JEANNE D'ARC (1412-1431)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Les procès

Jeanne échoua dans une tentative d'évasion du château de Beaulieu-en-Vermandois, elle se jeta du haut d'une tour, ce qui lui fut reproché à son procès comme une tentative de suicide. Dès le 26 mai, l'Université de Paris avait réclamé qu'elle fût jugée comme hérétique par le tribunal de l'Inquisition. Ce corps, représentant suprême en France de la culture et des préjugés savants et de la collaboration avec les Bourguignons et les Anglais, s'avérait être le principal ennemi de Jeanne. Les Anglais, qui voulaient la condamnation de Jeanne, l'achetèrent à Jean de Luxembourg, mais la remirent à la justice d'Église, tout en déclarant qu'ils la reprendraient si elle n'était pas déclarée hérétique. Un tribunal ecclésiastique fut constitué, par Pierre Cauchon, évêque de Beauvais, diocèse sur le territoire duquel Jeanne avait été prise ; son diocèse étant aux mains des Français, cet universitaire parisien, devenu une créature des Anglais, était replié à Rouen. Depuis longtemps gagné aux Bourguignons, il était l'un des rédacteurs de l'ordonnance « progressiste » de 1413, dite ordonnance « cabochienne ». Il s'adjoignit, malgré les réticences de celui-ci, un dominicain, frère Jean le Maître, vicaire de l'inquisiteur de France à Rouen. Ce furent les deux seuls juges de Jeanne, entourés d'un certain nombre de conseillers et d'assesseurs à titre consultatif.

Le procès de Jeanne fut donc un procès d'« inquisition en matière de foi ». On lui reprochait le port de vêtements d'homme, qui tombait sous le coup d'une interdiction canonique, sa tentative de suicide, ses visions considérées comme une imposture et un signe de sorcellerie, son refus de soumission à l'Église militante, et divers griefs mineurs. Le procès s'ouvrit à Rouen le 9 janvier 1431. Malgré quelques entorses aux règlements ou à la tradition, il est conforme à la légalité inquisitoriale, les juges se montrant soucieux de se mettre à l'abri de cas d'annulation. La partialité se manifestera surtout dans la façon de conduire [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 7 pages

Médias de l’article

Jeanne d'Arc prisonnière à Rouen, P. Révoil

Jeanne d'Arc prisonnière à Rouen, P. Révoil
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Jeanne d'Arc au sacre du roi Charles VII dans la cathédrale de Reims, J. D. A. Ingres

Jeanne d'Arc au sacre du roi Charles VII dans la cathédrale de Reims, J. D. A. Ingres
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Falconetti dans La Passion de Jeanne d'Arc

Falconetti dans La Passion de Jeanne d'Arc
Crédits : Hulton Getty

photographie

Afficher les 3 médias de l'article


Écrit par :

Classification

Autres références

«  JEANNE D'ARC (1412-1431)  » est également traité dans :

1848 ET L'ART (expositions)

  • Écrit par 
  • Jean-François POIRIER
  •  • 1 190 mots

Deux expositions qui se sont déroulées respectivement à Paris du 24 février au 31 mai 1998 au musée d'Orsay, 1848, La République et l'art vivant , et du 4 février au 30 mars 1998 à l'Assemblée nationale, Les Révolutions de 1848, l'Europe des images ont proposé une réflexion remarquable sur un épisode important des rapports entre art et politique. Contrairement à la révolution de 1830 à laquelle […] Lire la suite

BEDFORD JEAN DE LANCASTRE duc de (1389-1435)

  • Écrit par 
  • Paul BENOÎT
  •  • 742 mots

Troisième fils d'Henri IV d'Angleterre, Jean de Lancastre est fait duc de Bedford par son frère Henri V en 1414. Mêlé très jeune aux luttes politiques, il soutient son frère qui lui confie la lieutenance du royaume lors de ses expéditions en France. À ce titre, il prend Berwick aux Écossais et réprime l'hérésie lollarde. En 1422, il rejoint le roi malade en France, prend le commandement de l'armée […] Lire la suite

BRECHT BERTOLT

  • Écrit par 
  • Philippe IVERNEL
  •  • 5 503 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Genèse du théâtre épique »  : […] Le théâtre épique n'est pas sorti tout armé du cerveau de son auteur. D'œuvre en œuvre s'annonce, s'enrichit, se complète et se diversifie une révolution qui marquera profondément l'histoire du théâtre européen. Dans Édouard II (1924), adapté de Marlowe, Brecht tente de hisser son ambition au niveau de l'histoire, tout en désacralisant le théâtre pseudo-moyenâgeux, cher à la tradition romantique. […] Lire la suite

CAMELOTS DU ROI

  • Écrit par 
  • Germaine LECLERC
  •  • 274 mots

Dès 1905, pour protester contre la « panthéonisation » de Zola, un groupe d'étudiants d'Action française conduit par Maurice Pujo s'organise afin de réveiller l'opinion « même en la scandalisant » ; mais c'est en 1908, lors d'une rencontre entre Maxime Réal del Sarte, Henry des Lyons et Pujo qu'il fut décidé de vendre le journal de Maurras aux portes des églises de Paris ; les vendeurs improvisés […] Lire la suite

