Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

BENELUX

Le terme « Benelux » désigne l'entité constituée par trois pays d'Europe occidentale : la Belgique, les Pays-Bas et le Luxembourg (BElgique, NEderland, LUXembourg). Depuis l'indépendance de la Belgique obtenue en 1830, certaines tentatives de rapprochement économique avaient déjà eu lieu entre les Pays-Bas et la Belgique, associée depuis 1921 au Luxembourg par le traité d'Union économique belgo-luxembourgeoise (U.E.B.L.). Cependant, cette entité n'est effectivement apparue comme telle qu'à la suite de conventions prises à la fin de la Seconde Guerre mondiale par les gouvernements en exil des trois pays concernés. En fait, le Benelux peut être considéré comme la première manifestation du mouvement d'intégration économique né à la suite de la Seconde Guerre mondiale, visant à établir des règles de bonne conduite commerciale et monétaire aptes à éviter le retour à l'anarchie dans le domaine du commerce international.

Si l'union économique est considérée comme l'instrument le plus efficace pour améliorer le bien-être des populations, sa réalisation n'est envisagée qu'au terme d'un processus continu nécessitant des étapes intermédiaires. Entamée par un accord monétaire en 1943 et une convention à caractère strictement douanier en 1948, la coopération économique s'intensifie entre les trois pays membres pour déboucher en 1958 sur le traité instituant l'union économique Benelux.

Bénéficiant au départ d'une avance de plusieurs années sur la procédure d'intégration économique prévue par la Communauté économique européenne, le Benelux présente une spécificité propre par rapport aux autres expériences européennes tant dans ses aspects institutionnels que dans la finalité propre qui, débordant du cadre strictement économique, atteint des domaines juridiques et culturels.

La logique suivie par les pays du Benelux ne peut se comprendre que située dans son contexte. Aussi est-il nécessaire de préciser au départ le cadre sociologique, politique et institutionnel dans lequel s'est poursuivie l'évolution du Benelux. La mise en relief de ces enchaînements successifs permettra d'analyser le degré de réalisation de cette union économique.

Formation du Benelux

Divers facteurs ont incité les nations du Benelux à créer entre elles une union douanière puis économique. Le plus décisif a sans doute été la volonté de bénéficier des avantages résultant de la liberté des échanges et de la division internationale du travail. Depuis longtemps, en effet, ces pays affirment une vocation commerciale à l'échelle internationale, qui s'explique aussi bien par leur dimension que par leur histoire et leur génie national : les trois États du Benelux constituent une forte puissance exportatrice et deux d'entre eux, la Belgique et le Luxembourg, avaient constitué dès 1921 une Union économique. Cette volonté politique, au niveau des populations et au niveau des gouvernements, a été une incitation majeure à la formation du Benelux, bien plus que des affinités culturelles, linguistiques ou religieuses qui aujourd'hui encore ne sont pas particulièrement développées.

Voulant mettre en œuvre cette Union économique, les responsables ont dû tenir compte des différences entre les entités nationales et de l'indépendance de chacune des parties ; et il n'y eut aucun pas prématuré dans la voie d'une supranationalité de caractère coercitif. C'est pourquoi jusqu'ici les décisions n'ont jamais pu être prises que par accord des trois pays, quitte à retarder un certain nombre de solutions aussi longtemps que le consensus n'était pas réalisé. L'accent a été mis sur l'union douanière – avec sans doute les conséquences qu'elle impliquait quant à l'harmonisation des politiques économiques – plus que sur l'intégration économique proprement[...]

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : docteur en sciences économiques, professeur à l'université libre de Bruxelles, directeur du département d'économie appliquée à l'université libre de Bruxelles (D.U.L.B.E.A.).

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Autres références

  • PAYS-BAS

    • Écrit par Christophe DE VOOGD, Universalis, Frédéric MAURO, Guido PEETERS, Christian VANDERMOTTEN
    • 35 732 mots
    • 23 médias
    ...la guerre, ils avaient déjà établi des contacts durables avec leur voisin belge, qui aboutirent après la guerre à une collaboration économique fertile ( Benelux). Il importe peu que cette union, douanière d'abord, économique ensuite, n'ait pu être réalisée immédiatement. Dans les deux pays, on comprenait...

Voir aussi