CLÉMENT VII, JULES DE MÉDICIS (1478-1534) pape (1523-1534)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Né à Florence, Jules de Médicis dut à la faveur de son cousin germain, Léon X, d'être archevêque de Florence et cardinal dès 1513 ; huit autres sièges (ou revenus) épiscopaux lui furent attribués, non successivement mais simultanément, jusqu'à son élection pontificale.

La politique européenne fut la préoccupation première de Clément VII, l'Italie étant le principal enjeu dans la compétition qui opposait alors François Ier et Charles Quint. En jouant, après quelques hésitations, la carte du roi de France, le pape s'attire l'hostilité de l'empereur, qui soutient les mouvements de sédition au sein des États pontificaux. L'échec de la diplomatie de Clément VII est patent lorsque ceux-ci sont envahis par les troupes des Colonna, ses rivaux immédiats, et par les lansquenets impériaux. L'occupation et le pillage durent près de deux ans (1526-1527). Les manières diverses — stupéfaction, terreur, contrition, ironie, action de grâces — avec lesquelles est accueillie, selon les milieux, la nouvelle du « sac de Rome » sont déjà un reflet des divisions religieuses de l'ancienne chrétienté, où le prestige de la papauté est fortement atteint.

Après être resté enfermé plus de six mois au château Saint-Ange, Clément VII réussit à conclure un traité de paix avec l'empereur (nov. 1527) ; une coalition de presque toute l'Europe non allemande oblige, en effet, ce dernier à des concessions, mais la prédominance espagnole sur l'Italie ne s'en trouve pas moins consolidée. Le couronnement impérial de Charles Quint par le pape à Bologne en 1530 symbolise la réconciliation officielle ; cela n'empêchera pas Clément VII de cultiver ses relations avec la monarchie française, notamment en obtenant le mariage de sa parente Catherine avec le futur Henri II.

La fragilité des alliances politiques de Clément VII explique pour une part la timidité et les insuffisances de ses interventions dans le domaine proprement religieux. En Allemagne, ses options anti-impérialistes com [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  CLÉMENT VII, JULES DE MÉDICIS (1478-1534) pape (1523-1534)  » est également traité dans :

ROYAUME-UNI - Histoire

  • Écrit par 
  • Bertrand LEMONNIER, 
  • Roland MARX
  •  • 43 250 mots
  •  • 65 médias

Dans le chapitre « L'âge des réformes »  : […] Rien n'annonce l'âge des réformes sous Henri VII ou dans les premières décennies du règne de Henri VIII , monté sur le trône en 1509. Au contraire, ces souverains ont lutté contre les héritiers des lollards et contre les thèses luthériennes, au moment où elles se sont propagées en provenance du continent : Henri VIII les a personnellement réfutées dans un écrit qui lui vaut en 1521, du pape Léon  […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/royaume-uni-histoire/#i_80127

RUBÉNI DAVID (1483 env.-env. 1538)

  • Écrit par 
  • Gérard NAHON
  •  • 748 mots

Diplomate juif qui affirmait être l'ambassadeur d'un royaume juif de Khaibar en Arabie ( ?) auprès du pape Clément VII et qui visita les cours pontificale et portugaise, ainsi que plusieurs cités italiennes, afin de conclure une alliance entre la chrétienté et les Juifs contre les Turcs. David Rubéni se prétendait le fils du roi Salomon et le frère du roi Joseph qui régnait sur les tribus de Ruben […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/david-rubeni/#i_80127

SCHISME D'OCCIDENT (GRAND)

  • Écrit par 
  • Marcel PACAUT
  •  • 1 039 mots
  •  • 1 média

C'est en 1378 que surgit dans l'histoire de l'Église ce qu'on appelle le Grand Schisme d'Occident, qui dura près de quarante ans et qui fut consécutif à une double élection pontificale. En 1377, en effet, le pape Grégoire XI avait quitté Avignon, où la papauté était établie depuis les années 1310, et s'était réinstallé à Rome. À sa mort, survenue l'année suivante, on pouvait croire qu'un Français […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/schisme-d-occident-grand/#i_80127

Pour citer l’article

André DUVAL, « CLÉMENT VII, JULES DE MÉDICIS (1478-1534) - pape (1523-1534) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 24 avril 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/jules-de-clement-vii/