CAUCHON PIERRE (1371 env.-1442)

  • Écrit par 
  • Jean FAVIER
  •  • 339 mots

Universitaire parisien, licencié en droit canonique, docteur en théologie, Pierre Cauchon est nommé en 1403 recteur de l'université de Paris. L'un des membres actifs du parti réformiste, gallican et bourguignon, Cauchon fut des conseillers de Jean sans Peur dès 1409. Il se distingua en 1413 au sein de la commission chargée par les états généraux de préparer une ordonnance réformatrice (l'ordonnanc […] Lire la suite

CHARLES VII (1403-1461) roi de France (1422-1461)

  • Écrit par 
  • Jean FAVIER
  •  • 1 220 mots
  •  • 1 média

Fils de Charles VI et d'Isabeau de Bavière, le futur Charles VII était comte de Ponthieu et devint dauphin de Viennois à la mort de son frère Jean en 1417. Il apparut donc tardivement aux côtés de Bernard d'Armagnac, comme le chef du parti hostile à la politique réformatrice et souvent démagogique du duc de Bourgogne, parti lui-même discrédité par la violence de la réaction anticabochienne des ann […] Lire la suite

GUERRE DE CENT ANS - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Vincent GOURDON
  •  • 646 mots

1337 Édouard III d'Angleterre, petit-fils de Philippe le Bel, annonce qu'il conteste désormais le trône de France à Philippe VI, neveu de Philippe le Bel, sacré roi en 1328 quand est mort, sans laisser d'héritier mâle, Charles IV. 1346 La lourde cavalerie de Philippe VI est écrasée à Crécy-en-Ponthieu par les archers d'Édouard III (26 août). Le 4 septembre, ce dernier commence le siège de Calais […] Lire la suite

LA PROSE DU TRANSSIBÉRIEN ET DE LA PETITE JEHANNE DE FRANCE, Blaise Cendrars - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Pierre VILAR
  •  • 900 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Poétique de la vitesse »  : […] Au gré de cette poétique polyphonique et cadencée, le modernisme cubiste ou simultanéiste s'allie dans la souplesse du vers libre aux échos du symbolisme et aux images du Douanier Rousseau, dans un tressaut de roues mécaniques où se confrontent « la prose lourde de Maeterlinck », Moussorgski et les lieder de Hugo Wolf. Jeanne ou Jehanne, héroïne française au nom médiévisé, emblématique du « cœur […] Lire la suite

MICHELET JULES (1798-1874)

  • Écrit par 
  • Paul VIALLANEIX
  •  • 2 730 mots

Dans le chapitre « L'histoire de bas en haut »  : […] Pendant quelque vingt années, Michelet développa fidèlement les conséquences, parfois imprévues, de son élan de 1830. Il publia, de 1833 à 1844, les six premiers tomes de l' Histoire de France , consacrés au Moyen Âge, jusqu'à la mort de Louis XI. Il y montra comment un peuple naît d'un mélange de races dont il est le produit original, comment il s'enracine dans une terre qui, après l'avoir soumis […] Lire la suite

PÉGUY CHARLES (1873-1914)

  • Écrit par 
  • Françoise GERBOD
  •  • 3 173 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La vie et l'œuvre »  : […] Né le 7 janvier 1873 à Orléans, faubourg Bourgogne, dans un milieu de petits artisans, Charles Péguy est entretenu par sa mère, rempailleuse de chaises, dans le souvenir de son père, Désiré, menuisier, mort des suites du siège de Paris. L'école fait de cette vie d'enfant un modèle exemplaire : c'est l'époque des bataillons scolaires, du Tour de la France par deux enfants où l'on développe le sent […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

France. Suspension de l’adhésion de Jean-Marie Le Pen au Front national. 1er-31 mai 2015

Le 1er, la manifestation en hommage à Jeanne d’Arc organisée par le Front national (F.N.) à Paris est perturbée par des actions des Femen – mouvement féministe d’origine ukrainienne – ainsi que par l’apparition à la tribune de Jean-Marie Le Pen, dont le conflit avec sa fille […] Lire la suite

France. Élection de François Hollande à la présidence de la République et nomination de Jean-Marc Ayrault au poste de Premier ministre. 1er-17 mai 2012

de partisans de Nicolas Sarkozy au Trocadéro, à Paris, appelés par le président-candidat à défendre le « vrai travail ». De son côté, la candidate du Front national éliminée au premier tour de la présidentielle en avril, Marine Le Pen, célèbre Jeanne d'Arc sur la place de l'Opéra, à Paris, et déclare […] Lire la suite

Pour citer l’article

Jacques LE GOFF, « JEANNE D'ARC (1412-1431) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 avril 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/jeanne-d-arc/