JEUX DE PIONS

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Thaayam

Thaayam
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Komikan

Komikan
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Jeu des vingt cases

Jeu des vingt cases
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Tab wa-duk

Tab wa-duk
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin


Les jeux de pions relèvent de la famille des jeux intellectuels, c'est-à-dire qu'ils font appel à la réflexion, si limitée soit-elle, et non à la motricité du corps. Un jeu de pions exige au moins deux joueurs, un « tablier » qui se réduit à un diagramme de jeu (ou « pavage »), des pions et, pour certains de ces jeux, un générateur de hasard (dés, par exemple). Chaque jeu de pions se caractérise par un système de règles propres qui en fixe le déroulement.

Une immense variété de jeux répond à cette première définition. Aux jeux de pions traditionnels, tels que dames, échecs, backgammon, jeu de l'oie, awélé, petits chevaux (ludo), s'ajoutent désormais de très nombreux jeux « commerciaux », inventés depuis moins d'un siècle et dont les innovations contrastent fortement avec les millénaires d'immobilisme qui ont précédé.

« Jeux de pions » n'est pas, en français, une expression ayant reçu un large assentiment. En fait, notre langue a quelques difficultés à rendre ce que les Britanniques appellent board games et les Allemands Brettspiele. « Jeux de tablier », au sens classique mais vieilli de « plateau de jeu de pions » et, à l'origine, « piste de trictrac », serait une traduction plus exacte. Encore faut-il observer que l'expression anglaise board games, si répandue soit-elle aujourd'hui, est assez récente, et qu'on en doit l'emploi systématique à Harold R. J. Murray, et tout particulièrement à son livre A History of Board Games other than Chess (Oxford, 1952). Stewart Culin (1858-1929), le plus grand spécialiste des jeux avant Murray, n'employait cette expression que très occasionnellement, usant d'autres vocables qui montrent d'ailleurs qu'il n'avait pas une notion très claire de cette catégorie de jeux.

Murray avait conscience d'innover quelque peu en choisissant de nommer board games la famille des jeux de pions qu'il se proposait de décrire et de classer. En cela, il ne faisait que décalquer l'allemand, qui connaissait depuis longtemps le ter [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 7 pages




Écrit par :

  • : licencié ès lettres, ingénieur du Conservatoire national des arts et métiers, historien du jeu

Classification


Autres références

«  JEUX DE PIONS  » est également traité dans :

ABALONE

  • Écrit par 
  • Thierry DEPAULIS
  •  • 462 mots
  •  • 1 média

Abalone est un jeu de pions original inventé en 1987 et commercialisé l'année suivante par deux Français, Michel Lalet et Laurent Lévi, au terme d'un parcours exemplaire mais semé d'embûches. « Abalone » et non « l'abalone », car il s'agit d'une marque déposée dont le nom est à la fois celui d'un coquillage (une variété d'ormeau) et un composé de l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/abalone/#i_85763

ANGE PROBLÈME DE L'

  • Écrit par 
  • Jean-Paul DELAHAYE
  •  • 567 mots

Certains problèmes de jeux possèdent des énoncés si simples que ce sont de véritables problèmes de mathématiques pures. C'est le cas du « problème de l'ange » qui appartient à une catégorie d'énigmes inventée par David Silverman et Richard Epstein à la fin des années 1940. Ce problème a été résolu en 2006-2007 simultanément par quatre chercheurs : […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/probleme-de-l-ange/#i_85763

BACKGAMMON

  • Écrit par 
  • Thierry DEPAULIS
  •  • 856 mots
  •  • 3 médias

Le backgammon est un jeu d'origine anglaise qui oppose deux joueurs de part et d'autre d'un tablier comportant vingt-quatre flèches ou cases. Chaque joueur, muni de quinze pions blancs ou noirs selon son camp, s'efforce de conduire ceux-ci de leur point de départ à l'opposé du tablier en respectant les valeurs affichées par deux dés qui déterminen […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/backgammon/#i_85763

