Jeux de pions


ABALONE

  • Écrit par 
  • Thierry DEPAULIS
  •  • 468 mots
  •  • 1 média

Abalone est un jeu de pions original inventé en 1987 et commercialisé l'année suivante par deux Français, Michel Lalet et Laurent Lévi, au terme d'un parcours exemplaire mais semé d'embûches. « Abalone » et non « l'abalone », car il s'agit d'une marque déposée dont le nom est à la fois celui d'un coquillage (une variété d'ormeau) et un composé de l'anglais alone (« seul ») et d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/abalone/#i_0

BACKGAMMON

  • Écrit par 
  • Thierry DEPAULIS
  •  • 861 mots
  •  • 3 médias

Le backgammon est un jeu d'origine anglaise qui oppose deux joueurs de part et d'autre d'un tablier comportant vingt-quatre flèches ou cases. Chaque joueur, muni de quinze pions blancs ou noirs selon son camp, s'efforce de conduire ceux-ci de leur point de départ à l'opposé du tablier en respectant les valeurs affichées par deux dés qui déterminent la marche des pions. Le premier qui a amené tous […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/backgammon/#i_0

BOTVINNIK MIKHAÏL (1911-1995)

  • Écrit par 
  • Jacques ROTENBERG
  •  • 1 360 mots

Premier champion du monde d'échecs soviétique, Mikhaïl (“Micha”) Moiseievitch Botvinnik naît le 17 août 1911 à Kokkouala, une banlieue de Saint-Pétersbourg, dans une famille juive pauvre. Dans son autobiographie Achieving the Aim, dont le titre pourrait se traduire par “Atteindre le but”, il raconte : “En 1920, ma mère tomba malade et mon père nous quitta. [...] Nous [Micha et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mikhail-botvinnik/#i_0

DAMES CHINOISES

  • Écrit par 
  • Thierry DEPAULIS
  •  • 687 mots
  •  • 1 média

Dans la famille des jeux de pions, les dames chinoises ont ceci de paradoxal que ce jeu n'est ni une variante des dames ni, autant que l'on sache, un jeu chinois. Son appellation est sans doute à porter au crédit d'un inventeur américain qui déposa, vers 1930, le nom Chinese Checkers pour un jeu qui était clairement une adaptation du halma, au point qu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dames-chinoises/#i_0

DAMES JEU DE

  • Écrit par 
  • Thierry DEPAULIS
  •  • 1 848 mots
  •  • 3 médias

Bien injustement considéré comme une version simplifiée des échecs, le jeu de dames représente en fait la forme classique et pure d'un jeu d'affrontement sur tablier orthonormé, où deux joueurs s'opposent en cherchant à capturer les pions de l'autre jusqu'à rendre impossible tout mouvement. Cette simplicité apparente recèle en fait des trésors de stratégie. Sur ce type de tablier, il existe pour l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jeu-de-dames/#i_0

ÉCHECS JEU D'

  • Écrit par 
  • François LE LIONNAIS, 
  • Jean-Michel PÉCHINÉ
  • , Universalis
  •  • 9 279 mots
  •  • 36 médias

Au sein de la famille – vaste, variée et mal définie – des jeux, les échecs peuvent être rangés dans la catégorie des jeux de combinaisons à information complète. Un préjugé tenace, inspiré sans doute par le recueillement des joueurs, ne voit souvent en eux qu'une distraction convenant à des tempéraments paisibles, voire lymphatiques. L'expérience montre que les échecs constituent, au contraire, u […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jeu-d-echecs/#i_0

EUWE MAX (1901-1981)

  • Écrit par 
  • François LE LIONNAIS
  •  • 1 197 mots

Machghielis, « Max », Euwe est né le 20 mai 1901 dans le petit village de Watergraafsmeer, près d'Amsterdam, aux Pays-Bas. Il joua aux échecs très jeune, sa mère lui ayant enseigné ce jeu à quatre ans ; à dix ans, il participa à sa première compétition, un tournoi de quatrième catégorie. Cet exercice mental correspondait bien à sa forme d'esprit. Il fit des études de mathématiques et de physique, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/max-euwe/#i_0

FISCHER BOBBY (1943-2008)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 759 mots

