GALBRAITH JOHN KENNETH (1908-2006)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Économiste original, original tout court pour ne pas dire excentrique, tel fut John Kenneth Galbraith qui s'est éteint le 29 avril 2006. Il était né le 15 octobre 1908 à Iona Station, une petite ville de l'Ontario, au sud-ouest d'Ottawa (Canada). Après des études à Toronto, il part à Berkeley en Californie pour y effectuer un doctorat (Ph.D. aux États-Unis) portant sur l'agriculture. Il commence ensuite une carrière d'enseignant, d'écrivain et de polémiste, au cours de laquelle il fait montre à la fois d'une grande et constante conviction, d'une réelle rigueur intellectuelle et d'un profond sens de l'humour.

Un économiste critique

Professeur à Harvard de 1948 à 1971, il s'installe en Nouvelle-Angleterre où il cultive un style de vie très « Angleterre ancienne », affichant un certain détachement, tout en maintenant dans les rapports humains une permanente politesse. Jusqu'à la fin, il dénoncera ce qu'il considère comme les deux erreurs que ne doivent pas commettre dans leur vie les économistes : la première est de se laisser aller à ce qu'il appelle le syndrome de Belmont, du nom de la banlieue de Boston où résident la plupart des professeurs à Harvard. Le syndrome de Belmont consiste à vivre aux crochets du contribuable en pontifiant et en publiant des articles incompréhensibles dans des revues prestigieuses mais vaines. La seconde erreur est d'accepter l'action politique en le faisant de façon convenue, avec comme seul objectif de flatter les puissants. Galbraith prend comme exemple de cette attitude celle des conseillers économiques qui ont encensé Alan Greenspan, président de la Fed pendant près de vingt ans, sans jamais oser dire que sa politique monétaire était dangereuse.

Il connaît une certaine notoriété après la publication en 1958 de son livre The Affluent Society (L'Ère de l'opulence). En 1967, la parution de New Industrial State (Le Nouvel État industriel) achève de faire sa réputation d'économiste hétérodoxe. Ses thèses se rattachent de fait à un double héritage : celui de [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages


Écrit par :

Classification


Autres références

«  GALBRAITH JOHN KENNETH (1908-2006)  » est également traité dans :

LE NOUVEL ÉTAT INDUSTRIEL, John Kenneth Galbraith - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Anne-Sophie FRAISSE
  •  • 1 013 mots
  •  • 1 média

The New Industrial State (Le Nouvel État industriel) constitue l'ouvrage majeur et central d'une trilogie qui tente de construire une vision d'ensemble des réalités économiques contemporaines. John Kenneth Galbraith (1908-2006) y présente l'économie américaine comme un système dualiste partagé entre une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-nouvel-etat-industriel/#i_5242

CRISES ÉCONOMIQUES

  • Écrit par 
  • Jean-Charles ASSELAIN, 
  • Anne DEMARTINI, 
  • Pascal GAUCHON, 
  • Patrick VERLEY
  •  • 21 774 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « Retour de la crise ? »  : […] Beaucoup d'analystes discernent cependant, au sein de la reprise actuelle, de nombreux déséquilibres qui les conduisent à cette conclusion inquiétante : la vraie crise est devant nous. Tel est le point de vue que développe John Kenneth Galbraith. Il note de grandes ressemblances entre le début des années 1980 et la fin des années 1920 : envolée des cours boursiers, gonflement de la « bulle financ […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/crises-economiques/#i_5242

CRISES FINANCIÈRES - Krachs boursiers

  • Écrit par 
  • Christophe BOUCHER
  •  • 4 280 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre « L'intervention des autorités monétaires et la détection des bulles spéculatives »  : […] Cet enchaînement n'est cependant pas inévitable si les autorités monétaires interviennent de manière forte et rapide. Ainsi, en octobre 1987, la Réserve fédérale (la banque centrale américaine) avait massivement injecté des liquidités. Entre 2001 et 2003, elle a fait passer les taux d'intérêt de 6,5 p. 100 à 1 p. 100. De 1929 à 1931, elle avait également réduit les taux d'intérêt de 6 p. 100 à 1, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/crises-financieres-krachs-boursiers/#i_5242

INNOVATION

  • Écrit par 
  • Abdelillah HAMDOUCH
  •  • 8 852 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le modèle de la « big science » »  : […] Ces analyses seront systématisées plus tard par John Kenneth Galbraith dans Le Nouvel État industriel (1967), où il analyse les structures et l'évolution du capitalisme américain moderne. Pour lui, l'innovation « rationalisée » (de même que la gestion des grandes entreprises) relève désormais essentiellement de spécialistes formés et compétents (formant ce qu'il appelle la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/innovation/#i_5242

Voir aussi

Pour citer l’article

Jean-Marc DANIEL, « GALBRAITH JOHN KENNETH - (1908-2006) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 04 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/john-kenneth-galbraith/