SANGALLO LES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Villa de Laurent de Médicis, Poggio a Caiano

Villa de Laurent de Médicis, Poggio a Caiano
Crédits : Bridgeman Images

photographie

San Biagio, Montepulciano

San Biagio, Montepulciano
Crédits : Bridgeman Images

photographie


Le surnom de Sangallo fut donné à une famille d'architectes toscans, les Giamberti, parce qu'ils étaient établis, à Florence, près de la Porta San Gallo.

Sculpteur sur bois dans sa jeunesse, Giuliano (1443-1516) fait un premier séjour à Rome, avant 1479, et travaille ensuite comme ingénieur militaire, créant les fortifications d'Ostie, de Poggio Imperiale, de Borgo San Sepolcro. Comme Brunelleschi, un demi-siècle plus tôt, avait renouvelé le type du palais florentin, Sangallo renouvelle celui de la villa avec Poggio a Caiano (commencée en 1480), dont l'ordonnance, le portique, l'insertion entre jardins et vergers répondent à la poétique humaniste qui était celle de Laurent de Médicis. L'église Santa Maria delle Carceri, à Prato (1485-1490), sur plan en croix grecque, est également une innovation décisive et représente l'aboutissement des recherches de Brunelleschi sur les plans centrés. Ces deux œuvres font de Sangallo l'initiateur du classicisme à Florence. Il y donne encore les plans de la sacristie de Santo Spirito et de son vestibule (achevé par Cronaca). Après la mort de Laurent le Magnifique (1492), Giuliano part pour Rome, où il exécute le plafond de Sainte-Marie-Majeure, donne les plans du cloître de Saint-Pierre-aux-Liens, fait des projets pour la nouvelle basilique Saint-Pierre et pour des aménagements au château Saint-Ange. Il conçoit également, pour le roi de Naples, Ferdinand d'Aragon, un palais grandiose qui ne sera pas réalisé. Giuliano da Sangallo a laissé un précieux recueil de dessins d'architecture qui témoigne de ses nombreuses curiosités, puisqu'on y trouve des relevés de monuments antiques, des plans d'après Brunelleschi (notamment la rotonde de Sainte-Marie-des-Anges) et même celui de Sainte-Sophie de Constantinople, emprunté au « carnet de voyage » d'un grand connaisseur de l'époque, Cyriaque d'Ancône.

Villa de Laurent de Médicis, Poggio a Caiano

Villa de Laurent de Médicis, Poggio a Caiano

Photographie

Villa de Laurent de Médicis, Poggio a Caiano (Italie). Architecte : Giuliano da Sangallo. 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Antonio le Vieux (1455-1534), frère de Giuliano, est comme lui ingénieur militaire et [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : maître assistant à la faculté des lettres et sciences humaines de Paris

Classification


Autres références

«  SANGALLO LES  » est également traité dans :

ARCHITECTURE (Thèmes généraux) - L'architecte

  • Écrit par 
  • Florent CHAMPY, 
  • Carol HEITZ, 
  • Roland MARTIN, 
  • Raymonde MOULIN, 
  • Daniel RABREAU
  •  • 16 573 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « L'architecte démiurge »  : […] Dès le milieu du xvi e siècle, en Italie d'abord, puis dans tous les pays gagnés par l'humanisme, la position sociale de l'architecte est bien affirmée. Que l'on pense par exemple à Philibert de l'Orme faisant graver son portrait en frontispice du Premier Tome de l'architecture (1567). Il est remarquable de voir l'architectu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/architecture-themes-generaux-l-architecte/#i_9808

DELORME PHILIBERT (1514-1570)

  • Écrit par 
  • Françoise BOUDON
  •  • 4 219 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Architecture traditionnelle et architecture moderne »  : […] Débarrassée de son fiel et remise dans une perspective historique large, la relation que Philibert entretient avec le monde des maçons apparaît aujourd'hui comme une des clés pour comprendre son œuvre et la resituer correctement dans l'histoire. Les travaux de J. M. Pérouse de Montclos sur la place de la stéréotomie dans l'architecture classique française l'ont montré. Si Delorme, le père de la st […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/philibert-delorme/#i_9808

MÉCÉNAT DE JULES II - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Barthélémy JOBERT
  •  • 296 mots

1503 Bramante est chargé de la reconstruction de la basilique Saint-Pierre. Le chantier, inauguré en 1506, sera en activité tout au long du xvi e  siècle, divers architectes en ayant repris la direction et modifié successivement le projet initial : Raphaël, Baldassare Peruzzi, Antonio da Sangallo, Michel-Ange, Vignole e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mecenat-de-jules-ii-reperes-chronologiques/#i_9808

MICHEL-ANGE (1475-1564)

  • Écrit par 
  • Martine VASSELIN
  •  • 12 223 mots
  •  • 15 médias

Dans le chapitre « L'architecte et l'expert »  : […] L'architecture de Michel-Ange possède les mêmes caractères que sa sculpture. Le premier est la plasticité de ses constructions et projets, qui l'amène à réduire à presque rien les surfaces murales lisses et à articuler richement les parois par des bandes saillantes, des pilastres, des niches et des fausses fenêtres, des corniches et des entablements aux frises finement sculptées. L'édifice est co […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/michel-ange/#i_9808

Pour citer l’article

Renée PLOUIN, « SANGALLO LES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-sangallo/