Seul Américain depuis Paul Morphy (1837-1884) à avoir dominé la scène échiquéenne mondiale, Bobby Fischer est devenu célèbre auprès du grand public pour avoir interrompu, en pleine guerre froide, la série des champions du monde soviétiques.Robert James (Bobby) Fischer naît le 9 mars 1943 à Chicago (Illinois) au sein d'une famille bientôt désunie. Il découvre les échecs à l'âge de six ans et rejoin […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bobby-fischer/#i_0

GO JEU DE

  • Écrit par 
  • Jacques ROUBAUD
  •  • 3 517 mots
  •  • 5 médias

Le jeu de go est sans doute le seul jeu de duel et de réflexion qui, par sa complexité et la richesse de sa tradition, puisse être valablement comparé aux échecs. D'origine chinoise comme ce dernier jeu, il s'est surtout répandu au Japon, où encore aujourd'hui se trouvent les plus grands joueurs, qui sont des professionnels.Le go est l'un des plus anciens jeux connus. Plusieurs légendes chinoises […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jeu-de-go/#i_0

JEU DE L'OIE

  • Écrit par 
  • Thierry DEPAULIS
  •  • 979 mots

Jeu de parcours où l'on déplace des pions en fonction des résultats de deux dés, le jeu de l'oie constitue sans doute l'exemple le plus simple de sa catégorie. Dans sa forme « canonique », le jeu comprend 63 cases disposées en spirale enroulée vers l'intérieur et comportant un certain nombre d'« accidents ». Le but est d'arriver le premier à la dernière case. Le jeu de l'oie ne laisse aucune initi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jeu-de-l-oie/#i_0

JEUX DE PIONS

  • Écrit par 
  • Thierry DEPAULIS
  •  • 4 095 mots
  •  • 4 médias

Les jeux de pions relèvent de la famille des jeux intellectuels, c'est-à-dire qu'ils font appel à la réflexion, si limitée soit-elle, et non à la motricité du corps. Un jeu de pions exige au moins deux joueurs, un « tablier » qui se réduit à un diagramme de jeu (ou « pavage »), des pions et, pour certains de ces jeux, un générateur de hasard (dés, par exemple […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jeux-de-pions/#i_0

KARPOV ANATOLI (1951- )

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 618 mots

Champion d'échecs russe qui domina le jeu du milieu des années 1970 au milieu des années 1980. Anatoli Evguénievitch Karpov est né le 23 mai 1951 à Zlatooust, dans l'Oural. Il découvre les échecs dès l'âge de quatre ans, à la Maison des pionniers de sa ville natale, est classé en première catégorie à neuf ans et, à douze, suit l'enseignement de Mikhaïl […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anatoli-karpov/#i_0

KASPAROV GARRY (1963- )

  • Écrit par 
  • Pierre BARTHÉLÉMY
  •  • 1 103 mots

Champion d'échecs russe, considéré par beaucoup comme le meilleur joueur de tous les temps. Lorsqu'il naît le 13 avril 1963 à Bakou, dans ce qui est alors la République socialiste soviétique d'Azerbaïdjan, Garry Kasparov s'appelle Weinstein. Son père est juif, sa mère arménienne et tous deux aiment les échecs, sport national en U.R.S.S. La légende racont […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/garry-kasparov/#i_0

MANCALAS

  • Écrit par 
  • Thierry DEPAULIS
  •  • 1 858 mots
  •  • 2 médias

Les mancalas, nom collectif retenu par les anthropologues, de l'arabe naqala, « bouger », et dont l'awélé est le représentant le plus connu en France, forment une classe de jeux de réflexion à la fois très homogène et largement diversifiée que l'on nomme aussi jeux de semis (ou de semailles). La permanence étonnante des traits fondamentaux des mancalas permet de leur supposer u […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mancalas/#i_0

OTHELLO, jeu

  • Écrit par 
  • Thierry DEPAULIS
  •  • 640 mots
  •  • 1 média

Othello est le nom commercial – appartenant à la firme Anjar – d'un jeu de pions réunissant tous les ingrédients d'un grand jeu de stratégie original : tablier familier (celui des échecs), mécanisme simple (la prise « en tenaille »), apprentissage rapide, possibilités combinatoires infinies, garantissant un niveau de jeu des plus élevés.Othello est un jeu opposant deux adversaires de part et d'aut […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/othello-jeu/#i_0

