LE MÉPRIS, film de Jean-Luc Godard

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Adapté du roman d'Alberto Moravia (Il Disprezzo, 1954), qui décrit la préparation du tournage de L'Odyssée d'Homère par un producteur italien et un réalisateur autrichien, le sixième long-métrage de Jean-Luc Godard – et son film le plus « classique » – ouvre sur une analyse personnelle de la situation du cinéma en 1963, à l'heure des superproductions internationales. Godard utilise le mythe de Brigitte Bardot, alors au faîte de sa gloire, qui interprète Camille, la femme du scénariste joué par Michel Piccoli, lequel accède à cette occasion au vedettariat. Il confie le rôle du réalisateur à Fritz Lang, alors que, dans le roman initial, Moravia avait pensé à G. W. Pabst pressenti par la société italienne Lux Films pour réaliser L'Odyssée avec Kirk Douglas dans le rôle d'Ulysse. Godard, que l'on retrouve sous les traits de l'assistant-réalisateur du maître, est l'un des cinéastes de la Nouvelle Vague les plus cinéphiles. Le roman de Moravia lui offre l'occasion de réaliser un film sur le cinéma, ou plus exactement sur les conditions de tournage d'un film, comme Vincente Minnelli avait pu le faire dans Les Ensorcelés (The Bad and the Beautiful, 1952) ou Quinze Jours ailleurs (Two Weeks in Another Town, 1962).


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages


Écrit par :

  • : professeur à l'université de Paris-III-Sorbonne nouvelle

Classification


Autres références

«  LE MÉPRIS, Jean-Luc Godard  » est également traité dans :

LE MÉPRIS (J.-L. Godard), en bref

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 226 mots

Jean-Luc Godard adapte un roman psychologique d'Alberto Moravia, Le Mépris (1954). La presse s'empare de l'événement. Non pas à cause de Moravia, mais parce que « l'enfant terrible de la Nouvelle Vague » tourne avec Brigitte Bardot, star devenue « mythe », à qui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-mepris/#i_37147

PARLANT (CINÉMA) - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Michel CHION
  •  • 3 247 mots

1899 États-Unis. Th e Astor Tramp , « picture song » de Thomas Edison. Bande filmée destinée à être accompagnée d'une chanson chantée en salle (derrière l'écran) par des artistes invités. 1900 France. Présentation par Clément Maurice du Phono-Cinéma-Théâtre à l’'Exposition universelle. Au programme, une scène d' Ham l et interprétée par Sarah Bernhardt, une autre de Cyrano de Bergerac avec C […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/parlant-cinema-reperes-chronologiques/#i_37147

Pour citer l’article

Michel MARIE, « LE MÉPRIS, film de Jean-Luc Godard », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 05 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-mepris-jean-luc-godard/