LISBONNE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Des débuts d'Olisipo à la Lisbonne moderne

La ville

Jusqu'aux grandes découvertes, le littoral atlantique de la péninsule Ibérique constitua les confins du monde antique. Le toponyme de Lisbonne, rattaché mythiquement à Ulysse, atteste l'ancienneté du havre, simple plage située au pied de la colline du château São Jorge, le long d'une corne, aujourd'hui comblée, à l'emplacement de l'actuelle Baixa. À l'époque romaine, Felicitas Julia Olisipo perdit en importance maritime ce qu'elle gagnait comme terminus des voies de la péninsule. Après la période de domination suève et wisigothique (409-714), Aschbouna fut occupée par les musulmans, qui en firent un opulent centre commercial, où abondaient l'or et l'argent et tous les produits de luxe.

Sa position stratégique, plus que sa richesse, fit de sa reconquête un but primordial et, en 1147, Alphonse Henriques, premier roi du Portugal, réussit, avec l'aide d'une flotte de 13 000 croisés, à se rendre définitivement maître de la ville, dont Alphonse III allait faire sa capitale en 1255.

Derrière ses murailles wisigothiques, Lisbonne couvrait 15,68 ha et comptait 15 000 habitants (musulmans de la Mouraria, juifs de la Judiaria, chrétiens et mozarabes). Elle crût considérablement à la fin de la Ire dynastie, au point que le roi Fernando édifia, en 1373-1375, la cerca nova pour protéger sa capitale. S'étendant sur 101,5 ha, Lisbonne s'ouvrit désormais largement sur la mer. Capitale politique, elle joua aussi un grand rôle au point de vue religieux et culturel, puisque le roi Denis y fonda, en 1290, l'Estudo Geral, embryon de la future Université, transférée plus tard à Coimbra.

Cependant, la ville connut son véritable essor sous la dynastie des Avis (1385-1580) : la politique d'expansion outre-mer, inaugurée en 1415 par la prise de Ceuta, fit de Lisbonne une des capitales les plus riches et les plus peuplées du monde occidental. Au xvie siècle, sa superficie [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 6 pages



Médias de l’article

Portugal : carte administrative

Portugal : carte administrative
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Ruines de l'église do Carmo à Lisbonne (Portugal)

Ruines de l'église do Carmo à Lisbonne (Portugal)
Crédits : Insight Guides

photographie

Lisbonne : l'Alfama

Lisbonne : l'Alfama
Crédits : M. Borgese/ Getty

photographie

Junot

Junot
Crédits : Hulton Getty

photographie

Tous les médias




Écrit par :

  • : maître assistant à la faculté des lettres et sciences humaines d'Aix-en-Provence
  • : agrégé de géographie, docteur d'État, directeur de recherche émérite au C.N.R.S.

Classification


Autres références

«  LISBONNE  » est également traité dans :

JUDAÏSME - L'art juif

  • Écrit par 
  • Gabrielle SED-RAJNA
  •  • 6 855 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Le Moyen Âge : les manuscrits à peinture »  : […] Le livre manuscrit avait un rôle fondamental dans la survie et l'épanouissement de la tradition juive . Assurant la sauvegarde de la langue sacrée, véhicule unique de tout l'héritage religieux, scientifique et littéraire, le livre fabriqué à la main, libre des contraintes sociales qui souvent entravèrent le développement des arts majeurs, devint aussi le support privilégié des aspirations esthétiq […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/judaisme-l-art-juif/#i_95010

PONTS

  • Écrit par 
  • Michel VIRLOGEUX
  •  • 12 253 mots
  •  • 19 médias

Dans le chapitre « Les ponts en poutre »  : […] Les poutres en treillis métallique ont été pratiquement abandonnées en Europe au profit des poutres à âmes pleines sous chaussée. C'est une conséquence de l'évolution historique des coûts relatifs de la main-d'œuvre et de la matière. Jusqu'à la Seconde Guerre mondiale, le coût de la main-d'œuvre était assez faible tandis que le prix des matériaux – et tout particulièrement de l'acier – était très […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ponts/#i_95010

PORTUGAL

  • Écrit par 
  • Roger BISMUT, 
  • Cristina CLIMACO, 
  • Michel DRAIN, 
  • José-Augusto FRANÇA, 
  • Michel LABAN, 
  • Jorge MORAÏS-BARBOSA, 
  • Eduardo PRADO COELHO
  •  • 40 038 mots
  •  • 27 médias