PETROSSIAN TIGRAN (1929-1984)

  • Écrit par 
  • Thierry EGO
  •  • 828 mots

Né le 17 juin 1929 à Tbilissi, en Union soviétique (aujourd’hui en Géorgie), de parents arméniens, Tigran Vartanovitch Petrossian est inscrit à huit ans à la section échecs du palais des Pionniers. Petrossian ne fut pas un enfant prodige mais un joueur doué qui battit à treize ans Flohr en simultanée. Il comprit rapidement qu'il progresserait au contact des forts joueurs. En 1946, il s'éloigna d'E […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tigran-petrossian/#i_0

SMYSLOV VASSILI VASSILIEVITCH (1921-2010)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 238 mots

Le joueur d'échec russe Vassili Vassilievitch Smyslov gagna le Championnat du monde contre Mikhaïl Botvinnik en 1957, mais dut s'incliner face à ce dernier dans une revanche organisée l'année suivante.Né le 24 mars 1921 à Moscou, Vassili Vassilievitch Smyslov apprend les échecs au côté de son père dès l'âge de six ans. En 1938, il remporte le Champ […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vassili-vassilievitch-smyslov/#i_0

SPASSKY BORIS (1937- )

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 487 mots

Joueur d'échecs français d'origine soviétique, champion du monde de 1969 à 1972.Né à Léningrad (actuellement Saint-Pétersbourg) le 30 janvier 1937, Boris Vassilievitch Spassky apprend à jouer aux échecs dans un centre d'accueil pour enfants de la province de Kirov où il a été évacué en raison de l'offensive allemande. Maître international en 1953, il remporte le championnat du monde junior en 1955 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/boris-spassky/#i_0


Affichage 

Échecs : noms et symboles des pièces

Échecs : noms et symboles des pièces

dessin

Noms et symboles des pièces. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Échecs : les grands champions

Échecs : les grands champions

tableau

Grands noms de l'histoire du jeu d'échecs. Le premier champion du monde au sens actuel du terme est l'Autrichien Wilhelm Steinitz, en 1866. En 2006, V. Kramnik réunifie le titre, divisé depuis 1993, en battant V. Topalov. En 2007, dans le cadre d'une refonte de la formule... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Tablier et position de départ des boules

Tablier et position de départ des boules

dessin

Tablier et position de départ des boules du jeu d'abalone. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Backgammon : tablier

Backgammon : tablier

dessin

Le tablier du backgammon. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Backgammon : position de départ

Backgammon : position de départ

dessin

Backgammon: la position de départ. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Alea romain

Alea romain

dessin

Un des parcours possibles de l'alea romain. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Régions

Régions

dessin

 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Marche de la tour

Marche de la tour

dessin

Marche de la tour. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Marche du fou

Marche du fou

dessin

Marche du fou. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Marche de la dame

Marche de la dame

dessin

Marche de la dame. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Marche du roi

Marche du roi

dessin

Marche du roi. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Marche du cavalier

Marche du cavalier

dessin

Marche du cavalier. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Marche du pion

Marche du pion

dessin

Marche du pion. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Prise en passant

Prise en passant

dessin

Prise par un pion. Prise en passant. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Mat (échecs)

Mat (échecs)

dessin

Les réponses aux échecs. Le mat. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Position initiale (échecs)

Position initiale (échecs)

dessin

La position initiale. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Avant les roques

Avant les roques

dessin

Avant la possibilité des quatre roques. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Après les roques

Après les roques

dessin

Après le grand roque (ou roque côté dame) blanc et le petit roque (ou roque côté roi) noir. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Signes techniques

Signes techniques

tableau

Les signes techniques. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Signes d'appréciation de la valeur d'un coup ou d'une position

Signes d'appréciation de la valeur d'un coup ou d'une position

tableau

tabl. 2 – Les signes d'appréciation de la valeur d'un coup ou d'une position ; d'autres nuances sont possibles. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

