BARTH KARL (1886-1968)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Karl Barth, dogmaticien protestant suisse, né et mort à Bâle, inaugure en 1919 la théologie contemporaine en redécouvrant la transcendance du Dieu tout autre par rapport à la culture, à la morale, à l'histoire et au sentiment. De 1932 à 1964, il écrit une monumentale dogmatique, ecclésiale, christologique et trinitaire. Il exerce à partir de 1933 un ministère prophétique face aux événements politiques, sociaux et internationaux. Sa culture, sa combativité, son humour font de ce dogmaticien l'une des personnalités les plus influentes du xxe siècle.

L'œuvre de Barth se développe comme un fleuve à partir d'un goulet d'étranglement. L'homme ne peut rien dire sur Dieu qui ne soit la projection de ses craintes ou de ses aspirations purement humaines, à moins que Dieu lui-même ne se révèle dans une Parole vivante : Jésus-Christ (attestée par la parole écrite de ses témoins, prophètes et apôtres, la Bible), telle que notre propre parole en devienne l'écho, attentif et libéré, cru et résolu. Si Dieu le créateur a ainsi parlé dans l'action de la réconciliation, désormais l'homme n'est jamais sans Dieu, puisque Dieu se manifeste comme n'étant jamais sans l'homme. La Parole de Dieu précède, car sans elle rien d'humain ne saurait s'élever jusqu'à Dieu. Mais tout l'humain, et le cosmos en son entier, correspond à cette Parole, qui est son approbation créatrice, son partenaire dans l'alliance éternelle et sa destination dernière. La théologie est ainsi une tâche à la fois solitaire et universelle. Elle est solitaire, car la théologie doit joyeusement consentir à n'être qu'une assurance de la foi en la Parole de Dieu. Elle est universelle, car la théologie peut affirmer, à cause du oui de Dieu au monde, ce à quoi la culture humaine ne peut jamais qu'aspirer de manière indéfiniment ambiguë.

Parlant de la musique de Mozart, qui fut la tonalité accompagnatrice de son œuvre entière, Karl Barth écrit : « Le centre de Mozart n'est pas l'équilibre, la neutralité et, pour finir, l'indiffér [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 6 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  BARTH KARL (1886-1968)  » est également traité dans :

BAPTÊME

  • Écrit par 
  • Louis-Marie CHAUVET, 
  • Jean DANIÉLOU
  •  • 3 429 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le baptême des enfants »  : […] Malgré son vigoureux rejet par le théologien réformé Karl Barth, la pratique du pédobaptisme n'est généralement pas contestée par les Églises dans sa légitimité théologique. C'est son opportunité pastorale qui pose question. Deux grandes tendances s'affrontent. La première en conteste la généralisation, héritée d'une chrétienté établie dans une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bapteme/#i_4079

BARMEN CONFESSION DE FOI DE (1934)

  • Écrit par 
  • Jean-Louis KLEIN
  •  • 485 mots
  •  • 1 média

Déclaration de l'Église confessante d'Allemagne contre le nazisme et contre l'emprise qu'il voulait exercer sur le protestantisme allemand. L'arrivée au pouvoir de Hitler, en janvier 1933, déchira ce dernier. Le 25 avril 1933, une « Église évangélique de la nation allemande » est créée qui entend regrouper les « chrétiens […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/confession-de-foi-de-barmen/#i_4079

CALVINISME

  • Écrit par 
  • Jean CADIER, 
  • André DUMAS
  •  • 4 229 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La pensée calviniste »  : […] L'œuvre la plus importante de la théologie réformée est celle de Karl Barth, bien qu'il s'écarte quelque peu de la position traditionnelle, en particulier sur l'élection. Synthèse originale et puissante, sa Dogmatique propose une théologie de la transcendance de la parole de Dieu, de la grâce. Elle montre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/calvinisme/#i_4079

DIEU - L'affirmation de Dieu

  • Écrit par 
  • Claude GEFFRÉ
  •  • 7 985 mots

Dans le chapitre « Un Dieu trop humain ? »  : […] personnaliste. On pourrait situer ici l'effort de la Dogmatique de Barth qui défend lui-même un objectivisme théologique, mais au sens où, par la Révélation, Dieu se donne vraiment à l'homme comme un objet à connaître. Cependant, c'est surtout Rudolf Bultmann qui a montré comment la connaissance de Dieu échappe au schéma « sujet-objet » de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dieu-l-affirmation-de-dieu/#i_4079

ENFERS ET PARADIS

  • Écrit par 
  • Olivier CLÉMENT, 
  • Mircea ELIADE
  •  • 6 319 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Orient et Occident »  : […] au xxe siècle le grand théologien réformé Karl Barth affirme que seul le Christ est doublement prédestiné, à mourir et à ressusciter, pour le salut de tous : version nouvelle de l'« apocatastase », mais qui fait peu de place à la liberté humaine. En Europe occidentale, au xixe […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/enfers-et-paradis/#i_4079

L'ESSENCE DU CHRISTIANISME, Ludwig Feuerbach - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Francis WYBRANDS
  •  • 754 mots

Dans le chapitre « Marx critique de Feuerbach »  : […] sentiment est le rêve les yeux ouverts ; la religion est le rêve de la conscience éveillée ; le rêve est la clef des mystères de la religion. » Les critiques de Marx, dans ses Thèses de 1848, lui reprochant « de faire abstraction du cours de l'histoire et de traiter le sentiment religieux comme une réalité en soi, en présupposant un individu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/l-essence-du-christianisme/#i_4079

FEUERBACH LUDWIG (1804-1872)

  • Écrit par 
  • Henri ARVON, 
  • Universalis
  •  • 2 258 mots

Dans le chapitre « Feuerbach et Marx »  : […] Dans La Théologie et l'Église (1928), Karl Barth fait ressortir que l'anthropologie de Feuerbach est conforme à la vieille tradition chrétienne. La recherche du bonheur terrestre n'interdit pas l'obtention du salut éternel. Bien au contraire, « quiconque renie l'ici-bas de l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ludwig-feuerbach/#i_4079

PRÉDESTINATION

  • Écrit par 
  • André DUMAS
  •  • 2 877 mots

Dans le chapitre « La théologie contemporaine »  : […] de Dieu comme personne élective, libre et aimante. La Dogmatique de Karl Barth consacre un tome entier à la doctrine de l'élection, rattachée non à la doctrine du salut, mais à la doctrine de Dieu elle-même. Selon Barth, la double prédestination est avant tout vécue par Jésus-Christ, qui est à la fois le Dieu qui élit et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/predestination/#i_4079

PROTESTANTISME - Problèmes contemporains

  • Écrit par 
  • Jean BAUBÉROT
  •  • 3 708 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les théologies issues du christianisme social »  : […] Des études, comme celle de F. W. Marquardt notamment, ont rappelé l'enracinement de la théologie de Karl Barth dans le christianisme social. Cependant, le barthisme s'est d'abord constitué, après la Première Guerre mondiale, contre ce mouvement, auquel il reprochait un certain « immanentisme ». La lutte contre le nazisme et la Seconde […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/protestantisme-problemes-contemporains/#i_4079

Voir aussi

Pour citer l’article

André DUMAS, « BARTH KARL - (1886-1968) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 novembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/karl-barth/