MAÎTRES DE SAGESSE (Grèce antique)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Mythe et savoir

Jusqu'à Platon, en effet, le terme sophía peut recevoir n'importe quel contenu dans la mesure où la sophía n'est, dans le monde sensible, liée à aucun contenu particulier. Être sophós, dans ce contexte, c'est dominer son activité, se dominer soi-même et dominer les autres ; voilà pourquoi peuvent être déclarés sophoí le charpentier, le pilote de navire, le médecin, le devin et surtout le poète, que Platon, non sans raison d'ailleurs, considère comme celui qui transmet les fondements de cette « civilisation », de cette « culture ». Estimant que le poète s'adonne essentiellement à l'« imitation » (mímèsis), qui lui permet de représenter dans le discours qu'il compose toutes sortes d'activités comme s'il en était lui-même le promoteur, Platon fait d'Homère l'« instituteur » de la Grèce, l'autorité suprême dans le domaine des techniques, des lois et même de la vertu (République X, 606e-607a). L'analyse platonicienne est trop partiale et beaucoup trop systématique pour pouvoir être admise sans réserves. Il n'en reste pas moins que, pour la majorité des Grecs de cette époque, Homère surtout mais aussi les autres poètes étaient considérés comme les maîtres de ce discours, le mythe, qui assurait la transmission du mémorable.

À partir du milieu du ve siècle, les sophistes, qui utilisent cette technique discursive nouvelle à laquelle on donne le nom de « rhétorique », vont disputer aux poètes l'honneur de transmettre ce savoir universel : sophistēs, on le sait, dérive de sophós. Voilà en tout cas comment Platon voit les choses (République X, 600c-e). Allant de ville en ville, et faisant payer souvent fort cher leur enseignement très étroitement lié à la technique oratoire, ces nouveaux maîtres du discours vont parfois rencontrer un succès considérable, qu'explique l'ambition politique animant certains de leurs élèves. Parmi eux, Protagoras, Gorgias, [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages




Écrit par :

Classification

Voir aussi

SOPHIA    SOPHISTES

Pour citer l’article

Luc BRISSON, « MAÎTRES DE SAGESSE (Grèce antique) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 11 septembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/maitres-de-sagesse/