50 coups différents pour les blancs

50 coups différents pour les blancs

dessin

 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Immortelle

Immortelle

tableau

L'Immortelle, partie d'échecs entre Andersen et Kieseritzky, 1851. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Partie remarquable

Partie remarquable

tableau

tabl. 5 – Treizième partie de 1972 : peut-être la plus remarquable du XXe siècle. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

A. Anderssen, 1842

A. Anderssen, 1842

dessin

A. Anderssen, 1842(8 + 10, mat en 5 coups) 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

H. A. Loveday, 1845

H. A. Loveday, 1845

dessin

« Shagird » (H.A. Loveday), 1845(8 + 5, mat en 4 coups) 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

S. Loyd, 1856

S. Loyd, 1856

dessin

S. Loyd, « La Comète », 1856 (7 + 10, mat en 14 coups) 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

M. Havel, 1819

M. Havel, 1819

dessin

M. Havel, « Zlata Praha », 1918 (4 + 4, mat en 3 coups) 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

G. Heathcote, 1905-1906

G. Heathcote, 1905-1906

dessin

G. Heathcote, 1er prix « Hampstead and Highgate Express », 1905-1906(10 + 11, mat en 2 coups) 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

J. Kohtz, C. Kuckelkorn, 1902

J. Kohtz, C. Kuckelkorn, 1902

dessin

J. Kohtz et C. Kuckelkorn, « Deutsche Wochenschach », 1902(6 + 2, mat en 4 coups) 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

L.I. Lochinsty et L. Zagorouïko, 1960

L.I. Lochinsty et L. Zagorouïko, 1960

dessin

L.I. Lochinsty et L. Zagorouïko, 1er prix « Concours olympique », 1960(9 + 9, mat en 3 coups) 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

O.T. Blathy, 1929

O.T. Blathy, 1929

dessin

O.T. Blathy, 1929(12 + 15, mat en 290 coups) 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

A.A. Troitzky, 1923

A.A. Troitzky, 1923

dessin

A.A. Troitzky, « Schachmatry Listok », 1923(10 + 7, les blancs jouent et gagnent) 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

H. Rinck, 1907

H. Rinck, 1907

dessin

H. Rinck, « Deutsch Schachzeitung », 1907(4 + 2, les blancs jouent et gagnent) 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Manuscrit Bonus Socius

Manuscrit Bonus Socius

dessin

« Manuscrit Bonus Socius », XIIIe siècle(5 + 2, mat inverse en 13 coups) 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

V. Onitiu, 1922 -1923

V. Onitiu, 1922 -1923

dessin

V. Onitiu, 1er prix « Chess Amateur », 1922-1923(trait aux noirs, les blancs font mat en 4 coups) 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

J.A. Dawson, 1928

J.A. Dawson, 1928

dessin

J.A. Dawson, « Chess Amateur », 1928(8 + 15, mat en 2 coups : cavalier de la nuit blanc en é5, cavaliers de la nuit noirs en é8 et g4). 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

R.C.O. Matthews, 1952

R.C.O. Matthews, 1952

dessin

R.C.O. Matthews, 1er prix « Die Schwalbe », 1952(13 + 8, mat en 6 coups) 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

S. Schneider, 1960

S. Schneider, 1960

dessin

S. Schneider. 1er prix concours « Schachzeitung », 1960, 50e anniversaire du Dr Lepuschütz(6 + 10, mat inverse en 11 coups) 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

W. et M. Piatoff, 1909

W. et M. Piatoff, 1909

dessin

W. et M. Piatoff, 1er prix « Rigaer Tageblatt », 1909(5 + 4, gain) 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

F. Lazard, 1930

F. Lazard, 1930

dessin

F. Lazard, « Ceskoslovensky Sach », 1930(7 + 9, nulle). 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Damier à 100 cases

Damier à 100 cases

dessin

Le damier à 100 cases (50 cases noires et 50 cases blanches) du jeu de dames international. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Damier à 64 cases

Damier à 64 cases

dessin

Le damier à 64 cases (32 cases noires et 32 cases blanches) du jeu de dames pratiqué dans les pays anglophones. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Mérelles de douze : damier

