LITTÉRATURE & PSYCHANALYSE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Comment les apports de la psychanalyse peuvent-ils nous aider à apprécier les œuvres littéraires ? Quel bénéfice la critique, quel profit l'art de bien lire et d'aider les autres à mieux lire peuvent-ils retirer d'un savoir qui vise principalement la connaissance et la correction des troubles de la psyché ? Il y a quelque artifice à se dire étonné de la collaboration entre deux disciplines que beaucoup de choses rapprochent dès l'origine. Mais il y a autant de résistances, dans le public cultivé, à accepter l'idée que des spécialistes de la pathologie mentale viennent nous éclairer sur les belles-lettres, sur la naissance, le devenir, la signification des chefs-d'œuvre de la pensée humaine, alors même que, tout le monde le reconnaît par ailleurs, le génie des écrivains ne va pas sans un grain de folie, les jouissances qu'ils nous procurent plongent largement dans l'irrationnel, ou relèvent au moins d'une sorte de magie.

La littérature, ce sont des auteurs, des livres et des lecteurs. La psychanalyse, ce sont des concepts rassemblés en doctrine, des techniques d'exploration et des êtres humains qui se livrent corps et âme à l'écoute de ce qu'ils disent. On imagine volontiers que des liens de différente nature mettent en rapport ces composantes diverses. On admettra tout aussi vite que les conditions historiques du développement de la théorie freudienne et de l'évolution de la chose littéraire ont joué, continuent et continueront de jouer un rôle dans la façon dont se nouent des relations complexes. Il paraît être de bonne méthode d'observer les événements du passé avant de décrire la situation actuelle, mais il faut préciser d'emblée que nous n'aurons pas la facilité de suivre une série continue de métamorphoses : par l'effet du génie de Freud, tout fut envisagé dès le départ. Grâce à la diversité des penseurs et des courants de pensée, toutes les possibilités sont encore offertes, sinon exploitées, de nos jours. Comme il n'y a pas de création poétique sans mystère, il n'y a pas de prise sur l'inconscient sans intervention de l'inconscient [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 12 pages




Écrit par :

  • : professeur de littérature française moderne et contemporaine à l'université de Paris-VIII-Saint-Denis

Classification


Autres références

«  LITTÉRATURE & PSYCHANALYSE  » est également traité dans :

AUTOBIOGRAPHIE

  • Écrit par 
  • Daniel OSTER
  •  • 7 550 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Autobiographie et psychanalyse »  : […] Au moment où l'autobiographe énoncerait le constat de son imaginaire réussite – je parle et je dis cela de moi –, la psychanalyse pourrait lui souffler : ce n'est pas toi qui parles, ou bien : tu parles d'autre chose que tu n'énonces pas, ou encore : tu énonces une chose dont pourtant tu ne parles pas. À l'égard de l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/autobiographie/#i_97281

AUTOFICTION

  • Écrit par 
  • Jacques LECARME
  •  • 2 433 mots
  •  • 2 médias

et de créateur, et dans l'investissement illimité de sa personne réelle dans l'écriture littéraire. Dans cette œuvre née de la pratique analytique, le moi empirique de l'écrivain vient coïncider avec le monde effectif du xxe siècle, par un miracle littéraire ou par un triomphe d'une paranoïa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/autofiction/#i_97281

BACHELARD GASTON (1884-1962)

  • Écrit par 
  • Jean-Jacques WUNENBURGER
  •  • 3 479 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Une exploration de l’imaginaire »  : […] Naît alors une seconde œuvre. Souvent rangée du côté des sciences littéraires, elle se révèle une défense et illustration de la face nocturne de l'homme, qui ne se réduit pas aux rêves de la nuit. Elle nous fait descendre vers l'inconscient, vers la mort, mais aussi vers les forces de vie, de joie, de surexistence, au point […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gaston-bachelard/#i_97281