DAMES CHINOISES

  • Écrit par 
  • Thierry DEPAULIS
  •  • 682 mots
  •  • 1 média

Dans la famille des jeux de pions, les dames chinoises ont ceci de paradoxal que ce jeu n'est ni une variante des dames ni, autant que l'on sache, un jeu chinois. Son appellation est sans doute à porter au crédit d'un inventeur américain qui déposa, vers 1930, le nom Chinese Checkers pour un jeu qui était clairement une adaptation du halma, au poin […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dames-chinoises/#i_85763

DAMES JEU DE

  • Écrit par 
  • Thierry DEPAULIS
  •  • 1 854 mots
  •  • 3 médias

Bien injustement considéré comme une version simplifiée des échecs, le jeu de dames représente en fait la forme classique et pure d'un jeu d'affrontement sur tablier orthonormé, où deux joueurs s'opposent en cherchant à capturer les pions de l'autre jusqu'à rendre impossible tout mouvement. Cette simplicité apparente recèle en fait des trésors de s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jeu-de-dames/#i_85763

ÉCHECS JEU D'

  • Écrit par 
  • François LE LIONNAIS, 
  • Jean-Michel PÉCHINÉ
  • , Universalis
  •  • 9 245 mots
  •  • 36 médias

Au sein de la famille – vaste, variée et mal définie – des jeux, les échecs peuvent être rangés dans la catégorie des jeux de combinaisons à information complète. Un préjugé tenace, inspiré sans doute par le recueillement des joueurs, ne voit souvent en eux qu'une distraction convenant à des tempéraments paisibles, voire lymphatiques. L'expérience […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jeu-d-echecs/#i_85763

JEU DE L'OIE

  • Écrit par 
  • Thierry DEPAULIS
  •  • 974 mots

Jeu de parcours où l'on déplace des pions en fonction des résultats de deux dés, le jeu de l'oie constitue sans doute l'exemple le plus simple de sa catégorie. Dans sa forme « canonique », le jeu comprend 63 cases disposées en spirale enroulée vers l'intérieur et comportant un certain nombre d'« accidents ». Le but est d'arriver le premier à la der […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jeu-de-l-oie/#i_85763

MANCALAS

  • Écrit par 
  • Thierry DEPAULIS
  •  • 1 855 mots
  •  • 2 médias

Les mancalas, nom collectif retenu par les anthropologues, de l'arabe naqala , « bouger », et dont l'awélé est le représentant le plus connu en France, forment une classe de jeux de réflexion à la fois très homogène et largement diversifiée que l'on nomme aussi jeux de semis (ou de semailles). La permanence étonnante des traits fondamentaux des man […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mancalas/#i_85763

MARELLE

  • Écrit par 
  • Thierry DEPAULIS
  •  • 927 mots
  •  • 2 médias

On pourrait aussi bien parler de « marelles », car il existe aujourd'hui en français deux jeux de ce nom. Le premier et le plus connu consiste à tracer sur le sol un diagramme, fait de secteurs assez grands, que l'on parcourt en sautillant et en poussant du pied un palet. Ce jeu d'adresse est pratiqué par les enfants du monde entier. À cette marell […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marelle/#i_85763

OTHELLO, jeu

  • Écrit par 
  • Thierry DEPAULIS
  •  • 637 mots
  •  • 1 média

Othello est le nom commercial – appartenant à la firme Anjar – d'un jeu de pions réunissant tous les ingrédients d'un grand jeu de stratégie original : tablier familier (celui des échecs), mécanisme simple (la prise « en tenaille »), apprentissage rapide, possibilités combinatoires infinies, garantissant un niveau de jeu des plus élevés. Othello es […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/othello-jeu/#i_85763

WARGAMES

  • Écrit par 
  • Thierry DEPAULIS
  •  • 1 108 mots

Les wargames , littéralement « jeux de guerre », sont des jeux de simulation où, prenant prétexte d'un scénario militaire – une grande bataille récente ou ancienne, imaginaire ou historique –, des joueurs s'affrontent autour d'un terrain plus ou moins stylisé, avec des pions ou avec des figurines et à l'aide de dés spéciaux et de règles fort précis […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/wargames/#i_85763

Voir aussi

Pour citer l’article

Thierry DEPAULIS, « JEUX DE PIONS », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 mars 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/jeux-de-pions/