Mérelles de douze : damier

dessin

Le tablier des mérelles de douze, faits de lignes horizontales, verticales et diagonales sur lesquelles se déplacent les pions, au nombre de douze par joueur. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Plateau et position de départ

Plateau et position de départ

dessin

Le plateau des dames chinoises aux 121 cases et la position de départ des 60 billes réparties en six couleurs. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Diagramme 5

Diagramme 5

dessin

Diagramme 5. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Awélé

Awélé

dessin

Jeu de l'awélé : tablier et position de départ. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Bao

Bao

dessin

Jeu du bao (Zanzibar) : le tablier et la position de départ. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Position de départ d'une partie

Position de départ d'une partie

dessin

Othello : position de départ d'une partie. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Thaayam

Thaayam

dessin

Le thaayam du sud de l'Inde, un exemple de marche unidimensionnelle sur diagramme orthonormé (d'après : Bell, 1979). 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Komikan

Komikan

dessin

Le komikan des Mapuches (Chili), exemple de jeu multidimensionnel. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Jeu des vingt cases

Jeu des vingt cases

dessin

Le jeu des vingt cases. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Tab wa-duk

Tab wa-duk

dessin

Le tab wa-duk et ses baguettes. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Échecs : noms et symboles des pièces

Échecs : noms et symboles des pièces
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Échecs : les grands champions

Échecs : les grands champions
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Tablier et position de départ des boules

Tablier et position de départ des boules
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Backgammon : tablier

Backgammon : tablier
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Backgammon : position de départ

Backgammon : position de départ
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Alea romain

Alea romain
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Régions

Régions
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Marche de la tour

Marche de la tour
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Marche du fou

Marche du fou
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Marche de la dame

Marche de la dame
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Marche du roi

Marche du roi
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Marche du cavalier

Marche du cavalier
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Marche du pion

Marche du pion
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Prise en passant

Prise en passant
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Mat (échecs)

Mat (échecs)
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Position initiale (échecs)

Position initiale (échecs)
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Avant les roques

Avant les roques
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Après les roques

Après les roques
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Signes techniques

Signes techniques
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Signes d'appréciation de la valeur d'un coup ou d'une position

Signes d'appréciation de la valeur d'un coup ou d'une position
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

50 coups différents pour les blancs

50 coups différents pour les blancs
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Immortelle

Immortelle
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Partie remarquable

Partie remarquable
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

A. Anderssen, 1842

A. Anderssen, 1842
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

H. A. Loveday, 1845

H. A. Loveday, 1845
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

S. Loyd, 1856

S. Loyd, 1856
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

M. Havel, 1819

M. Havel, 1819
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

G. Heathcote, 1905-1906

G. Heathcote, 1905-1906
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

J. Kohtz, C. Kuckelkorn, 1902

J. Kohtz, C. Kuckelkorn, 1902
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

L.I. Lochinsty et L. Zagorouïko, 1960

L.I. Lochinsty et L. Zagorouïko, 1960
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

O.T. Blathy, 1929

O.T. Blathy, 1929
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

A.A. Troitzky, 1923

A.A. Troitzky, 1923
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

H. Rinck, 1907

H. Rinck, 1907
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Manuscrit Bonus Socius

Manuscrit Bonus Socius
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

V. Onitiu, 1922 -1923

V. Onitiu, 1922 -1923
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

J.A. Dawson, 1928

J.A. Dawson, 1928
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

R.C.O. Matthews, 1952

R.C.O. Matthews, 1952
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

S. Schneider, 1960

S. Schneider, 1960
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

W. et M. Piatoff, 1909

W. et M. Piatoff, 1909
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

F. Lazard, 1930

F. Lazard, 1930
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Damier à 100 cases

Damier à 100 cases
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Damier à 64 cases

Damier à 64 cases
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Mérelles de douze : damier

Mérelles de douze : damier
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Plateau et position de départ

Plateau et position de départ
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Diagramme 5

Diagramme 5
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Awélé

Awélé
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Bao

Bao
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Position de départ d'une partie

Position de départ d'une partie
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Thaayam

Thaayam
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Komikan

Komikan
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Jeu des vingt cases

Jeu des vingt cases
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Tab wa-duk

Tab wa-duk
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin