SONNI ALI (1464-1492)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le plus grand souverain de l'empire Songhaï. Sonni Ali est surtout connu à travers des textes qui lui sont hostiles. Les auteurs musulmans le dépeignent comme un tyran débauché et impie, tout en reconnaissant qu'il fut toujours invaincu. En fait, Sonni Ali s'étant attaqué à la caste des lettrés musulmans de Tombouctou, ceux-ci l'ont volontairement noirci dans leurs chroniques. Sonni Ali sut allier un génie militaire exceptionnel, un talent d'administrateur et d'organisateur, et un sens politique aigu. Après avoir vaincu les Touareg, il leur enlève Tombouctou et la boucle du Niger. Ayant triomphé des Baridba du Borgou, des Peul du Macina, des Gourmantché, il ne peut cependant venir à bout des Mossi et des Dogon. Pour contrôler son empire, Sonni Ali organise une flotte puissante, creuse des canaux pour les communications et l'irrigation. Mais il faut toute l'énergie de son génie pour maintenir l'unité d'un État aussi vaste et aussi disparate. À sa mort l'empire Songhaï, axé sur le cours moyen du Niger, éclipse celui du Mali décadent.

1400 - 1500. Poussée ottomane et grandes découvertes

1400 - 1500. Poussée ottomane et grandes découvertes

vidéo

Prise de Constantinople. Voyages maritimes du Chinois Zheng He, de Vasco de Gama, de Christophe Colomb. Les Ming en Chine. Gutenberg. Renaissance en Europe.Le XVe siècle marque la fin du Moyen Âge.Les grands empires nomades : la Horde d'or et l'ancien empire de Tamerlan, se divisent et... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

—  Alfred FIERRO

Écrit par :

  • : archiviste-paléographe, conservateur à la Bibliothèque nationale

Classification


Autres références

«  SONNI ALI (1464-1492)  » est également traité dans :

AFRIQUE NOIRE (Culture et société) - Religions

  • Écrit par 
  • Marc PIAULT
  •  • 9 610 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Conquêtes marocaines dans l'Ouest africain (XIe-XVIe s.) »  : […] La pénétration s'est faite lentement dès la fin du viii e  siècle, mais c'est surtout à partir du xi e  siècle que l'islam a commencé à jouer un rôle dans l'histoire des sociétés et des formations politiques africaines. À l'ouest, les Almoravides, disciples berbères d'Ibn Yacin, partent à la conquête du premier grand empire noir connu, le Ghana, qu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/afrique-noire-culture-et-societe-religions/#i_12760

CHUTE DE L'EMPIRE SONGHAY

  • Écrit par 
  • Jean BOULEGUE
  •  • 205 mots

L'Empire songhay avait été fondé à partir de Gao, dans la seconde moitié du xv e  siècle, par Sonni Ali. Il s'étendait sur la moyenne vallée du Niger et ses confins sahariens. Sans posséder les régions aurifères, plus méridionales, il exportait une partie de l'or par les villes commerçantes de Jenné et Tombouctou, qui étaient aussi d'importants foy […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chute-de-l-empire-songhay/#i_12760

EMPIRE SONGHAY - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Jean BOULEGUE
  •  • 166 mots

1353 Passage d'Ibn Battuta à Gao, qui dépend alors de l'empire du Mali. 1400 Un roi de Gao attaque le Mali, ce qui indique que le royaume s'est détaché de l'empire. 1464-1492 Règne de Sonni Ali à Gao. Conquête de Tombouctou et de Jenné. 1493 Renversement de la dynastie des Sonni par celle des Askia, plus strictement musulmane. 1493-1528 Règne […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/empire-songhay-reperes-chronologiques/#i_12760

SONGHAÏ ou SONGHAY EMPIRE

  • Écrit par 
  • Alfred FIERRO
  •  • 437 mots
  •  • 1 média

Comme celle du Mali, l'origine du Songhaï est obscure. C'est à Koukia, sur le Niger, en aval de Gao que vit la population Songhaï. La chefferie appartient aux Dia. Vers l'an 1000, l'un d'eux se convertit à l'islam et transfère la capitale à Gao, mieux située sur le Niger, au débouché d'une des grandes voies du commerce transsaharien. Le Songhaï pas […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/songhai-songhay/#i_12760

Pour citer l’article

Alfred FIERRO, « SONNI ALI (1464-1492) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 mars 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/sonni-ali/