Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

LUXEMBOURG

Nom officiel

Grand-Duché de Luxembourg (LU)

    Chef de l'État

    Le grand-duc Henri de Luxembourg (depuis le 7 octobre 2000)

      Chef du gouvernement

      Luc Frieden (depuis le 17 novembre 2023)

        Capitale

        Luxembourg

          Langues officielles

          2

            Unité monétaire

            Euro (EUR)

              Population (estim.) 683 500 (2024)
                Superficie 2 586 km²

                  Histoire

                  Des origines au congrès de Vienne

                  Région habitée à l'aube des temps historiques par des Gaulois et des Germains, ensuite romanisée à partir de Trèves et de Metz, christianisée sous l'influence romaine et plus durablement par des moines anglo-saxons tel saint Willibrord au viie siècle, régie par les Francs mérovingiens et leurs successeurs carolingiens, entraînée dans les partages de la Lotharingie, elle a subi le destin de la Belgica Prima et de l'Austrasie, avant de devenir, au bénéfice de la famille d'Ardenne ou des Wigéric, un « territoire » médiéval.

                  Comté, puis duché (1354), le Luxembourg connut tour à tour, durant le Moyen Âge, de graves éclipses et de brillants apogées. Patiemment, Sigefroi, le constructeur du château fort de Luxembourg, et ses successeurs avaient grignoté les terres et les revenus des abbayes voisines, réuni de nombreux vassaux, obtenu de hautes fonctions dans l'Empire, telle la direction du duché de Bavière, quand Henri IV de Namur et de Luxembourg perdit le tout au profit du Hainaut (1194). Mais sa fille Ermesinde, par deux mariages et une sage gestion, récupéra Luxembourg, Durbuy, Laroche et y ajouta le marquisat d'Arlon. Le pays dorénavant, et jusqu'à la révolution belge de 1830, s'étendait de part et d'autre de la frontière linguistique romano-germanique et, partant, sur deux entités culturelles. Il est resté marqué à jamais par cette double appartenance. Cruellement défaite à Worringen (1288), la maison de Luxembourg accéda vingt ans après à la plus haute dignité politique de l'époque, celle de l'empire. Ses chefs, dont quatre furent empereurs (Henri VII mort en Italie en voulant y rétablir le pouvoir impérial ; Charles IV qui refit l'empire sur des bases allemandes et tchèques ; Wenceslas et Sigismond), participaient alors avec des fortunes diverses (Jean l'Aveugle succomba à Crécy en secourant le roi de France) au règlement de toutes les grandes questions européennes du bas Moyen Âge.

                  Négligé par ses princes occupés ailleurs, le pays fut conquis par Philippe le Bon, duc de Bourgogne (1443), et passa avec l'héritage bourguignon aux Habsbourg d'Espagne. Il fut alors compris dans le cercle de Bourgogne établi par Charles Quint ; il dépendait toutefois plus de Bruxelles et de Madrid que de l'empire, tout en se trouvant séparé du reste des Pays-Bas espagnols par la barrière des Ardennes et du pays de Liège. Le duché de Luxembourg et comté de Chiny développait et gardait ainsi, sous des princes étrangers, ses traits particuliers. Disposant par son Conseil provincial d'une large autonomie administrative et judiciaire, resté uniformément catholique dans la tourmente de la Réforme grâce au gouverneur Pierre Ernest de Mansfeld et à la Compagnie de Jésus, le pays aurait pu connaître une existence paisible à l'abri des solides structures sociales de l'Ancien Régime. Il n'en fut rien : l'importance stratégique de la forteresse de Luxembourg l'entraîna dans les longues luttes des Bourbons et des Habsbourg, de la France révolutionnaire et du reste de l'Europe, puis dans celle de Napoléon III et de la Prusse bismarckienne. Au traité des Pyrénées (1659), le Luxembourg fut amputé des régions de Thionville, Montmédy, Marville, Carignan ; il tira quelque profit de 1684 (prise de Luxembourg par Vauban) à 1698 du régime centralisateur et réparateur du Roi-Soleil, de 1715 à 1795 des réformes d'abord lentes et paisibles, puis (sous Joseph II) plus brusques des Habsbourg éclairés d'Autriche. La conquête par les troupes du Directoire en fit pour vingt ans, et contre son gré, le département des Forêts.

                  Le grand-duché depuis 1815

                  Au cours du xixe siècle, le Luxembourg connut des statuts complexes. Le congrès de Vienne, affaire des princes et non des peuples, accorda le grand-duché,[...]

                  La suite de cet article est accessible aux abonnés

                  • Des contenus variés, complets et fiables
                  • Accessible sur tous les écrans
                  • Pas de publicité

                  Découvrez nos offres

                  Déjà abonné ? Se connecter

                  Écrit par

                  • : docteur en sciences géographiques, chercheur à l'Institut de gestion de l'environnement et d'aménagement du territoire et au Centre interdisciplinaire de recherche sur l'histoire de Bruxelles à l'Université libre de Bruxelles
                  • : président honoraire du Centre universitaire de Luxembourg
                  • : auteur
                  • Universalis : services rédactionnels de l'Encyclopædia Universalis

                  Classification

                  Pour citer cet article

                  Christian DESSOUROUX, Universalis, Paul MARGUE et Philippe POIRIER. LUXEMBOURG [en ligne]. In Encyclopædia Universalis. Disponible sur : (consulté le )

                  Médias

                  Luxembourg : carte physique - crédits : Encyclopædia Universalis France

                  Luxembourg : carte physique

                  Luxembourg : drapeau - crédits : Encyclopædia Universalis France

                  Luxembourg : drapeau

                  Clervaux, Luxembourg - crédits : E. Streichan/ SuperStock

                  Clervaux, Luxembourg

                  Autres références

                  • LUXEMBOURG, chronologie contemporaine

                    • Écrit par Universalis
                  • BENELUX

                    • Écrit par Paul KESTENS
                    • 2 952 mots

                    Le terme « Benelux » désigne l'entité constituée par trois pays d'Europe occidentale : la Belgique, les Pays-Bas et le Luxembourg (BElgique, NEderland, LUXembourg). Depuis l'indépendance de la Belgique obtenue en 1830, certaines tentatives de rapprochement économique avaient déjà...

                  • JUNCKER JEAN-CLAUDE (1954- )

                    • Écrit par Didier GEORGAKAKIS
                    • 1 275 mots
                    • 1 média

                    Jean-Claude Juncker est un homme politique luxembourgeois, Premier ministre du grand-duché de 1995 à 2013 et président de la Commission européenne de 2014 à 2019.

                    « Le plus socialiste des leaders de la droite européenne » pour certains, pour d’autres le « défenseur des intérêts de la banque et...

                  • LUXEMBOURG, ville

                    • Écrit par Christian DESSOUROUX
                    • 515 mots
                    • 1 média

                    Malgré sa taille modeste (83 820 habitants dans une agglomération de 136 616 habitants en 2007), Luxembourg, la capitale du pays homonyme, se distingue par son caractère international exceptionnel lié à la présence de plusieurs organes de l'Union européenne et à l'existence d'un secteur financier...

                  Voir aussi