KAHN LOUIS ISADORE (1901-1974)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Concepts architecturaux et réalisations

Pour comprendre les concepts qui sous-tendent l'architecture de Kahn de 1950 à 1975, il est nécessaire d'en énoncer les principaux thèmes – la géométrie, la distinction des parties du plan, la structure, la lumière et les matériaux – en les illustrant par des bâtiments emblématiques.

Une modeste construction, les pavillons-vestiaires de la piscine de Trenton (New Jersey, 1954-1955), joue un rôle capital dans l'œuvre de Kahn en inaugurant une série de procédés qu'il développera par la suite : un plan centré qui ordonne et différencie les espaces ; un élément structurel, le pilier, qui remplit plusieurs fonctions ; le recours à la lumière zénithale ; la composition à partir de volumes géométriques simples et leur arrangement par répétition, imbrication et fragmentation. Avec sa célèbre distinction entre espace servi et espace servant, il tente de clarifier l'essence de chaque partie entrant dans la composition d'un plan.

Dès lors, pour Kahn, le mur n'est plus seulement une enveloppe transparente et légère, il devient grâce à son épaisseur un espace habitable, interstice tangible entre l'intérieur et l'extérieur.

La brique, la pierre, le béton répondent à cette recherche d'opacité. Séduit par l'effet de stabilité des constructions anciennes (où la quantité des matériaux utilisés se justifie par une obligation structurelle), il est conscient que la capacité de résistance des matériaux de construction conduit à la finesse plutôt qu'à l'épaisseur. Kahn use alors d'une subtilité : pour justifier le recours à la densité (même si celle-ci est illogique du point de vue économique), il attribue à la structure une double fonction. Elle sera tout à la fois porteuse et génératrice d'espace vide pour accueillir, entre autres, les réseaux techniques (le plafond de la galerie d'art pour l'université Yale à New Haven, Connecticut, 1951-1953). Par ailleurs, Kahn tient à révéler d'emblée comment le bâtiment est construit : « Un bâtiment n'existe pas tant qu'on ne voit pas comment il est fait », répète-t-il souvent. Cette logique de la visibilité le [...]



1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages




Écrit par :

  • : architecte-chercheur, maître assistante à l'École d'architecture de Lille

Classification


Autres références

«  KAHN LOUIS ISADORE (1901-1974)  » est également traité dans :

KIMBELL ART MUSEUM , Fort Worth, Texas, (L.I. Kahn)

  • Écrit par 
  • Simon TEXIER
  •  • 192 mots

Le Kimbell Art Museum s'inscrit dans un cycle monumental qui conduit Louis Kahn (1901-1974) du Salk Institute de La Jola en Californie (1959-1965) à l'Assemblée nationale de Dacca (1962-1975) au Bangladesh. Les dimensions du musée sont modestes : six voûtes en berceau parallèles, en béton armé, définissent une composition tripartite, le volume central se rédui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kimbell-art-museum/#i_15320

ARCHITECTURE CONTEMPORAINE - Une architecture plurielle

  • Écrit par 
  • Joseph ABRAM, 
  • Kenneth FRAMPTON, 
  • Jacques SAUTEREAU
  •  • 11 640 mots
  •  • 18 médias

Dans le chapitre « Le structuralisme »  : […] L'insistance du mouvement Tendenza sur la valeur critique du bloc urbain et de la rue, en particulier telle que l'expriment les écrits théoriques et les projets de Rossi, de Grassi et des frères Krier, trouve une sorte de parallèle dans l'œuvre et la pensée du mouvement structuraliste hollandais ; il groupe un petit nombre d'architectes autour de la figure charismatique d'Aldo Van Eyck, qui entre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/architecture-contemporaine-une-architecture-plurielle/#i_15320

ÉTATS-UNIS D'AMÉRIQUE (Arts et culture) - L'architecture

  • Écrit par 
  • Claude MASSU
  •  • 12 008 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Louis Kahn »  : […] D'origine estonienne, ayant émigré très jeune aux États-Unis, Louis I. Kahn (1901-1974) a reçu sa formation d'architecte à l'université de Pennsylvanie à Philadelphie. Cet enseignement, en particulier celui de Philippe Cret, lui apporte certains principes de l'esthétique des Beaux-Arts comme l'importance du plan dans la conception du projet architectural et le goût des formes classiques. Plusieurs […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/etats-unis-d-amerique-arts-et-culture-l-architecture/#i_15320

MOORE CHARLES W. (1925-1993)

  • Écrit par 
  • Christian BONNEFOI
  •  • 923 mots

Originaire du Middle-West américain, Charles W. Moore, docteur en histoire de l'art et architecte, est une figure essentielle du postmodernisme américain. Comme sa tendance à adapter ses constructions à des lieux spécifiquement américains l'a isolé des grands courants de l'architecture moderne internationale, il s'est attribué un rôle de traducteur et de codificateur des éléments du répertoire arc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-w-moore/#i_15320

MUSÉES AMÉRICAINS DE L'APRÈS-GUERRE - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Simon TEXIER
  •  • 646 mots

1943-1959 Musée Guggenheim, New York, Frank Lloyd Wright (1867-1959). L'architecte applique une conception originale du parcours muséal, en créant une rampe hélicoïdale qui mène le visiteur jusqu'au sommet du musée. Ce schéma rend toutefois impossible une libre déambulation à travers l'espace. 1961-1962 Musée d'Oakland, Californie, Kevin Roche (né en 1926). L'architecte refuse toute construction […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/musees-americains-de-l-apres-guerre-reperes-chronologiques/#i_15320

RATIONALISTE ARCHITECTURE

  • Écrit par 
  • Jean-Louis AVRIL
  •  • 4 313 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Principes rationalistes du « mouvement moderne » »  : […] La doctrine rationaliste, solidement édifiée par deux siècles d'efforts théoriques, se cristallisera dans les formes au xx e  siècle, alors qu'elle ne connaîtra d'apports nouveaux que dans deux directions : le rapport de l'architecture à l'industrie et ses liens avec le développement des villes. Paradoxalement, c'est d'un esthète solitaire, le Viennois Adolf Loos (1870-1933), que viendront les ac […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/architecture-rationaliste/#i_15320

VACCHINI LIVIO (1933-2007)

  • Écrit par 
  • Joseph ABRAM
  •  • 1 066 mots

Originaire du Tessin (Suisse), Livio Vacchini compte parmi les créateurs les plus inventifs de la scène architecturale contemporaine. Né à Locarno le 27 février 1933, il fait ses études primaires et secondaires dans sa ville natale, puis à Fribourg, au collège Saint-Michel, où il obtient, en 1953, un diplôme de littérature. Admis à l'École polytechnique fédérale de Zurich, il étudie l'architecture […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/livio-vacchini/#i_15320

Voir aussi

Pour citer l’article

Caroline MANIAQUE, « KAHN LOUIS ISADORE - (1901-1974) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 13 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/louis-isadore-kahn/