Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

PERRAULT CLAUDE (1613-1688)

Médecin, savant et architecte, Claude Perrault fait partie de ces esprits universels dont le xviie siècle offre de nombreux exemples. On lui doit des contributions pleines d'intérêt, parfois même décisives, dans des domaines aussi différents que la philosophie naturelle, l'anatomie animale et humaine, la science des machines et l'architecture, comme l'a montré Antoine Picon dans son ouvrage Claude Perrault, 1613-1688, ou la Curiosité d'un classique (Picard, 1988).

Claude Perrault naît en 1613 dans une famille de la bourgeoisie parisienne aisée. Ses parents avaient déjà eu deux fils, Pierre et Jean. Deux autres suivront, Nicolas en 1624 et Charles, le futur auteur des Contes du temps passé, en 1628. Les frères Perrault demeureront très liés toute leur vie durant, Claude et Charles en particulier, qui vont faire carrière ensemble au service de Colbert.

Claude commence par étudier la médecine à la faculté de Paris. Reçu docteur en 1641, il exerce pendant près de vingt-cinq ans sans éclat particulier. Largement due à l'influence de son frère Charles, devenu entre-temps l'un des principaux collaborateurs de Colbert, sa nomination en 1666 à l'Académie des sciences représente le véritable point de départ de son itinéraire scientifique. Au sein de cette compagnie de création récente, Perrault prend très vite la tête du groupe des médecins et des anatomistes. C'est dans ce cadre qu'il assume, en 1671 et en 1676, la publication de deux livraisons monumentales des Mémoires pour servir à l'histoire naturelle des animaux. Rectifiant de nombreuses erreurs commises par les Anciens, Perrault ouvre la voie à ce qui deviendra l'anatomie comparée. Il s'intéresse en parallèle à l'anatomie et à la physiologie humaines. Ses Essais de physique, parus entre 1680 et 1688, comprennent l'une des premières descriptions précises de la structure de l'oreille interne ainsi que l'exposition d'une curieuse théorie animiste du vivant, qui annonce certaines conceptions du siècle des Lumières. À sa mort, en 1688, il laisse ainsi un ensemble d'observations et d'hypothèses tout à fait représentatives de l'état de la science de son temps.

Observatoire de Paris - crédits : Pascal Blondé/ Observatoire de Paris

Observatoire de Paris

Si l'œuvre scientifique de Claude Perrault est loin d'être négligeable, la postérité a surtout retenu son apport à la vie architecturale du règne de Louis XIV. Quoique n'ayant jamais exercé l'architecture à titre professionnel, Perrault est l'auteur de l'Observatoire de Paris, imaginé en 1667 et achevé pour l'essentiel en 1672, ainsi que d'un projet d'arc de triomphe pour la place du Trône, conçu vers la même époque, qui sera finalement abandonné après un début de réalisation. Sobre et puissant, l'Observatoire se range à coup sûr parmi les édifices majeurs du classicisme français. Jouissant de l'estime de Colbert, Claude Perrault participe également en 1667-1668 à la conception de la colonnade du Louvre, aux côtés de Charles Le Brun et de Louis Le Vau, à la suite de l'abandon définitif du projet de Bernin. Les documents relatifs à cet épisode célèbre de l'histoire de l'architecture française ne permettent pas de trancher définitivement le difficile problème de la paternité exacte de l'œuvre. Bien qu'elle soit souvent appelée « colonnade de Perrault », la façade orientale du Louvre est probablement le fruit d'un travail collectif. Elle n'en porte pas moins l'empreinte des conceptions architecturales très particulières de Perrault, de son maniement de la référence antique en même temps que de son goût pour la performance technique.

Perrault : <it>Les Ordres de l'architecture</it> - crédits :  Bridgeman Images

Perrault : Les Ordres de l'architecture

Perrault marque aussi une étape décisive de l'histoire de la théorie architecturale. Son intervention dans ce domaine passe tout d'abord par la traduction des dix livres de De architectura[...]

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : professeur d'histoire de l'architecture et des techniques à la Graduate school of design de l'université Harvard, Cambridge, Massachusetts (États-Unis)

Classification

Pour citer cet article

Antoine PICON. PERRAULT CLAUDE (1613-1688) [en ligne]. In Encyclopædia Universalis. Disponible sur : (consulté le )

Article mis en ligne le et modifié le 14/03/2009

Médias

Observatoire de Paris - crédits : Pascal Blondé/ Observatoire de Paris

Observatoire de Paris

Perrault : <it>Les Ordres de l'architecture</it> - crédits :  Bridgeman Images

Perrault : Les Ordres de l'architecture

Autres références

  • MÉMOIRES POUR SERVIR À L'HISTOIRE NATURELLE DES ANIMAUX (ouvrage collectif)

    • Écrit par
    • 1 424 mots
    • 1 média

    En 1671, l’Académie royale des sciences de Paris fait paraître sans nom d’auteur un imposant volume intitulé Mémoires pour servir à l’histoire naturelle des animaux. Celui-ci est composé de monographies décrivant chacune une espèce animale, notamment son anatomie interne. Un autre volume,...

  • ARCHITECTURE (Thèmes généraux) - Notions essentielles

    • Écrit par
    • 4 952 mots
    ...architecturale. Elle est la source de beautés souvent plus faciles à appréhender que celles qui tiennent à l'usage d'éléments décoratifs ou symboliques. Théoricien de l'architecture du xviie siècle, Claude Perrault opposait à cet égard les beautés « positives » de la construction aux beautés « arbitraires...
  • ARCHITECTURE (Thèmes généraux) - Architecture et philosophie

    • Écrit par
    • 5 459 mots
    Or que répond par exemple un architecte comme Claude Perrault ? Que l'édifice est effectivement présentation, façade, discours. Mais la question se pose immédiatement : ce discours est-il beau « par les figures qu'il emploie, ou par l'emploi qu'il sait en faire » ? Conflit encore typiquement théâtral...
  • ARCHITECTURE (Thèmes généraux) - Architecture, sciences et techniques

    • Écrit par
    • 7 914 mots
    • 6 médias
    ...le traitement de la lumière revêt une importance extrême. Une mention spéciale doit être faite de l' Observatoire de Paris, projeté en 1666-1667 par Claude Perrault pour abriter les activités de l'Académie des sciences. L'édifice est en effet conçu comme une sorte de grand instrument scientifique dont...
  • CLASSICISME

    • Écrit par et
    • 13 810 mots
    • 6 médias
    ...raisons que des raisons de style. Colbert, fort embarrassé, établit un petit conseil qui, sous la direction de Le Brun et de Charles Perrault, fit faire par Claude Perrault, frère de ce dernier, un projet qui combinait les caractéristiques des projets précédents, surtout celui de François Le Vau et de son frère...
  • Afficher les 9 références