FONTANA LAVINIA (1552-1614)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Liée à l'école maniériste, Lavinia Fontana fut l'une des plus importantes portraitistes de Bologne à la fin du xvie siècle. Elle fut aussi l'une des premières femmes à exécuter de grandes commandes publiques.

Née à Bologne en 1552, Lavinia Fontana étudie la peinture maniériste auprès de son père, Prospero Fontana (1512 env.-1597), représentant mineur de l'école bolognaise. Vers la fin des années 1570, la jeune fille se fait connaître dans la ville par ses portraits, notamment l'Autoportrait au clavecin (1577, académie de Saint-Luc à Rome) et le très formaliste Famille Gozzadini (1584, pinacothèque de Bologne). L'attention qu'elle porte au détail rappelle le travail d'une autre représentante de la Renaissance originaire du nord de l'Italie, Sofonisba Anguissola. Les toiles de Lavinia Fontana sont admirées pour leurs couleurs éclatantes et la précision des vêtements et des bijoux que portent ses modèles.

Lavinia Fontana peint également de nombreux tableaux religieux, comme en témoignent le remarquable Noli me tangere (1581, Offices de Florence) et les célèbres retables réalisés pour les églises de sa ville natale. Lavinia Fontana peint en outre un retable, une Sainte Famille (1589), pour le palais de l'Escorial à Madrid, puis la Vision de saint Hyacinthe (1600 env., basilique Sainte-Sabine à Rome), œuvre commandée par le cardinal d'Ascoli. Le travail de Lavinia Fontana est alors introduit à Rome, où elle s'installe dès 1603 pour continuer à peindre portraits et retables. En 1604, l'artiste réalise le retable représentant le Martyre de saint Étienne, destiné à la basilique Saint-Paul-hors-les-Murs de Rome, qui sera détruit lors de l'incendie de 1823. La Visite de la reine de Saba à Salomon (1600 env., Galerie nationale de Londres, à Dublin) demeure sa toile à caractère narratif la plus ambitieuse. Lavinia Fontana voit son talent récompensé par son élection à l'Académie romaine, distinction rare pour une femme.

En 1577, Lavinia Fontana épouse le peintre Gian Paolo Zappi. Après son mariage, elle signera certaines de ses œuvres de son nom marital. Bénéficiant de la protection de la famille de Grégoire XIII, elle réalise le portrait de nombreuses figures de la cour papale. Lavinia Fontana s'éteint le 11 août 1614, à Rome.

—  Universalis

Classification

Pour citer l’article

« FONTANA LAVINIA - (1552-1614) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 février 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/lavinia-fontana/