Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

LUCAIN (39-65)

Lucain se place dans la lignée des écrivains espagnols de Rome. D'une œuvre abondante, voire considérable, touchant les genres les plus divers, poèmes de fantaisie, tragédie, ballets-pantomimes..., il ne reste qu'une épopée en dix chants, La Pharsale, récit de la guerre civile menée entre César et Pompée. Dans ce récit, l'utilisation des données contemporaines, qui insèrent l'histoire immédiate dans l'épopée, modifie les stylisations propres au genre. Le baroque de l'écriture fait contrepoint avec le réalisme didactique et confère à l'œuvre d'ailleurs inachevée son caractère à la fois original et hybride.

Un poète sous Néron

Neveu de Sénèque, né, comme lui, à Cordoue, Lucain fit ses études à Rome et s'y tailla précocement une situation de choix : la chronique rapporte, en effet, qu'après avoir rimé dès l'âge de seize ans, il avait, cinq années plus tard, été lauréat officiel en poésie, grâce, peut-être, à la faveur de Néron, laquelle l'abandonna très vite, au point que l'Empereur lui interdit de déclamer publiquement ses œuvres. Est-ce par rancune que le poète se lia à la conspiration assez hasardeuse de Calpurnius Pison ? Toujours est-il qu'il y perdit la vie, comme Sénèque et Pétrone.

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Autres références

  • BRÉBEUF GEORGES DE (1617-1661)

    • Écrit par Bernard CROQUETTE
    • 356 mots

    Poète français, issu d'une famille de vieille noblesse normande. Pauvre et malade, ombrageux, instable et exalté, Brébeuf est doué d'une sensibilité inquiète, et porté à la mélancolie. Longtemps, en dépit du succès obtenu par la libre traduction qu'il donne de La Pharsale...

  • GAULE

    • Écrit par Jean-Paul DEMOULE, Jean-Jacques HATT
    • 26 438 mots
    • 4 médias
    ...gauloise. Sur le chaudron de Rynkeby apparaît l'une des plus anciennes représentations que l'on connaisse de la triade gauloise, qui est invoquée par Lucain dans La Pharsale (I, 44) et qui semble être à la base du panthéon gaulois : Esus est représenté avec une belle tête de dieu juvénile et porte au...
  • LATINES (LANGUE ET LITTÉRATURE) - La littérature

    • Écrit par Pierre GRIMAL
    • 8 569 mots
    • 2 médias
    La Guerre civile, de Lucain (le poème épique que nous appelons La Pharsale), fait revivre la vieille épopée ennienne, en traitant son sujet selon la chronologie et non pas, comme le firent Homère et Virgile, avec des retours en arrière et des récits qui rétrécissaient le temps. Le sujet en est...
  • ROME ET EMPIRE ROMAIN - Le Haut-Empire

    • Écrit par Yann LE BOHEC, Paul PETIT
    • 35 262 mots
    • 17 médias
    ...l'âme, La Brièveté de la vie) et des traités (La Clémence, Les Bienfaits). Un autre Espagnol enfin a illustré un genre littéraire différent : Lucain, dans sa Pharsale, a choisi de raconter en vers la phase de la guerre civile qui a opposé César à Pompée. Pétrone, « l'arbitre des élégances »,...

Voir aussi