LA BATAILLE D'ALGER, film de Gillo Pontecorvo

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Hormis quelques rares tentatives, le cinéma français a occulté la guerre d'Algérie, qui demeure à divers égards un contentieux ouvert. Le Petit Soldat, plaidoyer antimilitariste de Jean-Luc Godard, sera interdit en 1960. Élise, ou la Vraie Vie (1969), de Michel Drach, n'aborde la question que de façon connexe. Quant à Avoir 20 ans dans les Aurès (1971) de René Vautier, il n'obtiendra son visa d'exploitation qu'à la suite d'une grève de la faim de son réalisateur. Enfin, Yves Boisset fut lui aussi victime des pires tracas de la part du ministère des Armées lors du tournage de R.A.S. (1973).

Le réalisateur de La Bataille d'Alger (La battaglia di Algeri, 1966), Gillo Pontecorvo, a d'abord été correspondant, à Paris, de plusieurs journaux italiens, avant de devenir l'assistant d'Yves Allégret et de Mario Monicelli. Lorsqu'il envisage, en pleine guerre d'Algérie, de réaliser un film sur les événements, il a déjà deux longs-métrages ambitieux à son actif : Un dénommé Squarcio (La grande strada azzura, 1957), avec Yves Montand, et Kapo (1960), qui témoignent de son goût pour les films populaires à portée politique. Un an de préparation et quatre mois de tournage en extérieurs seront nécessaires à la réalisation de La Bataille d'Alger, une coproduction italo-algérienne supervisée par Alger. Couronné à Venise en 1966, le film sera loué pour le réalisme de la reconstitution de cet épisode essentiel de la guerre. Interdit à sa sortie en France, il sera mis à l'affiche en 1970, puis retiré pour n'être projeté régulièrement qu'après 1971.


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : maître de conférences, sociologue à l'université de Paris-III-Sorbonne nouvelle

Classification


Autres références

«  LA BATAILLE D'ALGER, Gillo Pontecorvo  » est également traité dans :

PONTECORVO GILLO (1919-2006)

  • Écrit par 
  • Jean A. GILI
  •  • 834 mots

Né à Pise en 1919 dans une famille juive aisée, le réalisateur Gillo Pontecorvo fuit le fascisme et s'installe en France après l'instauration dans son pays des lois raciales de 1938. Diplômé de chimie, il gagne sa vie comme correspondant de plusieurs journaux italiens. Il fréquente les milieux antifascistes, d'abord à Paris, puis sur la Côte d'Azur. Rentré en Italie pour participer à la Résistance […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gillo-pontecorvo/#i_38260

Pour citer l’article

Kristian FEIGELSON, « LA BATAILLE D'ALGER, film de Gillo Pontecorvo », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 07 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-bataille-d-alger/