BIOGRAPHIE

  • Écrit par 
  • Alain VIALA
  •  • 2 603 mots

Dans le chapitre « Un genre en division »  : […]  II, 1926), en France d'André Maurois, cependant que la psychanalyse structure un système explicatif des faits et des créations par les traumatismes de la petite enfance (Edgar Poe, sa vie, son œuvre [1933], de Marie Bonaparte) et que la tentation romanesque bat son plein (série Le Roman des grandes existences […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/biographie/#i_97281

CRÉATION LITTÉRAIRE

  • Écrit par 
  • Gilbert DURAND
  •  • 11 585 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre «  « Une histoire immortelle » »  : […] de la responsabilité du créateur face à l'âme individuelle et à la cité concrète. Tout fasciné qu'il soit par Freud et par le souci d'allier le mythe littéraire à la psychologie, il n'en confère pas moins au mythe – « formule sacrée dans laquelle se moule la vie » – la primauté dans la création littéraire (T. Mann, Noblesse de l'esprit […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/creation-litteraire/#i_97281

CRITIQUE LITTÉRAIRE

  • Écrit par 
  • Marc CERISUELO, 
  • Antoine COMPAGNON
  •  • 12 911 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Sociologie et psychanalyse de la littérature »  : […] Comme la sociocritique s'est adossée au marxisme, la psychocritique adapte la psychanalyse à une approche contextuelle et offre une variante de la critique biographique, par exemple dans le livre consacré à Edgar Poe de Marie Bonaparte. Bien sûr, là aussi, on a cherché des compromis avec la critique interne, introduit une « […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/critique-litteraire/#i_97281

FOUS LITTÉRAIRES

  • Écrit par 
  • Jean-Jacques LECERCLE
  •  • 5 640 mots

Dans le chapitre « La psychanalyse à l'épreuve de la création »  : […] mais mythique néanmoins. On sait l'intérêt que portait Freud à la littérature. On sait aussi les rapports que sa pratique entretenait consciemment avec l'écriture littéraire : les récits de cas se lisent comme des romans, les grands complexes trouvent leur formulation première et exemplaire dans des textes littéraires (Sophocle est le plus grand […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fous-litteraires/#i_97281

IMAGINAIRE ET IMAGINATION

  • Écrit par 
  • Pierre KAUFMANN
  •  • 12 540 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les mondes imaginaires »  : […] l'écho de son propre message. Hélène Tuzet en a fait la tentative sur le terrain de la littérature en son étude sur Le Cosmos et l'imagination. S'il est vrai cependant que l'expression littéraire suscite, en sa plus haute puissance, un foisonnement de mondes imaginaires, on est fondé à se demander si les œuvres plastiques ne […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/imaginaire-et-imagination/#i_97281

MANUSCRITS - La critique génétique

  • Écrit par 
  • Pierre-Marc de BIASI
  •  • 13 193 mots

Dans le chapitre « Genèse et psychanalyse »  : […] C. Mauron cherchait à réduire l'hétérogène (les différences entre les textes de l'écrivain) à l'homogène (la métaphore obsédante qui dit la même chose sous des formes différentes). La « textanalyse » génétique cherchera, en un même point du texte, à débusquer ce que les brouillons de ce fragment contiennent d'hétérogène, en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/manuscrits-la-critique-genetique/#i_97281

MAURON CHARLES (1899-1966)

  • Écrit par 
  • Antoine COMPAGNON
  •  • 640 mots

Critique littéraire français, Charles Mauron est né à Saint-Rémy-de-Provence. Il quittera peu cette région. Après des études scientifiques à la faculté de Marseille, il devient assistant de chimie en 1921. Mais la détérioration de sa vue le contraint à se retirer à la campagne et à se convertir à d'autres intérêts. Il s' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-mauron/#i_97281

MOT D'ESPRIT, littérature

  • Écrit par 
  • Véronique KLAUBER
  •  • 522 mots

Il est plus difficile de définir le mot d'esprit que d'en recenser les différentes techniques de production, ou d'en trouver des synonymes plus ou moins parfaits. Il est encore assez difficile de les juger du point de vue esthétique, mais il est très facile d'en donner des exemples. À la place d'une définition classique, les auteurs proposent le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mot-d-esprit-litterature/#i_97281

