de part et d'autre du Niger, en amont de l'actuel Bamako, à proximité des mines d'or du Bouré. Le premier à parler du Mali, El Bekri, décrit la conversion à l'islam de son roi vers le milieu du xie siècle. Servant d'intermédiaire entre les tribus païennes du Sud et les commerçants arabes et berbères du Nord, le Mali, au débouché des pistes transsahariennes, fournit aux uns l'or du Bouré et les esclaves, aux autres du sel et des produits méditerranéens.

Ce n'est qu'au début du xiiie siècle que le Mali prend son essor. Un chef de guerre, Soundiata (ou Sunjata), élimine l'adversaire le plus menaçant du Mali, Soumangourou Kanté, roi de Sosso, à la bataille de Kirina, vers 1235. Annexant le royaume de Sosso, l'ancien royaume de Ghana y compris, Soundiata fonde un empire qui s'étend de la boucle du Niger, à l'est, aux mines d'or du Bouré et du Galam, vers l'ouest. Il semble qu'il ait établi sa capitale à Niani, à la frontière des actuelles républiques de Guinée et du Mali. Après sa mort, vers 1255, se succèdent en trente ans trois de ses fils et un de ses petits-fils, souverains effacés et médiocres. Un affranchi de la famille royale, Sakoura, s'empare du pouvoir. Durant son règne, de 1285 à 1300 environ, ses armées étendent les limites du Mali jusqu'à l'Atlantique et à la Gambie, et jusqu'à Gao à l'est.

Après la mort de Sakoura, les descendants de Soundiata reprennent le pouvoir. Sous le règne de Kankan Musa (ou Moussa), plus connu sous le nom du Mansa (empereur) Moussa (1312-1337), le Mali atteint son apogée. Il contrôle, directement ou indirectement, la majeure partie des peuples de la savane, de l'Atlantique au pays haoussa. Seuls ont pu sauvegarder leur indépendance les Mossi et les Dogon.

Les auteurs arabes racontent que lors de son pèlerinage à La Mecque, en 1324, Mansa Moussa emporta avec lui une dizaine de tonnes d'or, et que cet énorme afflux de métal précieux en fit baisser le cours pour de nombreuses années. Moussa ramena avec lui toute une suite d'érudits, d'artistes, de commerçants qui contribuèrent à créer des liens durables entre l'Égypte et le Mali. C'est de cette époque que date la naissance du centre culturel de Tombouctou. Après le règne du frère de Moussa, Mansa Souleiman (entre 1341 et 1360 env.), dont on ne sait presque rien, le Mali entre en décadence. Mansa Maghan (entre 1360 et 1374 env.) écrase le peuple d'impôts et gaspille les ressources de l'État. Son fils, Moussa II (entre 1374 et 1387 env.), répare ses excès, mais la réalité du pouvoir appartient au grand vizir, Mari Diata. Aussitôt après son règne, l'empire se décompose. Les États vassaux se proclament indépendants, comme le Songhaï, tandis que les Mossi et les Touareg envahissent l'est du pays. À la fin du xve siècle, le Mali est réduit à sa partie occidentale, du haut Niger à la Gambie.

— Alfred FIERRO

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : archiviste-paléographe, conservateur à la Bibliothèque nationale

Classification

Pour citer cet article

Alfred FIERRO. MALI EMPIRE DU (XIe-XVIIe s.) [en ligne]. In Encyclopædia Universalis. Disponible sur : (consulté le )

Article mis en ligne le et modifié le 14/03/2009

Média

1200 à 1300. L'Asie des Mongols - crédits : Encyclopædia Universalis France

1200 à 1300. L'Asie des Mongols

Autres références

  • PÉLERINAGE À LA MECQUE DU SULTAN DU MALI

    • Écrit par
    • 184 mots

    En donnant à son pèlerinage à La Mecque une magnificence qui fit impression, notamment en Égypte, le sultan, ou mansa, du Mali, Musa, signifiait qu'il prenait place parmi les grands souverains du monde musulman. Le Mali avait été fondé environ trois quarts de siècle auparavant (une chronologie...

  • AFRIQUE (Histoire) - De l'entrée dans l'histoire à la période contemporaine

    • Écrit par , et
    • 9 654 mots
    • 6 médias
    ...Mali actuels, un État beaucoup plus puissant, qui va dominer les relations entre Afrique occidentale et Méditerranée pendant plusieurs siècles, le Mali. Connu d'abord par le héros auquel la tradition attribue sa fondation au xiiie siècle, Sunjata, le Mali l'est ensuite, au xive, en raison...
  • AFRIQUE NOIRE (Culture et société) - Religions

    • Écrit par
    • 9 619 mots
    • 1 média
    ...noir connu, le Ghana, qu'ils détruisent, convertissant ses populations Sarakolé, Toucouleur et Soninké. Sur les ruines de cet empire se constitue l' empire du Mali qui couvre une partie de la vallée du haut Niger et dont un souverain, Kankan Musa, fait au xive siècle un pèlerinage fastueux à La Mecque....
  • AFRIQUE NOIRE (Arts) - Aires et styles

    • Écrit par , , , et
    • 15 151 mots
    • 2 médias
    ...régions forestières situées en pays mandingue, en échange de produits tels que les textiles ou le cuivre. Kanku Musa, qui régnait sur l'immense Mali au début du xive siècle, acquit une telle notoriété pour ses richesses en ce métal que son pays fut figuré dans l'Atlas catalan établi, vers 1350,...
  • EMPIRE SONGHAY - (repères chronologiques)

    • Écrit par
    • 160 mots

    1353 Passage d'Ibn Battuta à Gao, qui dépend alors de l'empire du Mali.

    1400 Un roi de Gao attaque le Mali, ce qui indique que le royaume s'est détaché de l'empire.

    1464-1492 Règne de Sonni Ali à Gao. Conquête de Tombouctou et de Jenné.

    1493 Renversement de la dynastie...

  • Afficher les 9 références