MOORE CHARLES W. (1925-1993)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Originaire du Middle-West américain, Charles W. Moore, docteur en histoire de l'art et architecte, est une figure essentielle du postmodernisme américain. Comme sa tendance à adapter ses constructions à des lieux spécifiquement américains l'a isolé des grands courants de l'architecture moderne internationale, il s'est attribué un rôle de traducteur et de codificateur des éléments du répertoire architectural : la maîtrise des règles, l'intégration maximale des éléments, leur confrontation conditionnent la production de techniques nouvelles par une recherche formelle inattendue. L'originalité de Moore porte sur l'interférence de l'élément constructif avec les exigences traditionnelles de la fonction. S'adaptant à la singularité de chaque projet, il connut une réputation internationale en 1963 en construisant des maisons de vacances à Sea Ranch, au nord de San Francisco, conciliant les usages de l'habitat classique avec une remise en question fondamentale de son volume architectural. En 1961, enseignant alors à Berkeley, il se construit à Orinda, en Californie, une maison d'une pièce unique qui résume les grandes lignes de son propos : l'intégration du volume bâti dans le site aussi bien sur le plan esthétique que fonctionnel (ici la grange), des portes coulissantes en guise de façades articulent l'intérieur avec le dehors ; l'architecture reste simple, c'est sa combinatoire interne qui assume la complexité architectonique. Nommé professeur à Yale, il s'installe en 1967 dans une vieille maison coloniale de New Haven : l'intérieur est complètement évidé, la maison neuve (une boîte géométrique) s'insère dans l'ancienne coquille ; il s'agit d'une architecture intériorisée que l'aspect extérieur ne révèle en rien. Il construit de nombreuses résidences privées en Californie, en étroite collaboration avec ses associés Lyndon, Turnbull, Whitaker (Jobson House, 1961 ; Bonham House, 1962 ; Slater House, 1964 ; Talbert House, Johnson House, Karas House, 1965). En 1967, il se voit confi [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages


Écrit par :

  • : docteur en histoire de l'art, chargé de recherche à l'École pratique des hautes études

Classification

Pour citer l’article

Christian BONNEFOI, « MOORE CHARLES W. - (1925-1993) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 12 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-w-moore/