Dans le chapitre « De l'esthétique des Lumières à l'art contemporain »  : […] Le 1 er  novembre 1755, Lisbonne, ville d'un quart de million d'habitants, fut détruite par un tremblement de terre d'une ampleur jamais enregistrée et dévorée par un incendie monstrueux. Dix mille morts, des pertes incalculables, la terreur, la misère, mais aussi une réaction étonnante qui conduisit à la reconstruction, voire à la « re-création » de la capitale disparue. Jean V était mort depuis […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/portugal/#i_95010

SANTOS DE CARVALHO EUGENIO DOS (1711-1760)

  • Écrit par 
  • Robert FOHR
  •  • 91 mots

Après le tremblement de terre de Lisbonne en 1755, Dos Santos fut chargé par le marquis de Pombal de la reconstruction de la capitale, sous la responsabilité de l'ingénieur Manuel de Maia. La régularité de son plan quadrillé, aux rues à angle droit, inspiré d'une base navale anglaise de Minorque, l'austérité de ses immeubles d'habitation uniformes, avec locaux commerciaux au rez-de-chaussée, l'ont […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eugenio-dos-santos-de-carvalho/#i_95010

SIZA ALVARO (1933- )

  • Écrit par 
  • François CHASLIN
  •  • 1 103 mots

Alvaro Siza Vieira est né en 1933 au Portugal à Matosinhos ; il est l'une des grandes figures de l'architecture contemporaine. De 1949 à 1955, il étudie à l'École supérieure des beaux-arts de Porto. Alors sous la direction de Carlos Ramos et de Fernando Távora, l'établissement connaît une profonde rénovation qui amorce ce courant appelé par l'historien de l'architecture Kenneth Frampton le « régio […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alvaro-siza/#i_95010

TAGE

  • Écrit par 
  • Suzanne DAVEAU
  •  • 297 mots

Des quatre grands fleuves du versant atlantique de la péninsule Ibérique, le Tage est le plus long (1 007 km). Son bassin, limité au nord par la cordillère centrale, au sud par les monts de Tolède, est relativement peu étendu (81 600 km 2 ). Né à 150 kilomètres de la Méditerranée, le fleuve coule vers l'ouest à travers le bassin tertiaire de la Nouvelle-Castille, le socle hercynien de la Meseta, p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tage/#i_95010

TERZI FILIPPO (1529-1597)

  • Écrit par 
  • Robert FOHR
  •  • 133 mots

Après avoir travaillé comme ingénieur sur les fortifications de Pesaro, Senigalia et Urbin, ce Bolonais se mit au service du roi du Portugal (1576). Devenu architecte de Philippe II d'Espagne (1580), Filippo Terzi participa aux décorations de l'entrée du roi à Lisbonne (1581). Dans cette ville il entreprit, en 1582, son œuvre majeure, l'église São Vicente de Fora (achevée en 1605), mélange origina […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/filippo-terzi/#i_95010

TSUNAMIS

  • Écrit par 
  • Yves GAUTIER, 
  • Hélène HÉBERT, 
  • Philippe HEINRICH
  •  • 3 598 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « L'alerte et la prévention »  : […] Le premier système d'alerte pour les côtes du Pacifique a été installé en 1968 à Hawaii. Il est fondé sur l'analyse des ondes sismiques et sur l'observation des hauteurs d'eau. Les ondes sismiques se propageant beaucoup plus vite que les ondes hydrauliques, la détection rapide des premières peut servir à alerter de l'arrivée du tsunami. Sur ce principe, les données des réseaux sismiques sont util […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tsunamis/#i_95010

VICENTE DE OLIVEIRA MATEUS (1710-1786)

  • Écrit par 
  • Robert FOHR
  •  • 84 mots

Élève de Federico Ludovici, Vicente de Oliveira, l'un des meilleurs représentants du style rococo portugais, commença la reconstruction de l'église du Carmel à Lisbonne (détruite par le tremblement de terre de 1755), et, en collaboration avec R. Manuel dos Santos, édifia la basilique d'Estrela, inspirée de Saint-Pierre de Rome (1779-1780). Son chef-d'œuvre demeure le palais de Queluz (1747-1752), […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mateus-vicente-de-oliveira/#i_95010

Voir aussi

Pour citer l’article

Albert-Alain BOURDON, Michel DRAIN, « LISBONNE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 17 janvier 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/lisbonne/