POE EDGAR ALLAN (1809-1849)

  • Écrit par 
  • Claude RICHARD
  •  • 3 761 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le dossier Edgar Poe »  : […] et décadent doué d'une vive intelligence critique mais sujet à de graves erreurs de goût. La critique psychanalytique trouve dans l'œuvre de Poe un dossier idéal : Joseph Wood Krutch détecta les symptômes de l'impuissance sexuelle dans la vie et l'œuvre de Poe (1926) ; Marie Bonaparte y perçut un cas exemplaire de complexe d'Œdipe avec tendances […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/edgar-poe/#i_97281

LA POÉTIQUE DE LA RÊVERIE, Gaston Bachelard - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • François TRÉMOLIÈRES
  •  • 789 mots
  •  • 1 média

qu'en niant ce qui la précède (La Philosophie du non, 1940). Parallèlement, il développe un style introspectif d'une grande subtilité pour sonder dans les œuvres littéraires la fécondité des images, s'inspirant de la psychanalyse et surtout de la psycho-anthropologie jungienne […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-poetique-de-la-reverie/#i_97281

PSYCHANALYSE DES ŒUVRES

  • Écrit par 
  • Pierre KAUFMANN
  •  • 7 942 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'ascèse analytique »  : […] Les premières incitations viennent de la littérature. « Le diagnostic par localisation, les réactions électriques, écrivait-il en 1895, importent peu lorsqu'il s'agit d'étudier l'hystérie, tandis qu'une représentation détaillée comme celle qu'on a continué de trouver chez les romanciers nous permet, en n'employant qu'un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/psychanalyse-des-oeuvres/#i_97281

LE RAVISSEMENT DE LOL V. STEIN (M. Duras) - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Aliette ARMEL
  •  • 1 063 mots
  •  • 1 média

V. Stein, cependant, sa notoriété prend une forme différente : Jacques Lacan publie un article remarqué sur le livre. « Marguerite Duras, déclare-t-il, s'avère savoir sans moi ce que j'enseigne. » Elle a toujours proclamé sa méfiance à l'égard de la psychanalyse et pourtant elle entre de plain-pied dans son champ avec un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-ravissement-de-lol-v-stein/#i_97281

RICHARD JEAN-PIERRE (1922-    )

  • Écrit par 
  • Philippe DULAC
  •  • 898 mots

Né à Marseille en 1922, critique littéraire et grande figure universitaire (après avoir enseigné aux Instituts français de Londres et d'Espagne, puis à Vincennes de 1968 à 1978, il est devenu ensuite professeur à la Sorbonne), Jean-Pierre Richard est le principal continuateur de la critique « thématique » inaugurée […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-pierre-richard/#i_97281

ROBERT MARTHE (1914-1996)

  • Écrit par 
  • Aliette ARMEL
  •  • 1 105 mots

Ses travaux critiques appliquent la méthode psychanalytique à l'étude de la genèse du roman : genèse historique du genre, à partir des pionniers, Cervantès et Daniel Defoe (L'Ancien et le nouveau, 1963), genèse d'une œuvre (Roman des origines et origines du roman, 1972) telle qu'elle se dessine dans la vie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marthe-robert/#i_97281

ROMAN FAMILIAL

  • Écrit par 
  • Catherine CLÉMENT
  •  • 848 mots

C'est dans le livre d'Otto Rank, Le Mythe de la naissance du héros (1909), que Freud inséra un petit texte intitulé « Le Roman familial des névrosés ». Le phénomène auquel se rattache ledit « roman » est le processus général de distanciation entre parents et enfants, processus qui, pour Freud, est […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roman-familial/#i_97281

Voir aussi

Pour citer l’article

Jean BELLEMIN-NOEL, « LITTÉRATURE & PSYCHANALYSE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 13 décembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/litterature-et-psychanalyse/